Accueil » Le top 5 2015 !

Le top 5 2015 !

À l’origine fût le vide, puis rien, toujours rien et là peut-être que ? … Ah ben non toujours pas… Ah ? Attendez ! VOILA ! Le BIG-BANG ! BIM que ça a fait. Bon je préfère vous avertir, mettez vos ceintures ça va swinguer. Je vous épargne les inlassables et barbantes collisions de matières, les lois de la conservation, l’effondrement, les « vas-y que je te rentre dedans », « moi je suis un trou noir donc je fais ce que je veux » etc… La Terre, la maison, France, Histoire, migrations, peuple, bronze, armes, guerres, puis paix et puis re-guerre derrière. Les révolutions, « qu’on lui coupe la tête » « chlick chlack » pour finalement finir par dire que c’est ringard la guillotine, Napoléon et ses pastilles pour l’estomac. La montgolfière, les engins volants, la guerre froide et les grands discours « c’est moi qui sera le premier à faire décoller mon machin, t’es rien qu’un vilain ». Puis après SEGA c’est plus fort que toi, La vie la vraie Auchan, le bug de l’An 2000, les Twin Towers, la mère Michel qui a perdu son chat, la biographie Nabilla et nous voilà arrivé en décembre 2015. Voilà c’est bon, le top 5 2015 des chroniqueurs d’un dernier livre avant la fin du monde. Des livres qui vont déchirer sous ton sapin !

(aucunes substances illicites n’a été consommées pendant la rédaction de ce texte)

AURORE


Vous êtes tous jaloux de mon Jetpack – Tom Gauld

« Drôle, pétillant et terriblement intelligent, ce recueil de strip est un vrai moment de bonheur ! On s’amuse, on réfléchit et on s’interroge sur nos rapports aux livres et aux nouvelles technologies. Un indispensable de toutes les bibliothèques qui se respectent »

Éditions 2024


Le dictionnaire Khazar – Milorad Pavic

Une réédition plus qu’à la hauteur pour cet OVNI littéraire. Original, documenté, poétique et merveilleux, le dictionnaire Khazar est un livre protéiforme, qui vous offrira autant de lectures que d’ouvertures du livre !

 

Éditions Le Nouvel Attila


Ocean Park – Ludovic Debeurme

L’histoire d’un voyage, de voyages, de recherches et de découvertes. Entre univers onirique, cocon sensoriel et réflexion sur nos rapports à nos proches, Ludovic Debeurme livre un premier roman très prometteur.

Alma Éditeur


Nous dînerons en français – Albena Dimitrova

Penser en bulgare et écrire en français une histoire d’amour interdite sur fond de communisme souffrant. C’est le pari réussi d’Albena Dimitrova, qui oscille entre candeur et mélancolie.

Éditions Galaade


2084 – Boualem Sansal

Une fable poétique et inquiétante qui prend une résonance particulière en cette fin d’année 2015. Profondément anti-dogmatique, 2084 est un roman résistant, prônant l’altérité et la vérité au-delà des apparences.

Éditions Gallimard


GWENDOLINE


Derrière les panneaux il y a des hommes – Joseph Incardona 

Roman noir d’exception, Joseph Incardona arrive au plus profond de la noirceur du désespoir humain. Avec sa plume vive et acérée, il parvient à saisir la crasse et le sang qui fige les êtres que nous sommes. D’une beauté époustouflante quasi matémathique, Derrière le panneau il y a des hommes est sans aucun doute le meilleur polar de l’année.

Éditions finitudes



Fin de mission -Phil Klay

Témoignages maquillés sous forme de nouvelles, voici treize récits qui nous plongent en plein cœur du désert où la guerre d’Irak fait rage depuis des années. D’une écriture brutale et dénuée de pathos ou de grandeur, Phil Klay nous plonge dans un quotidien guerrier sans gloire ni panache. Un livre intense, juste et nécessaire.

