Accueil » Littérature Américaine » Lucy in the sky – Pete Fromm
Lucy in the sky
(c)LiberianGurrl

Lucy in the sky – Pete Fromm

Chuck et Lainee se sont rencontrés au lycée, sont tombés amoureux. Elle est tombée enceinte, ils se sont mariés. Un peu trop jeunes peut-être.

Quatorze ans plus tard, Lucy Diamonds, leur fille, a donc quatorze ans, toutes ses dents, et un caractère bien trempé ! Elle partage son temps entre le lycée, son copain Kenny avec lequel elle défie la gravité au sommet de la cage à écureuil, et la maison, où, avec sa mère, elle attend patiemment le retour du père. Le bon Chuck, bûcheron de son état, passe dix mois sur douze, au moins, à couper des troncs quelque part au fin fond du Montana, au Canada, ou dieu sait où. Les quelques semaines passées en famille deviennent vite des vacances, pendant lesquelles le temps se fige et la vie s’arrête. Car ces quelques jours presque clichés tellement ils sont calibrés par les fausses habitudes, sont loin du quotidien des deux femmes. Et cela ne va pas aller en s’arrangeant.
Lucy, grandissant, va découvrir qu’un baiser, même plein de terre, donné à Kenny, peut complètement bouleverser les relations qu’elle a avec son ami, que malgré ses cheveux rasés et son côté je-m’en-foutiste, elle plaît aux garçons les plus populaires, et que cela induit beaucoup de choses.
Elle va comprendre doucement que la vie de sa mère ne s’arrête pas à son rôle d’épouse passive attendant le retour de son époux, mais qu’au contraire, lasse de patienter, elle prend sa vie en main, quitte à faire des erreurs.

« C’était amusant, mais plus je faisais de choses – comme embrasser Justin Haven devant tout le monde-, et plus je me sentais vide. Comme si on commençait à plein et qu’on jetait des choses par dessus-bord plutôt que l’inverse. »

Entrant avec fracas dans l’adolescence, Lucy s’égare dans sa recherche de repères, ne comprenant pas le comportement de sa mère, ou ne voulant pas le comprendre pour ne pas perdre ce dernier lien avec sa vie simple d’enfant qui s’éloigne. A l’opposé elle s’engouffre dans les nouvelles possibilités de sa vie de jeune femme, expérimente jusqu’aux limites et se heurte, parfois avec violence, aux sentiments et aux responsabilités.

Blasée, cynique, dure, parfois méchante, Lucy tente par tous les moyens de se forger une carapace et essaie, à l’extrême, de ne pas reproduire les erreurs de ses parents. Mais elle oublie qu’elle n’a finalement que quatorze ans, et que ces émotions qu’elle combat, qu’elle évite, font partie du jeu.

« Attendre, ça n’est pas une vie, Luce »

On se laisse embarquer sans résistance dans Lucy in the sky, qui nous ramène avec beaucoup de lucidité et d’humour à cette période charnière de l’adolescence. Sans céder aux facilités et aux clichés habituels de ces histoires d’ados, Pete Fromm fait de sa Lucy une fille forte et bancale à la fois, qui ne ressemble à personne, trop lucide sur la vie qui l’entoure à Great Falls, perdu au bout du Montana, et se laissant à peine aller à rêver sa vie plutôt que d’anticiper son futur enfermement dans sa bourgade natale. Ni ses rêves, ni l’amour qui pourtant rayonne autour d’elle n’arrivent à la tirer de ses sombres considérations. Espérons un électrochoc !

Pete Fromm fait preuve d’une grande tendresse envers ses personnages et Lucy nous séduit, malgré ou à cause de ce caractère fort, de cette répartie assassine et de sa volonté de vivre, d’être libre coûte que coûte. Impossible de poser le livre, le roman nous emporte tel le flot du Missouri et Lucy ne nous laisse aucun répit.

Un vrai coup de cœur, qui me fera me pencher du côté des autres livres du monsieur, une lecture surprenante et passionnante qui ouvre avec panache ce printemps ensoleillé !

Lucy in the skyÉditions Gallmeister
386 pages
traduit de l’anglais (américain) par Laurent Bury
Image en une : (c)LiberianGurrl

Marcelline

À propos Marcelline

Marcelline
Chroniqueuse/Co-Fondatrice

Vous aimerez aussi

Mark Z. Danielewski – L’épée des cinquante ans

Mark Z. Danielewski avait marqué les esprits avec sa « Maison des feuilles ». Ce …

4 Commentaires

  1. Marcelline

    @lectriceencampagne : je ne trouve pas la phrase concernée, peux-tu me l’indiquer plus précisément ?

  2. “Comment tout a commencé” si je puis me permettre !

  3. Marcelline

    C’est mon tout premier pour le coup. Tu aurais d’autres titres de lui à me conseiller ? J’ai vraiment adoré celui-ci !

  4. J’adore cet auteur et j’ai hâte de me plonger dans ce livre dès mes examens finis : viiiiiite ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money