Accueil » Comics/BD/Manga » Junya Inoue – Btooom!

Junya Inoue – Btooom!

btooom-manga-volume-8-simple-71640Btooom! est au monde dans lequel se déroule le manga ce que Call Of Duty ou Battlefield est au nôtre. Le jeu vidéo de référence, dans lequel les armes sont des bombes et où la stratégie tient donc une place prépondérante. Dans ce jeu, Ryota Sakamoto est le meilleur joueur japonais, en passe de devenir l’un des meilleurs mondiaux. Mais tout bascule lorsqu’il se réveille sur une île, suspendu à un parachute et ignorant totalement pourquoi il se trouve ici. La seule chose qu’il trouve sur lui, c’est un sac contenant plusieurs petits objets qui s’avèrent être des bombes. Lorsqu’il croise une autre personne qui lui lance directement un explosif, il s’aperçoit que la partie de Btooom! la plus importante de sa vie vient de commencer!

Btooom! pourrait être perçu comme un shônen de plus dans la longue liste de ce genre de titres. Et il en présente nombre d’écueils: amourette étrange au vu des circonstances entre deux personnages, certains personnages très (voire trop) stéréotypés… Il pourrait ressortir ce genre de constat d’une lecture rapide. Mais ce serait passer à côté de détails qui font le sel de ce genre de lecture!

En fait Junya Inoue se sert de son oeuvre comme d’un boulet de démolition. Et au moment où l’on pense qu’il va s’en servir pour taper sur les ennemis du jeu vidéo en présentant de pauvres joueurs en prise à leur addiction, il retourne le boulet contre les joueurs, oisifs, irrespectueux voire pour certains violents criminels. Il s’en prend également à l’industrie du divertissement, qui veut toujours aller plus loin dans le sensationnalisme. Il s’attaque à tout ce qui bouge, sans forcément prendre de parti pris. Dès que l’on pense qu’il s’en prend à un camp, le boulet, dans son retour, fracasse l’autre côté.

Et on succombe vite à cet espèce de délire anarchiste et anarchique, dans lequel nos convictions partent plus vite en poussière qu’un candidat de Btooom!! Ce manga reste une excellente lecture, aussi violent dans le traitement graphique que jubilatoire dans son approche du fond. Junya Inoue nous livre une oeuvre particulièrement explosive (ce bon mot vous est offert par Carambar).

Editions Glénat
11 tomes (série en cours)

Réservez-le

Jérémy

À propos Jérémy

Chronique/Co-Fondateur

Vous aimerez aussi

Lucrèce Andreae Flipette & Vénère couverture

Lucèce Andreae – Flipette & Vénère

Clara est une jeune trentenaire vivant de sa passion, la photographie. Malgré ses expos et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money