Éditions Gallmeister



Carnet de santé foireuse – Pozla

En apprenant le thème de cette bande dessinée dédiée à la maladie de Chrone, on se dit : « ha, encore un témoignage  d’un grand malade». Et puis on ouvre ce drôle de carnet, et on se prend au jeu, on souffre avec le personnage, on se régale de son génie graphique, on se met à sourire, pour finalement refermer ce petit trésor, marqué, scotché. Un petit format pour une très belle bd.

Éditions Delcourt



Et quelquefois j’ai comme une grande idée – Ken Kesey

Difficile de parler de cette énorme masse littéraire de plus de 800 pages Et quelquefois j’ai comme une grande idée n’est pourtant qu’une pauvre petite histoire de famille, une ouverture sur le monde, et une constellation poétique d’une densité rare. Ce texte est fascinant, enivrant, et imprègne son lecteur d’une saveur inoubliable.

Éditions Monsieur Toussaint Louverture



Tel qu’en lui même, enfin – Killofer

Dur dur d’être un artiste, surtout quand on s’appelle Killofer… Entre vernissages, beuveries et râteaux en série, Killofer agace autant qu’il émeut, et son dernier opus est un trésor de trouvailles et un véritable régal pour les yeux. Ce génie de la ligne et du noir et blanc ose, propose et s’impose comme l’un des piliers de l’OUBAPO .

Édtions l’Association


JÉRÉMY


Docteur Rat – William Kotzwinkle

Livre incroyable, à la puissance tellement violente, Docteur Rat est sans conteste ma lecture marquante de l’année. Un livre qui brouille les pistes entre espèces intelligentes et stupides, entre êtres évolués et primaires. Le livre parvient à remettre l’homme à sa vraie place, exploitant d’une nature qu’il ignore et rejette.

 

Éditions Cambourakis


Revival – Stephen King

Peut-être l’un des meilleurs livres que j’ai lu de King depuis Marche ou crève, ce qui fait un joli laps de temps. Hommage à peine dissimulé à Lovecraft, Revival reste un magnifique portrait de son époque, hommage à une Amérique disparue.

 

Éditions Albin Michel



Les Assassins – RJ Ellory

Peut-être le plus noir de tous ses livres, Les Assassins n’en reste pas moins un vrai Ellory : travaillé, documenté et formidablement construit. Sans doute un de ses livres pour lequel il s’est le plus documenté mais qui en demeure prenant et captivant.

 

Éditions Sonatine



Jesus de Nazareth – Paul Verhoeven

Un livre sur Jésus ? Pour de vrai ? Je dois bien avouer que lorsque j’ai vu le nom du réalisateur de Starship Troopers et de La Chair et le Sang accolé au nom de Jésus, je m’attendais à un livre d’action où la vie du Christ serait désarticulé et transformé. Bien au contraire, on se retrouve face à un livre d’historien, qui replace son personnage principal dans la perspective de son époque : du très bon !!

 

Éditions Les Forges de Vulcain



Papillon de Nuit – RJ Ellory

Un second livre du même auteur ! Heureusement pour moi, il n’en a sorti que 2 cette année. Mais quels livres ! A la noirceur des Assassins, Papillon de Nuit réplique par une ballade calme et intimiste dans l’Amérique des années 50 à 2000 et tous les bouleversements qu’ont connu le pays. Un roman doux-amer avec une vraie mélancolie et une profonde volupté.

 

Éditions Sonatine


PAULINE


Goliarda Sapienza – Les certitudes du doute…et L’Art de la joie et tout le reste..
.

Oui je triche mais presque pas en fait. Si on regarde bien, le cycle autobiographique et le roman de Goliarda Sapienza forment les deux versants d’une même montagne (l’idée de versant m’a été soufflé par Nathalie Castagné et cela me paraît tellement juste que je la brandis pour ma défense ). Vous avez déjà séparé une montagne en deux vous ? Bref.
Gros coup de coeur pour un écrivain et une oeuvre hors catégorie et donc sans comparaison possible. L’écriture de Goliarda Sapienza contient une force vitale capable de vous chambouler. Ses textes sont intemporels, à découvrir et à s’approprier par soi-même.

