Accueil » Album » Chiara Mezzalama & Régis Lejonc- Le jardin du dedans-dehors

Chiara Mezzalama & Régis Lejonc- Le jardin du dedans-dehors

Les souvenirs d’enfance sont souvent nimbés de mystères et de rencontres marquantes. Chiara Mezzalama nous livre une partie de son histoire dans Le jardin du dedans-dehors, grandiosement illustré par Régis Lejonc, un bout de vie dans lequel contrastent la guerre et la quiétude, l’imaginaire et la réalité.

En 1980, le père de la narratrice se voit nommé ambassadeur d’Italie à Téhéran, capitale d’un pays alors plongé dans une guerre violente. La petite famille est domiciliée en plein coeur de métropole, dans un palais auparavant habité par de véritables princes et princesses et entouré d’un immense et luxuriant jardin.
Mais malgré les hauts murs, la présence rassurante des parents et le miroitement magique du ciel sur les bassins, les cris de la guerre faisant rage au dehors franchissent les pierres et rougissent le ciel: Chiara et son frère sont réveillés par l’éclat des bombes et interrogent leur mère sur les raisons qui poussent les hommes à se faire autant de mal.

 

Un beau jour, les deux enfants osent jeter un oeil par la grande grille au fond du parc, espace où le dedans laisse entrevoir le dehors. C’est alors que leurs regards croisent celui d’un enfant iranien et que les frontières entre les deux mondes commencent à s’effacer.
Chiara Mezzalama va se lier d’amitié avec ce jeune garçon qui, agile comme un chat, saute au dessus du mur séparant leurs deux univers. Ensemble, ils vivent des aventures de prince et de princesse, des aventures qui se passent de langage, fondées sur un imaginaire commun où les enfants se comprennent sans avoir à se parler.

Les illustrations de Régis Lejonc mettent parfaitement en lumière le contraste entre le quotidien de la famille Mezzalama vivant dans un ilot de verdure et de calme rassurant et la ville l’entourant, en proie aux conflits: couleurs complémentaires de vert et de rouge pour scinder les deux mondes; verdoyant jardin et sanguinolente ville.
Il joue et s’appuie sur diverses références graphiques, allant des affiches de propagandes soviétique aux délicates enluminures persanes traditionnelles et crée des images saisissantes. Le travail des aplats d’ombres et de couleurs vives de l’artiste évoque une broderie qui illustre une belle histoire d’amitié entre deux mondes à la fois si différents et si identiques.
La découpe des images et du texte fait du Jardin du dedans-dehors un livre inhabituel aussi bien dans l’univers des albums jeunesse que des romans graphiques pour adultes qui rappelle les mystères du Jardin secret d’Hodgson Burnett et cette opulence rassurante de la nature.

Le Jardin du dedans-dehors est une belle histoire d’amitié contée avec simplicité et délicatesse par Chiara Mezzalama et rehaussée par les superbes illustrations colorées de Régis Lejonc; une histoire d’amitié réelle qui fait tomber les murs ethniques et sociétales que les hommes dressent entre eux. C’est la rencontre muette de deux enfants qui se créent un monde sans mot et sans frontière, un jardin qui mêle l’intérieur personnel et secret à l’extérieur inconnu, pour en faire un lieu de rêverie et d’harmonie parfaits.

 

Les éditions des éléphants
40 pages
Caroline

À propos Caroline

Caroline

Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

Christophe Galfard – Le prince des nuages

Qui n’aimerait pas vivre la tête dans les nuages ? Respirer l’air frais des hauteurs …

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money