Accueil » Littérature Américaine » Le secret des tranchées – Thomas H. Cook

Le secret des tranchées – Thomas H. Cook

New York s’apprête à revêtir ses habits de fête. En effet, en ce 11 novembre 1968, la ville qui ne dort jamais célèbre le 50ème anniversaire de l’armistice ayant mis fin à la dernière Guerre Mondiale que le Monde ait connu. Franklin Altman tient ce jour une conférence, lui qui se passionne pour les écrits allemands d’après la Guerre. Cette guerre il y a d’ailleurs participé. Pas en tant que soldat du front, non En tant qu’agent des renseignements allemands. Une fois sa conférence achevée, il est abordé par un étrange vieil homme. Celui-ci semble en savoir beaucoup sur Altman et sur son passé.

Cette histoire est une uchronie, une ré-écriture de notre histoire via une modification de certains faits. En l’occurrence la Seconde Guerre n’a pas eu lieu et la planète entière fête 50 ans de paix en 1968 (à part le conflit Israélo-Palestinien, mais qui apparemment n’est pas considéré comme une guerre). La raison du non déroulement de cette Guerre va apparaître dans le livre, au cours de la confrontation entre Herr Altman et ce vieil homme mystérieux. Il existe une réelle tension dans cette confrontation, que Thomas H. Cook fait parfaitement bien ressortir. Et on en finit même par se poser des questions sur l’identité du vieil homme mystérieux qui confronte Altman à sa loyauté envers l’Allemagne, à ses souvenirs d’enfance et à l’avenir du monde tel qu’il est à ce moment-là. De plus le vieil homme traîne avec lui un manuscrit dont il ne dit rien à Altman, ce qui intrigue ce dernier.

La narration fluide du livre permet d’apprécier au mieux cette très (trop?) courte histoire de 78 pages. Pourtant la tension est là, pourtant l’histoire est riche et les personnages fouillés. Bref ce livre a tout d’un grand!

le-secret-des-trancheesEditions Ombres Noires
Traduction: Philippe LOUBAT-DELRANC
78 pages

Jérémy

À propos Jérémy

Chronique/Co-Fondateur

Vous aimerez aussi

Paul Di Filippo – Un an dans la ville-rue

Retenez ce numéro, le 37. La trente septième publication de la collection « Une heure lumière » risque de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money