Accueil » Littérature Étrangère » Kiko Amat – Tout ce qui fait Boum

Kiko Amat – Tout ce qui fait Boum

Pànic Orfila est un orphelin d’une mère catalane et d’un père anglais, qui a huit ans lorsqu’il arrive chez sa grand-tante en Espagne ; grand-tante qui entend éduquer ce petit à sa sauce. Après tout elle est juste une ancienne combattante anarchiste et membre d’un groupuscule de grand-mères adeptes du sabotage des biens publics.
Une fois jeune homme, Pànic, encore plus excentrique et torturé décide de partir vivre à Barcelone et de suivre des études universitaires. Mais sa rencontre avec les « Vorticistes » va lui ouvrir une route inédite, un chemin révolutionnaire et plein de mystères.

Kiko Amat est, n’ayons pas peur des mots, un auteur aussi passionnant que barré. Un illuminé qui d’ailleurs s’incruste dans son roman quasi « méta-fictionesque ». La vie de ce jeune homme raconté durant ces 300 pages a tout du roman initiatique, du moins au démarrage, et prend une tournure complètement folle au fur et à mesure des aventures du héro. En fait quand on y pense bien, il a même quasiment tout de l’antihéros ; il est capable de gâcher tout ce qui s’offre à lui et surtout il a une capacité à être narcissique des plus comiques. Pànic est drôle et touchant, son apprentissage à travers sa vaste bibliothèque, 900 titres tous plus bizarres les uns que les autres et son lot de vinyles vont lui forger une culture aussi pointue que « borderline ». Ce personnage est le héros le plus inattendu que l’on puisse découvrir dans un roman initiatique. « Tout ce qui fait Boum » est à classer à coté de « Stone Junction » de Jim Dodge, toutefois avec un côté fun et plus frais.

La musicalité dans un texte est très souvent assez ambiguë et abstraite. Mais Kiko Amat, arrive dans ce roman à nous faire ressentir et vivre la musique que Pànic, ou les autres personnages écoutent, d’ailleurs certaines ambiances musicales deviennent même des « traits de caractère » de certains protagonistes. De la musicalité ? Oui ! Cela fonctionne et donne même un sacré charme au texte, une sorte de signature qui en fait un roman fort et prenant.

Asphalte avec cette 50 ème publication va vous coucher sur le bitume. Kiko Amat avec ce roman va littéralement exploser en France, du moins je l’espère ! « Tout ce qui fait Boum » est une réussite, Pànic est un personnage vraiment passionné et passionnant qui vous reste en tête longtemps après avoir refermé le livre. Quand à la traduction, impeccable, de Margot Nguyen Béraud, elle permet au lecteur de rentrer au mieux dans cette histoire loufoque.

imagesAsphalte éditions,
Trad. Margot Nguyen Béraud,
304 pages.

Ted.

À propos Ted

Ted
Fondateur, Chroniqueur

Vous aimerez aussi

Monika Kompanikovâ Le cinquième bateau

Monika Kompanikovâ- Le cinquième bateau

Cette fois-ci, le regard bienveillant et curieux de Belleville Éditions se tourne vers la Slovaquie avec …

Un commentaire

  1. Sympa votre podcast sur vous mêmes ! Si je n’avais pas déjà mon blog de lecture, ça m’aurait donné envie de participer à cette belle aventure ! J’aimerais vous ajouter dans mes liens amis par ailleurs 🙂 Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money