Accueil » Comics/BD/Manga » Pénélope Bagieu – Les Culottées

Pénélope Bagieu – Les Culottées

Plus besoin de présenter Pénélope Bagieu: jeune illustratrice qui a débuté sa carrière avec son blog Ma vie est tout à fait fascinante, elle est également l’auteur de bande-dessinée telles que Joséphine et Stars of the Stars (aux côtés de Joann Sfar). Féministe au trait franc et pétillant, elle met en avant des personnages farfelus et extravertis à travers des histoires et anecdotes aussi réalistes que drôles.
Avec son projet des Culottés, initialement publié sous la forme d’un feuilleton hebdomadaire sur le site du Monde, elle a choisi de narrer les destins incroyables de femmes fortes qui ont fait un beau pied de nez aux préjugés.


 

« Chaque Vendredi, une femme qui sait ce qu’elle veut », voici la phrase résumant le fil rouge de ces deux tomes de 15 biographies chacun répertoriant les portraits que Pénélope Bagieu a choisi de sortir de l’ombre.
Il y a Lozen, guerrière et chaman ; Tove Jansson, peintre et créatrice de trolls ; Margaret Hamilton, actrice terrifiante ou encore Peggy Guggenheim, amoureuse de l’Art moderne… Leurs histoires commencent par un médaillon figurant leurs portraits et se terminent sur une magnifique illustration en double-page qui évoque les illustrations rétros des Disney Golden Books.

Issues de climats sociaux et d’époques aussi diverses que variées, les Culottés ont un point commun, et pas des moindres, elles n’ont pas peur de prendre en main leurs destins, quitte à envoyer valdinguer leurs familles et sortir de leurs zones de conforts. Au cours de ce roman graphique émancipé, on découvre une large palette de caractères et d’anecdotes racontées avec le style bref et piquant de Pénélope Bagieu. Astronaute, gynécologue, femme de pouvoir, rien n’est mis de côté et le tout prouve que la réelle capacité et le véritable talent ne vient pas du sexe mais bel et bien de la personne en tant que telle. Il y a en effet autant d’époques que de cultures qui se croisent et s’entrecroisent dans ces deux tomes plein de fraicheur et de mordant, autant de femmes indépendantes et volontaires à travers le monde et l’Histoire.

 

 

La détermination est visible au coeur de chacune de ces existences, car c’est elle qui a entrainé ces demoiselles a pousser les murs étriqués dus à leur seule et même condition de naissance. Mais au delà du genre, l’environnement dans lequel certaine sont nées et ont grandis ne leur a pas rendu la chose plus facile; entre contextes familiaux néfastes, guerres, et société patriarcales, on peut dire que c’est leur côté contestataire qui leur a donner la force d’avancer.

Loin de se contenter d’uniquement mettre en avant des destins hors normes, Pénélope Bagieu met un beau coup de pied aux fesses des aprioris aussi bien désuets que modernes et la lecture de ce feuilleton web donne de l’énergie: après tout, si des filles ont fait autant de choses marquantes alors que leurs vies n’étaient pas gagnées d’avance, on ne peut que bomber le torse et mordre l’existence à pleine dents tout en bousculant les poids que l’inconscient collectif nous vrille aux chevilles. Sans tomber dans le pamphlet ou l’émasculation, elle affirme tout simplement un fait qui reste encore trop peu acquis: celui que les femmes et les hommes sont égaux.

Quelques pages, quelques cases suffisent à la jeune et talentueuse illustratrice pour rédiger ces biographies dynamiques qui mettent en valeur des destinées folles dont on n’entend trop peu parler. Elle leur donne sa voix et met en page à sa sauce leurs coups de gueule, leurs coups d’amour et nous prouve tout simplement que quand on veut, on peut.

 

Editions Gallimard
143 pages
Caroline

À propos Caroline

Caroline
Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

Marjane Satrapi- Persepolis, intégrale

Persepolis, c’est tout une histoire. Une histoire de vécu et de mémoire, une histoire marquant …

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money