Accueil » Jeunesse » Marion Brunet – Des romans engagés pour ados et plus…

Marion Brunet – Des romans engagés pour ados et plus…

Marion Brunet manie les mots avec justesse et conviction pour nous parler d’homoparentalité, d’esclavage sexuel et des vies possibles en marge du système. Elle aborde sans détours ces sujets actuels au milieu desquels on retrouve les thèmes universels et incontournables que sont la famille, l’amitié et l’amour et que l’auteure amène avec subtilité et dans toute leur complexité.

Que ce soit dans Frangine, La gueule du loup ou Dans le désordre, il y a ce petit quelque chose qui donne aux relations humaines une authenticité et une intensité non feintes. C’est sans fioritures et avec tact qu’elle évoque la prise de conscience de la dure réalité de l’existence ou des situations qui dérangent le monde normé et superficiel dans lequel on veut nous faire vivre. Ce sont des romans sociaux et engagés où le parti est pris mais pas unique.

Frangine
264 pages, 2013, éd. Sarbacane, coll. Exprim’

À l’adolescence, pour s’en sortir, il faut s’assumer ou se blinder, en d’autres termes, transformer ses failles en forces. À sa manière, c’est ce qu’a toujours fait Joachim quand sa situation familiale en dérangeait certains : « Des mères j’en ai deux, elles sont gouines et je t’emmerde ». Pour sa sœur, Pauline, les choses se compliquent au lycée. Le monde enchanté dans lequel elle vivait s’est brisé dès la rentrée et elle n’y était pas préparé.

Marion brunet nous parle donc d’homoparentalité à travers différents points de vue :
celui de Joachim et Pauline, qui tentent de s’affranchir du cocon familiale tout en le défendant,
celui de Julie et Maryline qui ont dû faire des choix et les assumer,
celui de leurs parents respectifs qui ont eu des réactions différentes, entre incompréhension, acceptation et rejet,
et puis il y a le regard des autres…

En choisissant de raconter l’histoire à travers Joachim, Marion Brunet pose un regard extérieur sur le harcèlement, la discrimination et met ainsi l’accent sur l’aveuglement et l’impuissance de l’entourage face au mutisme de Pauline.

La gueule du loup
232 pages, 2014, éd. Sarbacane, coll. Exprim’

Avec ce roman, Marion Brunet réalise un vrai coup de maître et nous entraîne progressivement dans un thriller palpitant.

Mathilde et Lou viennent de décrocher leur bac et ont décidé de partir à la découverte du monde pendant leurs vacances… mais ce qui devait être une expérience de voyage inoubliable va devenir un cauchemar sans fin quand elles découvrent qu’une jeune femme est retenue prisonnière dans une chambre d’hôtel.

On passe de la légèreté de la jeunesse au poids des responsabilités adultes, de la joie d’une indépendance nouvelle à l’angoisse d’une réalité sous-jacente, du désir de fermer les yeux à celui de venir en aide… quitte à prendre des risques inconsidérés. Et c’est ainsi que les vacances au soleil prennent la tournure d’une course poursuite inattendue.

Dans le désordre
256 pages, 2016, éd. Sarbacane, coll. Exprim’

Ils sont sept, d’âges et de milieux différents, mais une chose les relie : le désordre, la volonté de casser les codes, de bousculer l’ordre établi. Alors ils luttent et élèvent la voix contres les injustices sociales.
Ils ont décidés de vivre ensemble, dans un squat, de s’éloigner du confort aveuglant de leur existence pour emprunter les sentiers escarpés de la vie.
Face aux forces de l’ordre ils ne sont qu’un, mais au quotidien chacun existe à sa manière. Ils « sont à la fois goutte et marée, unis ensemble et faisant partie du lot »; à la recherche d’eux-même et d’une vie qui leur correspond.
Certain ont besoin de se cogner au monde, de se confronter au bitume et aux matraques des CRS, de crier leur rage. D’autres aspirent au calme d’une vie retranchée en pleine nature. Quelque soit leur manière de voir le monde, ils cherchent leur voie et se construisent en marge de la société.
Parmi eux, Jeanne et Basile qui ont échangés leur premier regard dans le chaos d ‘une manifestation…

Marion Brunet écrit aussi pour les plus jeunes. Découvrez l’intégralité de ses publications aux éditions Sarbacanes.

Pauline

À propos Pauline

Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

Toxoplasma – David Calvo

NB : Nous utiliserons le genre du féminin pour parler de l’auteure, David Calvo. C’était …

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money