Accueil » Actualité » La rentrée de Gallmeister: James McBride

La rentrée de Gallmeister: James McBride

Retenez ce nom : James McBride !
Cet auteur, compositeur, scénariste et musicien de jazz va marquer la rentrée littéraire avec non pas une mais deux publications chez Gallmeister.

santa annaMiracle à Santa Anna, le 20 août, dans la collection Totem (la collection de poche de Gallmeister). Roman adapté par Spike Lee en 2008 au cinéma. L’auteur dévoile une mosaïque de récits qui finissent tous par mener à la question de la trahison et de la morale complexe inhérente à la guerre, selon le New York Times.

Le pitch : New York, 1983. Un vieil employé de poste sans histoire abat froidement un homme avec un antique pistolet allemand. On découvre dans son appartement la tête d’une statue italienne à la valeur inestimable. Enfermé à l’asile, le meurtrier livrera son histoire. Celle de quatre soldats perdus au cœur de la campagne italienne en 1944. Celle d’un gamin de huit ans qu’ils viennent de secourir et qui ne prononce pas un mot. Celle d’un petit village coutumier des miracles en tout genre et des sombres histoires de trahison.

l'oiseau du bon dieu– Toujours le 20 août, sortira L’oiseau du bon dieu. En grand format cette fois-ci, dans la prestigieuse collection Americana. Le texte a remporté le National Book Award, et une adaptation cinématographique serait en préparation. Un roman à la fois plein d’entrain, très divertissant et tout à fait original. Il y a quelque chose de profondément humain dans cette histoire, pour le Washington Post.

Le pitch : En 1856, Henry Shackleford, douze ans, traîne avec insouciance sa condition de jeune esclave noir. Jusqu’à ce que le légendaire abolitionniste John Brown débarque en ville avec sa bande de renégats. Henry se retrouve alors libéré malgré lui et embarqué à la suite de ce chef illuminé qui le prend pour une fille. Affublé d’une robe et d’un bonnet, le jeune garçon sera brinquebalé des forêts où campent les révoltés aux salons des philanthropes en passant par les bordels de l’Ouest, traversant quelques-unes des heures les plus marquantes du XIXè siècle américain.

Deux sorties qui seront marquées par la venue de l’auteur en France au festival de Besançon ainsi qu’à la Maison de la Poésie le lundi 21 septembre pour une soirée exceptionnelle : de la musique entrecoupée de lectures par l’auteur de son dernier roman L’oiseau du bon dieu.

Histoire de finir cette news en lecture et en musique:

À propos Ted

Fondateur, Chroniqueur

Vous aimerez aussi

autobiographie du rouge Anne Carson

Anne Carson – Autobiographie du rouge

Autobiographie du rouge d’Anne Carson est un roman en vers d’une rare intensité, traitant de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money