Accueil » Essais » Thomas A. Edison, Philippe Baudouin – Le Royaume de l’au-delà

Thomas A. Edison, Philippe Baudouin – Le Royaume de l’au-delà

« Le royaume de l’au-delà » est le chapitre oublié de la biographie de Thomas A. Edison. Dans l’avertissement aux lecteurs nous apprenons que sans raison apparente toute la dernière partie de la biographie fut tronquée et que seule une ancienne version publiée par Flammarion contenait ce dernier chapitre consacré au spiritisme et son rapport à la science. Que ce soit la survie de l’âme une fois la mort du corps, l’origine de la vie humaine, le fonctionnement de la mémoire et ses unités de vie qui contrôlent le corps, ou les possibilités de communication avec les morts, tout y est abordé, quelques fois de manière naïve, mais souvent de manière très sincère et sans détournement.
Car ce « Royaume de l’Au-Delà » est avant tout la preuve écrite d’un homme passionné par ses recherches, un être humain qui croyait en la survivance de l’âme après la mort du corps, et cette sincérité qui parcourt tout ce texte est ce qui est le plus intéressant.

Le « nécrophone » d’Edison est le fantasme de tous les chasseurs de fantômes. Cette machine qu’il aurait inventé et qui permettrait de communiquer, avec plus ou moins de succès, avec les morts. Mais il ne subsiste ni machine et encore moins de plan pour la fabriquer. Cette machine, enfin le fantasme de cette machine va être à l’origine de ce que le spiritisme moderne a aussi bien assimilé : l’introduction de la science dans la recherche de communication avec les morts.

Le texte d’Edison dans l’édition de Jérôme Million est précédé par un texte encore plus intéressant qui s’appelle « Machines Nécrophoniques ». Ecrit par Philippe Baudouin qui est chargé de réalisation à France Culture et est l’auteur de plusieurs documentaires et reportages pour Arte Radio. Il a notamment produit en octobre 2014 “Les Langues de l’éther”, un atelier de création radiophonique consacré aux rapports entre radiophonie et sciences occultes. Dans son essai en dix parties il s’attache à expliquer comment et pourquoi Edison en est venu à ces recherche là, que ce soit son milieu social (Le spiritisme était en vogue au 19ème siècle) et familial. Mais surtout, après avoir détaillé en profondeur la manière de penser d’Edison, Philippe Baudouin dans la dernière partie s’attache à développer l’impact qu’a pu avoir ses recherches sur le spiritisme moderne et le rapport entre phénomène concret et potentialité de schizophrénie chez les chercheurs.

Un document qui donne un éclairage unique sur Thomas A. Edison, mais surtout un essai de Philippe Baudoin des plus intéressants à découvrir pour tous les curieux.

edison- royaumeJérôme Million éditions
170 pages

Ted.

À propos Ted

Fondateur, Chroniqueur

Vous aimerez aussi

Perrine Le Querrec Les Pistes couverture

Perrine Le Querrec – Les Pistes

Sans blanc ni respirations, les possibilités s’enchaînent en cristallisant la violence ou l’amour, épinglant l’innocence et la colère bouillonnant dans les cœurs d’Ève, Ptiotr et Tom. Ces derniers forment un écho de surfaces dépolies, comme autant d’éventualités sur lesquelles s’envoler, se décliner à l'infini et mourir, peut-être. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money