Accueil » Littérature Américaine

Littérature Américaine

Ben Lerner – L’école de Topeka

Ben Lerner est un nom à retenir. Ayant souvent été second couteau des sorties d’auteurs américains jusqu’à ce jour – quelques fulgurances dans ses poésies et ses précédents romans – n’auront pas permis de faire reconnaître son talent à sa juste valeur. Un talent indéniable qui prend tout son envol dans ce magistral nouveau roman publié par les éditions Bourgois, …

Lire la suite »

Delia Owens – Là où chantent les écrevisses

Delia Owens Là où chantent les écrevisses Seuil

Delia Owens, autrice américaine, est zoologiste et biologiste. Elle a publié trois ouvrages importants consacrés à la nature et aux animaux. Là où chantent les écrevisses est son premier roman. Véritable succès d’édition, celui ci a trouvé un écho positif dans le monde entier. Il vient d’être adapté au cinéma par Olivia Newman. Il y est question d’une cabane au …

Lire la suite »

Ed Lacy -Traquenoir

Ed Lacy Traquenoir couverture

D’une plume non dénuée de sel et de sagacité, Ed Lacy déploie un récit où un suspens à fleur de peau flirte avec les inégalités sociales stigmatisées.

Lire la suite »

Joshua Chaplinsky – Les jumeaux du paradoxe

Comme nous avions pu le voir récemment avec « La fonction du balai » de David Foster Wallace, notre lecture était bousculée afin de nous faire réfléchir sur ce qui définit la fiction et sa fonction. Des questionnements fascinants et vertigineux, ouvrant la voie à des chemins de traverse redoutables. Joshua Chaplinsky, quant à lui s’attaque à la véracité du récit/témoignage, avec pour questionnement …

Lire la suite »

David Foster Wallace – La fonction du balai

Alors que nous ne nous lassons jamais de découvrir de nouveaux auteurs et autrices, que le champ des possibles littéraires et créatifs ne cessent de se modeler, puis dans un soubresaut générationnel de se remodeler pour dire ce qu’il n’est plus, définissant par la même occasion ce qu’il aurait aimé être tout en offrant un nouveau regard. Il est intéressant, de …

Lire la suite »

Claude McKay – Retour à Harlem

Retour à Harlem Claude McKay

La parution d’une nouvelle traduction de Retour à Harlem de Claude McKay est louable pour plusieurs raisons. Outre que ce roman est une œuvre d’une incroyable liberté, il permet de se rendre compte de la vitalité très ancienne de la littérature africaine-américaine. Paru en 1928, ce livre rencontre rapidement un grand succès et sera considéré comme l’œuvre majeure de son …

Lire la suite »

Paul Di Filippo – Un an dans la ville-rue

Retenez ce numéro, le 37. La trente septième publication de la collection « Une heure lumière » risque de faire parler d’elle. Un titre qui risque de pas mal diviser, mais aussi, et surtout, un texte qui est beaucoup plus fin et malin qu’il n’y paraît. Bienvenue dans la « Ville-rue » de Paul Di Filippo. Paul Di Filippo est un auteur, visiblement, peu connu en hexagone, alors qu’il …

Lire la suite »

Charlie Kaufman – Antkind

 L’ouverture : le monstre de Saint Augustine, les enfants, le docteur, les sourds. Se joue ici l’intrigue qui en dit long sur l’univers de Kaufman, qu’est-ce que ce monstre, pourquoi ici, que dit de l’innocence des enfants et l’impossibilité de dialogue avec le docteur s’occupant de sourds et n’ayant pas le temps de venir voir le monstre. S’ouvre par ce biais la genèse d’Antkind, au …

Lire la suite »

Michael McDowell – Blackwater I : La Crue

Michael McDowell Blackwater La crue couverture

Premier volet de la saga en six tomes Blackwater, La Crue nous happe pour nous plonger dans les eaux troubles des conflits familiaux et des guerres intestines. Fluide et magnétique, l’écriture de Michael McDowell nous transporte au cœur d’un univers sinueux, où le fantastique flirte avec le drame. Une puissante révélation paru chez les éditions Monsieur Toussaint Louverture.