 

Éditions Le Tripode 2015 pour les deux titres cités


Zsuzsa Bánk – Les jours clairs

Un roman qui se vit plus qu’il ne se lit et qu’il est difficile de fermer mais encore plus de ne pas rouvrir une fois terminé.

 

 

Éditions Piranha



David Grossman – Un cheval entre dans un bar

David Grossman est un écrivain talentueux et il le démontre encore dans ce roman d’une rare intensité. Un livre époustouflant qui prend aux tripes, qu’on le veuille ou non.

 

Éditions Seuil



Chimamanda Ngozi Adichie – Americanah

Ifemelu dit tout haut ce que les autres pensent tout bas, avec lucidité et humour, et ça fait un bien fou !

 

 

Éditions Gallimard


Alice McDermott – Someone

Alice McDermott a le sens du détail et l’art d’en faire tout un roman. Sous sa plume aucune vie n’est ordinaire.

Éditions La Table ronde


LOU


Cordelia la guerre – Marie Cosnay

Unissant réécriture contemporaine du Roi Lear, enquête policière, immolations sur les parvis des maisons de l’emploi, fleuve en crue, guerre civile en zone frontalière, Cordelia tranche et déferle comme une lame poétique, se dresse en figure antique, pointe du doigt et fait tomber les masques. Marie Cosnay opère un bouleversement du langage, et sa colère est contagieuse. Cordelia la guerre est une lecture indispensable et impitoyable.

Éditions de L’Ogre.


Et quelquefois j’ai comme une grande idée – Ken Kesey

Et quelquefois j’ai comme une grande idée est un roman magnifique, la rencontre du Nord-Ouest américain à la nature majestueuse et aux clans de bûcherons tenaces et de la contre-culture naissante des années 60. On trouve rarement autant de force et de beauté que dans l’écriture de Ken Kesey, et deux pages suffisent à se convaincre que l’on tient entre les mains un très grand livre. Sa réédition dans la collection Les Grands Animaux de Monsieur Toussaint Louverture est l’occasion parfaite pour découvrir ce chef-d’œuvre de la littérature américaine.

Éditions Monsieur Toussaint Louverture



Les Aventures du Général Francoquin au pays des frères Cyclopus – Yak Rivais

Parues en 1967, Les Aventures du Général Francoquin étaient tombées dans l’oubli avant que les éditions du Tripode ne s’en saisissent pour notre plus grand bonheur. Attention, ici, l’on s’encanaille bougrement ! L’on rigole, l’on s’esclaffe ! Roman picaresque sur fond de western et de révolution, influencé par le théâtre et la bande dessinée, Francoquin fait preuve d’une grande liberté de langage qui émancipe la pensée, et son anarchisme joyeux mâtiné de batifolages libertins est un véritable régal.

Éditions du Tripode



Pourquoi le saut des baleines – Nicolas Cavaillès

Personne ne sait pourquoi les baleines sautent. A partir de ce postulat, Nicolas Cavaillès déroule un court texte qui se situe à mi-chemin entre philosophie et poésie, et qui fait affleurer à la surface de l’esprit les Pourquoi qui séparent la veille et le sommeil, cet abîme où peut-être se situe la littérature. Alors qu’au fil des pages les mysticètes s’arrachent avec fracas des profondeurs, l’on se surprend à rêver de leurs chants, à interroger l’absurde, à compter le temps différemment. Une très belle parenthèse.

