Accueil » Romans Noirs/Polars » Du noir contre la chaleur

Du noir contre la chaleur

L’été est là, on sent les vacances à chaque coin de rue. Il paraît que les polars sont les romans parfaits pour bronzer sur la plage, et se dépayser en même temps. Mais pour ne pas être perdu lors de la réapparition du train-train quotidien, Un dernier livre vous propose une sélection de roman noir français. L’ideal pour lutter contre les fortes chaleurs et se préparer au retour cinglant dans la réalité.

Le chemin s’arrêtera là, Pascal Dessaint, Rivages, 2015

Le chemin s'arrêtera laSur une côte du nord de la France des vies en marge se croisent et s’emmêlent. Dans un paysage sinistré, marqué par l’industrie lourde et le désastre économique,chacun est hanté par un passé qui ne cesse de remonter à la surface. Chômeurs, ouvriers, jeunes paumés, quel est ce secret qui les lie tous ? Dans un canevas d’histoires et de récits, chacun des personnages apporte une pièce à ce puzzle pour nous raconter une réalité extrêmement sombre, celui d’une région et d’une époque. Dans un lieu où rien n’est à espérer, tout peut arriver et surtout le pire. Une lecture qui ne laisse pas insensible, et qui fait réfléchir aux conséquences de l’aménagement d’un territoire.

Prendre les loups pour des chiens, Hervé Le Corre, Rivages, 2017

Prendre les loups pour des chiensQui est cette étrange fille lunatique qui attend Franck à sa sortie de prison ? Après cinq ans à l’ombre, il apprend que son frère est parti subitement en Espagne, « pour affaires ». En l’attendant, caché au fond de la lande bordelaise, il découvrira une famille minée par l’alcool, les dettes et la peur.

Hervé le Corre, rompant avec ses précédents romans, nous ramène à l’essence même du roman noir, le drame social. Dans une atmosphère poisseuse, d’où l’espoir est banni, l’échappatoire réside peut-être dans la relation timide et fragile, entre une jeune enfant presque mutique et un père d’adoption, qui se construit au fil des coups durs. Tant dans la psychologie des personnages que dans l’intrigue mouvementée, se laissent entrevoir de fines lueurs d’humanités, comme des pépites vite englouties sous les torrents de boue de la vie.

Battues, Antonin Varenne, Ecorce/Points, 2015

BattuesEn proie aux rivalités ancestrales de deux grandes familles de propriétaires terriens, les Courbier et les Messenet, aux vives tensions entre militants écologistes, agriculteurs désenchantés et gens du voyage, la sous-préfecture de R. peine à apaiser les conflits, semblant inexorablement destinée à se muer en ville fantôme. Le retour au pays, après huit ans d’absence, de la fille Messenet et ses retrouvailles avec le garde-chasse Rémi Parrot, anti-héros de ce roman noir, vont précipiter la chute de cet équilibre précaire ; au même moment, un agent de l’ONF disparaît… La narration sous forme de compte à rebours, couplée à la réflexion quasi-sociologique de son auteur font de Battues un polar qui se lit assurément d’une traite.

Bombes, Dominique Delahaye, La manufacture de livre, 2017

BombesAu milieu de la nuit lyonnaise se croisent des hommes aux destins très différents. Début décembre, un groupe de nazillons attaquent Greg et Choukri, deux graffeurs, et laissent Choukri mort sur le trottoir. S’ensuit un tourbillon de courses-poursuites haletant, où nous croisons Émilie, une jeune zadiste de passage hébergée par Salif, un infirmier vivant sur une péniche, Annabelle, jeune bourgeoise intégriste et d’autres portraits entraînés dans la tourmente.
Bombes est un de ces romans, noirs et puissants, qui nous explosent dans les mains par leur pertinence et leur réalisme.

Comment va la douleur ?, Pascal Garnier, Zulma, 2006

Comment va la douleurChez Pascal Garnier, rien n’est blanc ou noir, tout est gris, jusqu’à l’instant qui fait basculer d’un côté ou de l’autre. Et c’est cet instant que Pascal Garnier aime nous raconter. Ici, c’est l’histoire d’une amitié naissante entre Bernard, un « Crétin solaire » et Simon, cynique et élegant « Eradicateur de nuisibles ». Partis ensemble pour un dernier voyage le long de la nationale 7, Pascal Garnier nous raconte le destin ordinaire de gens que la vie n’a pas épargné. Une atmosphère poétique, intime, et terriblement familière.

À propos Paco

Paco
Chroniqueur

Vous aimerez aussi

Timothée Demeillers – Jusqu’à la bête

Jusqu’à la bête de Timothée Demeillers paraît aujourd’hui chez Asphalte Éditions. C’est le second roman …

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money