Accueil » La page blanche de …

La page blanche de …

Julien Delorme – Pierre Cendors et la rentrée littéraire

Architecture du vertige   Sans rien voir encore, le regard s’éclaire. Sans prendre forme, une force palpite. A cet instant, à cette seconde, on accepte, on est face à face avec le rien, on accepte d’être un homme inutile, vivant au bord du vide, face à face, avec la solitude et le silence, avec ce rien sans lequel, pourtant, rien …

Lire la suite »

Julien Delorme – Il y a un avant et un après

Aleph éditorial « Tout le monde se fout des auteurs oubliés Sinon ils ne seraient pas oubliés » Il y a un soir de novembre, dans une librairie parisienne, et il y a ces livres qui ne ressemblent pas à des livres, il y a ces éditeurs dont je n’ai jamais entendu parler. Ça cause d’un nouveau magasin d’écriture ; les couvertures s’étalent …

Lire la suite »

Nicolas Richard – Gambetta Beach #06

La bourse de l’amour (Le Bas de la Plage) Teddy, tu as, je crois, laissé ici tes mèches, tes perruques et ta teinture, bref, une part de ton bardas. Ton dernier séjour se fit sur le mode, disons, décoratif. « Mais c’est la vertu de l’aimant ! » « Je vois à travers les corps opaques ! » « Cet habit bleui ! » « Quel air impertinent ! » On ne …

Lire la suite »

Nicolas Richard – Gambetta Beach #05

La polissonne Comment ça, la polissonne ? Celle qui chantonne des paroles indistinctes, son foulard disposé d’étrange manière, les yeux rivés vers l’écume, au large, guettant les vagues, là-bas ? Après-tout, il est absurde d’imaginer pouvoir résister aux mots doux et aux caresses. Ce qui nous occupe actuellement : créer des modèles destinés à prédire les vagues à quelques millisecondes …

Lire la suite »

Nicolas Richard – Gambetta Beach #04

Mines et contre-mines Teddy, Teddy, ainsi donc tu viens ! Mais pourtant, déjà il faut changer de cachette. Affrontement, embuscades et escarmouches se succèdent, or tu n’ignores rien de ma tentative de transformer en science le discernement des caractères et tu sais qu’ici la résistance s’organise. Canonnier, quatrième escadron monté d’artillerie de campagne, c’est sous cette identité que je passe …

Lire la suite »

Nicolas Richard – Gambetta Beach #03

Hardi au plan Théorique Tu me dis, Teddy, que tu voudrais venir à Gambetta Beach. Sais-tu qu’ici, grâce à deux poulies vissées au plafond, dans lesquelles passe une corde tenant une traverse à chaque bout. . . Non. Chut. Ce n’est pas le moment. Tu me vois au milieu d’un torrent de distractions. Le théâtre est corrupteur, l’argent funeste, et …

Lire la suite »

Nicolas Richard – Gambetta Beach #02

Indiscernable & indécidable Teddy, toi qui es homme de son et d’ondes, sais-tu à quoi je me suis occupé dernièrement ? Car je ne peux me contenter d’aller de noce en noce, de cabaret en cabaret, ni de vagabonder en forêt de Fontainebleau, qui est notre Colorado, ni même de travailler à mes bas-reliefs en bois comprimé à chaud. Eh …

Lire la suite »

Gambetta Beach #01

Teddy, j’ai pensé à toi et j’ai dit : Tiens, il faut que je lui écrive pour lui dire que je l’aime bien. Accoudé à ma fenêtre, je regarde les captivantes étoiles et je jouis du silence ardent qui remplit l’âme. La projection azimutale équidistante a l’avantage de respecter les distances, et chaque printemps, tu verras, celui-ci ne fera pas …

Lire la suite »

Powered by keepvid themefull earn money