Éditions du Sonneur



Vie ? ou Théâtre ? – Charlotte Salomon

De loin le plus beau livre et le plus grand défi éditorial de l’année, Vie ? ou Théâtre ? reproduit dans son intégralité l’œuvre singulière de Charlotte Salomon, jeune artiste juive exilée en France pendant la Seconde Guerre mondiale. En un millier de gouaches sur lesquelles viennent se superposer des calques supportant récit, dialogues et annotations musicales, Charlotte crée un immense roman graphique, à la fois tragique et ironique, qui retrace son histoire familiale et son destin. La puissance du trait et des couleurs, la profondeur du texte, l’originalité du procédé font de Vie ? ou Théâtre ? une œuvre hors-norme et fascinante qui questionne la vie et l’essence de l’art.

Éditions du Tripode


TEDDY


John Barth – Le courtier en tabac
(Inclassable donc forcément indispensable)

Aucune explication ne serait assez puissante pour exprimer toute la démesure et le génie qui se trouve dans ce texte. Un chef d’œuvre, un texte incroyable et un auteur démentiel.

Éditions Cambourakis



Rohan Wilson – La Battue

Cormac McCarthy chez les Kangourous, Melville qui rencontre les Aborigènes. Premier roman. Rien de plus, rien de moins.

Éditions Albin Michel



Stéphane Vanderhaeghe – Charognard

Un premier roman monstrueux, noir, cynique, anxiogène et terriblement beau et poétique.

Éditions Quidam



Paul Beatty – Moi contre les Etats-Unis d’Amérique

Un livre monde, une culture impressionnante, une satire contemporaine aussi fun que percutante. Une traduction kamikaze et impeccable. Du grand Paul Beatty.


Éditions Cambourakis


James McBride – L’oiseau de bon dieu

Un roman drôle et féroce, une satire en clin d’œil à la littérature pré-abolitionniste américaine, et un auteur au phrasé qui swing.

Éditions Gallmeister

 



Richard Powers – Orfeo

Richard Powers est un des dix auteurs américain vivant qui compte, et qui continue à nous éblouir à chacune de ces publications. Et surtout, surtout, quand il nous parle de musique, nous la lisons, nous l’entendons et nous la vivons.


Éditions Le cherche midi


ANNE-VICTOIRE

Malheureusement, il se trouve que votre humble narratrice lit tellement lentement qu’elle pourra peut-être faire un Top 5 de l’année 2015 en 2017. En attendant, elle vous propose tout de même un top 5 de livres récents que vous pouvez tout de même offrir ce Noël sans avoir trop de craintes d’offrir un livre déjà lu.


Jonathan Strange and Mr Norrell – Susanna Clarke

La première personne à qui vous devez faire un cadeau ce Noël, c’est vous. Les fêtes sont le moment idéal pour passer vos journées dans un fauteuil bien comfortable et un roman de deux cent pages ne suffira pas à combler vos journées lectures. Votre humble narratrice vous propose ce pavé de mille pages dont l’intrigue et l’univers vous happeront littéralement. Après tout, quoi de mieux, pour célébrer la magie de Noël, qu’un livre sur la magie, justement ? (Riez à cette blague, s’il vous plait…) Jonathan Strange and Mr Norrell est un roman sur la magie en Angleterre au XIXième siècle. Avec un arrière goût de Jane Austen et d’Harry Potter, il est cependant tout à fait unique et impose son propre genre. C’est un roman intéressant, intelligent et captivant. N’oubliez pas de vous offrir du thé avec ce livre… Vous allez avoir envie de thé en moins de trente pages.


The Hunter – Julia Leigh

Si vous connaissez quelqu’un qui est toujours en train de parler du prochain voyage qu’ils vont faire, The Hunter peut-être un bon cadeau. L’intrigue se déroule en Tasmanie, une petite île au Sud de l’Australie. Cette destination encore peu connue inspirera peut-être un futur voyage. Loin d’être un journal de voyage ou un guide touristique, The Hunter s’inscrit dans la tradition du Tasmanian Gothic qui dévoile au lecteur le côté sombre de paysages paradisiaques. Derrière les thèmes gothiques, le roman propose une réflexion écologique sur la pratique de la chasse, le tout du point de vue tout à fait original du chasseur lui-même. Premier roman de l’auteur, tout à propos de ce livre est original et intriguant. C’est un cadeau que personne ne sera prêt d’oublier.



