Accueil » Fantasy/SF » Les Souffles ne laissent pas de traces

Les Souffles ne laissent pas de traces

Tandis que le grand Jamboree printanier se prépare dans le Val Velu, un chasseur parti avec d’autres camarades tuer un bison se volatilise mystérieusement. Terrifiés à l’idée d’avoir pu provoquer la colère des dieux des vents, les Souffles, les clans présents pour la grande fête commencent à flippoter un peu. Mais Collembole N’a-Qu’un-Oeil, chamane du clan des Ronces et servant du Grogneur, le dieu ours de la mort, n’est pas convaincu par cette explication mystique. Accompagné de son disciple Queue-d’Aurochs, il va mener l’enquête afin de découvrir qui est ce meurtrier invisible.

Le policier est un genre qui permet de plonger dans les recoins les plus sombres des sociétés. De toutes les sociétés… Même celles de l’Aurignacien, qui vivaient dans les steppes il y a quelques 32 500 ans. N’a-Qu’un-Oeil, le chamane détective de la tribu des Ronces, mystique de par sa profession mais d’un rationalisme aussi imperturbable qu’un glacier qui avance, va devoir se la jouer fine pour découvrir la vérité sous les événements mystérieux qui s’abattent sur le Val Velu, déjouant les superstitions des uns et les manœuvres d’intimidation des autres.

Un whodunit de la préhistoire, il fallait y penser. Mais après tout pourquoi pas. L’idée prête à sourire, et le livre lui, fait beaucoup rire ! L’enquête, menée tambour battant par le chamane-détective, est dans la droite lignée d’une Agatha Christie, bien intriquée, pleine de rebondissements et de suspense, et il faut bien le dire, Timothée Rey a l’art du jeu de mot, disons, simple et bassement rigolard ! Sans tout spoiler, car il faut les découvrir au fil de la lecture, je ris encore en pensant à Milan-Sans-Rameaux et Choque-Nourrice.
Plein de surprises, le livre lui-même l’est également, car les chapitres sont entrecoupés d’interludes baptisés « autour du feu », et qui nous emmène au cœur des traditions de l’Aurignacien, avec des chants, des recettes de cuisine et autres contes moraux, tous plus drôles, déjantés et malins les uns que les autres.

On notera que le second tome des aventures de N’a-Qu’un-oeil, chamane-détective est annoncée pour la fin de l’été, et en attendant, il serait dommage de se priver non seulement de ce premier tome, mais encore plus des autres livres de Timothée, notamment le recueil de nouvelles Dans la forêt des astres, qui est une petite merveille.

Mais cette incursion dans le Val Velu, lectrice, lecteur, tu ne la regretteras pas, et tu finiras accro aux enquêtes de N’a-Qu’un-Oeil de la même manière que tu ne peux te détacher d’un épisode d’Hercule Poirot sur TMC. Un whodunit c’est intrigant, et quand c’est bon c’est addictif !


les souffles ne laissent pas de traces couvLes Moutons électriques
312 pages

Marcelline

À propos Marcelline

Chroniqueuse/Co-Fondatrice

Vous aimerez aussi

Octave Béliard – Les petits hommes de la pinède

Une nouvelle collection vient d’être lancée chez les éditions de L’Arbre Vengeur. ” Fantascope” est née sous l’ impulsion de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money