Accueil » Littérature Française » Antoine Volodine – Des anges mineurs

Antoine Volodine – Des anges mineurs

des-anges-mineurs-761882Des anges mineurs, passablement salis par une ère à bout de souffle.
Une humanité qui se fane et qui laisse, aux dernières âmes errantes, une vision délirante.
C’est à travers quarante-neuf narras, ou plutôt instantanés, que Volodine laisse, aux ultimes lecteurs de ce monde des visions hallucinées et des futurs improbables.

Né d’une névrose chamanique par un groupe de grands-mère bicentenaire, Will, germé dans des chiffons où lui a été chanté le monde d’avant, devra rassembler la population afin de faire naître une nouvelle ère. Au fil des paroles oniriques Will s’éloigne dangereusement de son but premier…

Comme souvent chez Antoine Volodine l’onirisme prête sa voix aux protagonistes et ceux-ci tentent, avec leurs propres visions, d’établir un constat du monde actuel. Un constat qui se veut assez souvent cinglant et poétique, mais qui se regroupe dans l’idéal commun. On pourrait se perdre dans le labyrinthe de personnage, se perdre entre un scientifique sage-femme, un moine-mendiant ou une vieillarde bicentenaire mais la poésie qui naît de cet ensemble rend le roman transcendant.

Le choix de composition de l’auteur n’est pas anodin. Ces brèves pages rattachées à différents personnages servent à tisser le fil conducteur de l’oeuvre et permettent, à travers différentes visions, ressentis, d’établir un portrait exotique d’un monde en ruine.  Il permet aussi à l’auteur de laisser aller son style si particulier, si envoûtant et de nous proposer toutes les facettes du genre post-exotique.

Un roman qui colle parfaitement à ce que Volodine sait faire de mieux. Prêter sa voix à des acteurs hallucinés, dans un monde en ruine, ou la poésie, au dessus de tout, propose une vision décalé et finalement pas si éloignée d’une réalité postérieure.

217 Pages
Éditions Points
Ludo

À propos Ludo

Fondateur, Webmaster

Vous aimerez aussi

Voyage, poésie et nature, des vacances au creux des livres

Enfin les vacances, enfin le temps de lire, allongé·e dans l’herbe, loin du fracas du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money