The Moth Diairies de Rachel Klein

Vous redoutez tous ce moment où on vous demandra un « roman sur les vampires que je n’ai pas encore lu » sachant pertinemment que cette personne a probablement lu tous les romans contenant des vampires que vous pouvez espérer trouver au rayon ”Jeunes Adultes” de votre librairie. Essayez The Moth Diairies : véritable roman fantastique, le lecteur n’est jamais entièrement sûr si cette charmante créature est en effet un vampire ou simplement une élève un peu étrange dont la narratrice aurait peur de la fascination qu’elle lui inspire. Par delà l’histoire du vampire, l’auteur propose une brillante réflexion sur le monde des adolescentes, loin d’être aussi rose que les adultes pensent. Ce livre est peut-être un roman sur les vampires et l’adolescence, mais il est très loin d’être encore un autre roman sur les vampires et l’adolescence.



The Song of Achilles de Madeline Miller

Votre humble narratrice a reçu des dizaines de bonnes critiques sur ce roman, autant de jeunes filles que de professeurs de lettres classiques. Si votre cousine refuse de commencer le grec ancien ou pense abandonner le latin, offrez-lui ce roman. Madeline Miller y retrace l’histoire d’Achille et de Patrocle, les deux héros de l’Iliade. Ce roman est une lecture du chef d’oeuvre d’Homère axée sur l’intimité. Patrocle est le narrateur intra-diégétique, ce qui montre le point de vue innovant de l’auteur sur une histoire qui a été racontée et racontée encore. Le roman est à la fois une très belle histoire d’amour et une bonne introduction à l’Antiquité Grecque.



Scènes du deuxième étage publié par Mark Deniz

Ce livre est idéal si vous connaissez quelqu’un qui n’aime pas lire. Composé de plusieurs nouvelles, Scènes du deuxième étage mélange plusieurs média : il emprunte à la musique car il est basé sur l’album du même nom du groupe God Machine et chaque nouvelle est inspirée par une des chansons de cet album, il emprunte également au jeu-vidéo grâce à l’une de ses nouvelles. Mais l’influence de la littérature est encore bien présente, notamment la littérature gothique. Chaque nouvelle est très moderne, par ses thèmes et par sa forme. Scènes du deuxième étage inspirera toutes les personnes à la recherche de l’originalité, autant celles qui ont beaucoup lu que celles qui sont encore à la recherche de ce qui leur donnera envie de lire


MARCELLINE

Pour ne pas déroger à la tradition, mon Top 5 2015 vous sera développé par ordre de poids cette année (selon ma balance de cuisine qui n’est plus aussi précise qu’avant).

Du plus léger au plus lourd dans le sac !


L’autre ville
  – Michal Ajvaz

Poétique et surréaliste, L’autre ville nous invite à découvrir le revers de Prague dans une aventure mystique et littéraire incomparable. Invitation au voyage et au lâcher-prise, à la découverte et l’inconnu, L’autre ville nous ouvre des horizons nouveaux et insoupçonnés, dans lesquels on se perdrait bien sans compter !

Éditions Mirobole



Stardust – 
Nina Allan

Je persiste et signe, la plus belle découverte de l’année ! Première incursion dans l’univers de Nina Allan, et je me demande encore comment s’en passer ! Une écriture envoûtante, un univers déroutant et kaléidoscopique, les histoires de Nina Allan sont des poupées russes pleines de surprises. Et puis bon, la couverture quoi.

