Accueil » Comics/BD/Manga » Gilles Rochier- TMLP. Ta mère la pute
Gilles Rochier TMLP. Ta mère la pute

Gilles Rochier- TMLP. Ta mère la pute

Montmorency, banlieue de Paris: ses 1100 logements divisés en 4 cités aux quartiers aussi neufs que déjà délaissés. Ses terrains vagues et ses bois, ses familles touchées par le chômage et ses gosses qui arpentent les rues. TMLP, derrière ces initiales se cache une insulte qui souille, déshonore et blesse. Ta mère la pute. C’est le titre qu’à choisi Gilles Rochier pour sa bande-dessinée autobiographique où il raconte des bribes de son enfance dans les années 70 passée au cœur des blocs, en compagnie de ses amis.

 

Gilles Rochier TMLP. Ta mère la pute
Il évoque les bêtises d’enfants, les jeux plus sérieux des adolescents, les règlements de compte et les paris plus ou moins dangereux. Il dessine les plus grands qui s’amusent à terroriser les plus petits qu’eux, le « sadique barbu » rôdant au milieu des bois avoisinants et surtout cet abris bus au croisement des trois cités périphériques. Cet arrêt est un lieu banal, où tout le monde converge pour se rendre à Paris, un lieu sans histoire particulière. Mais les derniers jours de chaque mois, les enfants savent instinctivement qu’il ne faut pas y mettre les pieds, sous la peine de croiser la mère d’un copain se prostituer pour arrondir les fins difficiles. Et encore pire, peut-être sa propre mère… Ta mère la pute ne sort donc pas de nulle part, c’est une vérité muette, tabou mais pourtant bien connue et visible.  Une tension palpable dont il ne faut jamais parler, la personnification honteuse de la précarité qui peut faire voler en éclat un foyer, une amitié, une vie.Gilles Rochier TMLP. Ta mère la pute

Gilles Rochier TMLP. Ta mère la pute

Mais Gilles Rochier, alias Gillou, possède un trésor avec ses amis Titi, Kader, Tonio, Jean Mi, Jojo, Raouf, David et Djamal; une K7 enregistrée par leur soin, pêle-mêle de tous les sons et chansons qu’ils aiment et qui leur sert d’échappatoire. Parfois ils l’écoutent ensemble sur leur gros poste, faisant un boucan de tous les diables, parfois ils la font tourner entre eux, dans l’intimité d’une chambre-forteresse. C’est ce petit objet les réunissant qui va devenir l’élément déclencheur d’une dispute qui virera au drame; « Elle tournait seulement entre nous, elle était unique, elle était qu’à nous, elle était notre trésor notre richesse notre perte. »

En retournant dans le quartier de son enfance, Gilles Rochier se replonge dans cette cité en friche et abandonnée à son sort, avec ses barres d’immeubles, sa forêt à la magie ternie et son arrêt de bus proxénète. Il se souvient des gosses qui poussent comme des herbes folles et des adultes désemparés et désarmés. Il dessine tout cela, d’un trait à la fois bancal et sensible, qui colle parfaitement aux protagonistes, à leur fragilité planquée derrière leurs grandes gueules. La coloration de Jean-Philippe Garçon, tout en camaïeu de marron, appuie sur la banalité boueuse d’un quotidien claquemuré entre les barres d’immeubles et les non-dits.
TMPL n’est pas un roman graphique fait pour être beau, mais pour être tout simplement ce qu’il est: porteur d’une vérité réelle hier et encore aujourd’hui, d’un événement tristement dramatique conditionné par un environnement délaissé. C’est un bout de vie raconté par Gilles Rochier avec humilité et sensibilité, un bout de vie qui marque.

Gilles Rochier TMLP. Ta mère la pute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coloration de Jean-Philippe Garçon
6 Pieds Sous Terre éditions
62 pages
Caroline

À propos Caroline

Caroline
Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

Midnight Tales Ankama Mathieu Bablet

Mathieu Bablet- Midnight Tales v.2

Voici le deuxième opus tant attendu de la série Midnight Tales dirigée par Mathieu Bablet, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money