Lire la suite »

Noé Alvarez – 10 000 km

Noé Alvarez 10 000 km

Lorsqu’il reçoit sa lettre d’admission à l’université, Noé Alvarez sait qu’il détient enfin le précieux sésame qui lui permettra d’inverser la cadence. Il va enfin se sortir d’un quotidien ponctué par la privation et la pauvreté, défini malgré lui par son statut d’enfant d’immigré·es ouvrier·ères. Marqué par les récits de son père qui a connu la famine et par le …

Lire la suite »

Ursula K. Le Guin – Unlocking The air

Nous assistons depuis quelques années à un travail de découverte et de redécouverte d’Ursula K Le Guin. Un travail minutieux souvent entrepris par des éditeurs spécialisés comme Mnémos, Actu SF ou Le Bélial. Nous pouvons aussi saluer l’initiative de Robert Laffont pour les rééditions du Cycle de l’Ekumen ou encore Le livre de poche pour le suivi des éditions de …

Lire la suite »

Jay Kirk – Esquive le jour

Alors que son père est mourant, Jay Kirk part en reportage pour le magazine Harper’s et, ce faisant, esquive le jour où il devra se confronter à l’inéluctable. Comme point de départ de son travail, il y a la mystérieuse disparition du manuscrit autographe du quatuor à cordes n°3 de Béla Bartók, composé en 1927. Nous voilà donc partis avec …

Lire la suite »

Jeremy Robert Johnson, Apprendre à se noyer

Jeremy Robert Johnson, Apprendre à se noyer

Au cœur de l’Amazonie, au bord d’un fleuve peuplé de caïmans noirs et de mystérieux poissons géants, un père apprend à son fils à pêcher. Ils empoisonnent le courant avec des feuilles de paraja aux propriétés paralysantes, façonnent des bassins avec les pierres de la rive et l’enfant s’applique et se concentre. Le père transmet un savoir-faire ancestral et les …

Lire la suite »

Tommy Orange, Ici n’est plus ici

Pow-wow Rassemblement festif, coloré, étincelant. La musique et les chants aux harmonies envoûtantes, jubilatoires et puissantes accompagnent les concours de danses. Les costumes s’animent au son du tambour et au rythme des danseurs. Broderies, perles assemblées en d’impressionnants motifs multicolores, coiffes majestueuses ornées de plumes d’aigles et plastrons d’os. Gastronomie et artisanat, c’est une magnifique célébration pour que la tradition …

Lire la suite »

Don Delillo – Joueurs

En 1977, et après un “Étoile de Ratner” qui lui valut des comparaisons avec un certains Thomas Pynchon et marquant une rupture avec ça première période (à savoir American, End Zone, Great Jones Street), sort un roman plus court, plus vif, et d’aspect moins labyrinthique. Un roman qui continue de marquer la rupture d’affirmer la signature et le style Delillo. …

Lire la suite »

Don Delillo – L’étoile de Ratner

Après l’intimisme halluciné et désespéré de Great Jones Street, l’auteur revient en Juin 1976 avec un roman remplis d’angoisses et de bruit, un bouillonement de spéculations et la rudesse du dialogue. Ainsi naît l’Étoile de Ratner, qui ne sortira qu’en 1996 chez nous avec la magnifique traduction de Marianne Véron. L’Étoile de Ratner parle d’un surdoué en mathématique, Billy, qui se retrouve embarqué dans un projet sciencitique, et des sciences, immense où se croise le prodigieux et l’absurde. Suite à …

Lire la suite »

Hettie Jones — Drive

Daniel Mennerich Greenwich Village

Un peu plus de six mois après la parution de la nouvelle édition augmentée du fascinant Beat Attitude, Femmes poètes de la Beat Generation qui regroupait les écrits inédits en France d’une dizaine de poétesses américaines, les éditions Bruno Doucey prolongent leur geste d’exhumation des autrices beat en traduisant Drive, un recueil bilingue de poèmes d’Hettie Jones paru en 1998 …

Lire la suite »

Don Delillo – Great Jones Street

Après un premier roman audacieux, parlant de l’auteur en filigrane, et montrant une construction de l’identité littéraire au travers de la déconstruction de la vie de son personnage, nous retrouvons Don Delillo avec son troisième roman. Troisième, car il existe une second, End Zone, inédit en France. Great Jones Street fut publié en 1973 en Amérique du nord, mais ne sortit qu’en 2011 chez nous.Venant conclure sa trilogie de «jeunesse», de l’aveu de l’auteur, …

Lire la suite »

Powered by keepvid themefull earn money