Éditions Tristram


Lucy in the sky – Pete FrommGallmeister (pour cause de prêt, ce livre n’a pu être pesé. Son poids a été estimé à coup de louche en faisant un pesage comparatif de différents livres du même éditeur. Nous l’estimons donc à environ 425grs)

Si vous ne vous êtes pas encore laissés séduire par la Lucy Diamonds de Pete Fromm, n’hésitez plus ! Ado dans une bourgade perdue du Montana, Lucy cherche ses repères et la manière de vivre sa vie librement en affrontant la rudesse et la complexité des rapports humains, cherchant sa place et sa vie. Une pépite sur l’adolescence, subtile et tout en finesse.

Éditions Gallmeister



Le Mont 84 – 
Yves & Ada Rémy

Yves et Ada Rémy n’ont pas fini de nous séduire avec leur Fédération et ses colonies. Après le sublime Les soldats de la mer, le retour en terres fédérales nous entraîne dans un roman d’aventure palpitant, poétique et violent, nous rappelant combien il est indispensable de lire les Rémy. Et Dystopia. Et puis rien que pour la beauté de l’objet.

Éditions Dystopia Workshop



L’adjacent – 
Christopher Priest

Parce que Priest ? Sans doute. Mais aussi et surtout parce que le dernier livre du grand maître britannique de la science-fiction et du fantastique est un exemple passionnant et virtuose de ce qu’il sait faire de mieux. Monde parallèle, jeu sur la réalité et la perception, Priest nous sort le grand jeu, assorti d’une histoire d’amour pleine de folie et d’une beauté transcendante. Vive Christopher Priest !

Éditions Denoël Lune d’encre

CORALIE


D’après une histoire vraie – Delphine de Vigan

Le récit malin d’une amitié inquiétante sur fond d’écriture et de thriller : grande réussite ! ( prix Renaudot et goncourt des lycéens 2015)

Éditions Lattès


 

6 jours – Ryan Gattis

Haletant livre choral sur les gangs de Los Angeles pendant 6 jours de chaos. Violent, mais poignant et juste.

Éditions Fayard


 

La neige noire – Paul Lynch

Paul Lynch continue de m’émerveiller après un ciel rouge le matin, avec ce récit du retour tragique en Irlande d’un émigré, après un bout de vie à New York. Un récit âpre et férocement irlandais.

Éditions Albin Michel


La petite femelle – Philippe Jaenada

Jaenada fouille la vie de Pauline Dubuisson et nous raconte un crime passionnel dans ses moindres détails, mais nous apprend aussi beaucoup sur le fonctionnement de la justice et de la foule en quête de sensationnel.

Éditions Juilliard



Intérieur Nuit – Marisha Pessl

Thriller cinématographique de haute volée, nouvelle preuve que Marisha Pessl est une virtuose à suivre

Éditions Gallimard


 

LUCIE

L‘orage et la Loutre – Lucien Ganiayre

Une œuvre discrète et pourtant magistrale qui plonge Jean au coeur d’un monde immobile et déshumanisé. Un texte sublime laissé de côté mais revalorisé par les éditions de l’Ogre qui ont eu ici une véritable idée de génie. Le coup de cœur de l’année !

Les éditions de l’Ogre



Le nénuphar et l’araignée – Claire Legendre

Un essai publié en début d’année mais qui s’accroche encore à l’esprit à la fin. Claire Legendre dépeint avec vérité, humilité et force le monde de l’angoisse et de l’intime, nos peurs les plus sombres. Une prose poétique et humaine.

Éditions Les Allusifs


Anna Starobinets – Le Vivant

Roman visionnaire qui ancre la réalité que nous connaissons dans un monde fait de strates virtuelles, la communication est biaisée et c’est le sens même de l’existence qui est disséqué ici. Une lecture troublante et puissante.

Éditions Mirobole


Quand vous pensiez que j’étais mort – Matthieu Blanchin

L’incroyable témoignage de Matthieu Blanchin, trépané et voyageur revenu de l’au-delà des limites du corps. Un dessin sublime, un récit torturé. Une lecture unique qui vous marque au fer rouge.

Éditions Futoropolis


Franck Sinatra dans un mixeur – Matthew McBride

Ce roman de braquage et de gangsters est porté par son excellent anti-héros, Valentine, délicieux archétype du flic corrompu, alcoolique et violent. C’est noir, burlesque, parfois gore et toujours un pur plaisir.

Éditions Neonoir Gallmeister


CORALINE


Farigoule Bastard – Benoît Vincent

Farigoule Bastard, berger taiseux qui n’a jamais rien connu d’autre que les paysages beaux et cruels de sa Haute-Provence natale est convoqué par erreur à Paris. Il entreprend alors un voyage à dos de mule, plongeant le lecteur dans un monde hors du temps, voué à disparaître avalé par la modernité et l’appel des villes. Poétique, touchant et écrit d’une manière pure et directe, c’est un des plus beaux romans que j’ai eu le bonheur de lire.

Éditions Le Nouvel Attila


 

Milles Tempêtes – Sandoval

Petit dernier du talentueux auteur mexicain, nous y retrouvons ses thématiques favorites avec plaisir: jeune fille prise dans les turpitudes de l’adolescence et des premières palpitations amoureuses, Lisa se voit porteuse d’une mission décisive et mystique qui décidera du sort du monde. Transcendée par des dessins toujours sublimes et une narration aquatique et floue, cette bande-dessinée est à ne rater sous aucun prétexte pour les fans de Sandoval comme pour les autres.

Éditions Editions Paquet



Le Maître du Je – Florence Dupré Latour

Bande-dessinée OVNI, entre l’autobiographie et la fiction démente, où l’auteure se met elle-même en scène en décidant d’incarner son personnage de jeu de rôle. Comme il se trouve que celui-ci est un nain du Mordor nécromancien-prophète-astrologue, ce changement de caractère va vite chambouler sa petite vie bien rangée de maman divorcée qui subit son quotidien plus qu’elle n’en profite. Tout d’abord publié sur le site internet  Cigish et le sacrilège sous formes de feuilleton, Florence Dupré-Latour agrémente son livre de commentaires d’internautes et n’hésite pas à s’auto-troller de la pire des façons.

Étrange, parfois dérangeant mais d’une créativité folle, Le Maître du je est innovant et pété du casque. Une lecture dont on se souvient!

Éditions Ankama


Le Rapport de Brodeck t.1 L’Autre – Manu Larcenet (d’après le roman de Philipe Claudel)

Manu Larcenet s’attaque à un monstre de roman et nous coupe le souffle avec cette bande-dessinée sobre et percutante.

C’est dans un climat blessé de post-seconde guerre mondiale que Brodeck découvre que les villageois de sa bourgade isolée ont assassinée l’Andorre, étranger qui a toujours été vu d’un mauvais œil malgré son pacifisme. Contraint de faire le rapport de ce meurtre auquel il n’a ni participé ni cautionné, il décide de tenir un journal de bord annexe où il ouvrira son cœur.

Tenu par une main de maître et par un dessin bluffant de réalisme et de noirceur, ce livre est une des sorties immanquable de 2015.

Éditions Dargaud



Là où vont nos pères – Shaun Tan
(réédition)

Roman graphique traitant avec génie de l’immigration, Là où vont nos pères nous plonge dans un monde nouveau où chaque chose est inconnue; aussi bien les coutumes que les objets, en passant par la nourriture et même les animaux. Ce livre sans parole est à couper le souffle tant l’émotion véhiculée y est forte et prenante. Sublimé par un trait d’une délicatesse habillée de couleur sépia d’une beauté sans pareil, il a amplement mérité son prix du fauve d’Or décerné en 2008 au festival d’Angoulême.

Éditions Dargaud

 

Powered by keepvid themefull earn money