Accueil » Actualité » Zainab Fasiki- Hshouma corps et sexualité au Maroc
Hshouma corps et sexualité au Maroc Zainab Fasiki couverture

Zainab Fasiki- Hshouma corps et sexualité au Maroc

« Silence ! » « Tais-toi ! ». En dialecte marocain, on emploie le mot Hshouma pour dire cela, pour imposer le mutisme. Mais ce terme englobe aussi les notions de honte et de tabou, tout ce qui est considéré comme prohibé par la société et même la cellule familiale. Dés toute petite, Zainab Fasiki a entendu cette invective résonner à ses oreilles et s’est vite rendue compte des dangers qu’elle incarne. En effet, par sa condition même de femme, de surcroit issu d’un milieu conservateur et ayant fait des études d’ingénieure en mécanique puis d’Arts, elle s’est heurtée de trop nombreuses fois aux procès d’intention allant totalement à l’encontre de la liberté individuelle des femmes dans son pays.

image Hshouma corps et sexualité au Maroc Zainab Fasiki

Aujourd’hui, Zainab Fasiki est une bédéiste et illustratrice engagée et militante qui défend activement les droits des femmes, notamment avec le collectif /WOMEN POWER/ dont elle est la fondatrice.
À travers Hshouma, elle se dresse contre un patriarcat très ancré et dangereux au Maroc, où les crimes d’honneur font de nombreuses victimes, notamment chez les femmes et les homosexuels.
Ce livre est un manuel aux allures d’essai illustré, scindé en deux parties : la première explique le fonctionnement du corps humain, la puberté, les organes génitaux mais également la liberté du corps, qu’il soit féminin, masculin, trans, non binaire… Ensuite il aborde la question de la sexualité, du consentement ou encore de l’écrasant et stéréotypé idéal européen, qui complexe de nombreuses marocaines.

L’autrice explique en détail, avec un langage clair tout ce qui est honteusement caché dans la plupart des foyers marocains. Car actuellement la répression sexuelle y est tellement forte et omniprésente que les jeunes font leur éducation sexuelle non pas à l’école ou encore via des discussions ouvertes avec leurs parents mais presque uniquement sur internet. Ce qui mène forcément à une idée on ne peut plus fausser du sexe, des relations amoureuses et du respect vis-à-vis d’autrui.
Elle a constaté et vécu la frustration, l’oppression et l’incompréhension entrainées par ce contrôle des corps et de l’intime. Tout comme le sexisme et la haine qui en découlent, notamment du point de vue de la perception de la virginité, l’un des exemple les plus marquants de l’inégalité entre hommes et femmes. En effet, les hommes sont encouragés à multiplier les conquêtes alors que les femmes doivent être vierges, « pures » jusqu’au mariage.Hshouma corps et sexualité au Maroc image Zainab Fasiki
Hshouma corps et sexualité au Maroc Zainab Fasiki image

Ainsi, Zainab Fasiki dessine des corps vivants et réalistes : des corps féminins avec des vergetures, des poils, vieux ou jeunes, maigres ou gros. Des corps de femmes portant le voile ou en lingerie. Elle célèbre la liberté de s’aimer, d’aimer les autres avec respect et tolérance en rappelant que nos chairs n’ont pas à être sexualisées de la sorte. Elle exprime l’amour qu’elle porte à son pays et à sa culture, en émettant simplement le vœux d’une société incluant tout le monde, quelque soit sa religion et son sexe.

On retrouve le style comics cher à la jeune bédéiste, qui rend encore plus accessible ce témoignage à la forte et importante portée éducative. Elle emploie un trichromie avec beaucoup d’impact, aux couleurs rouge blanche et noire, très représentatives de la violence, des insultes et des menaces que connaissent les femmes dans le monde arabe. Ce un calvaire qu’elle connait elle-même et qu’elle dénonce.
Ce manuel sur le corps et la sexualité au Maroc brise les tabous et la honte et tend vers un futur pressant où le mot Hshouma ne sera plus synonyme d’enferment ou d’abjection.

Zainab Fasiki image Hshouma corps et sexualité au Maroc

Massot éditions, 2019
114 pages
Caroline

À propos Caroline

Caroline
Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

ta mort à moi goudrealut philippe rey couverture

David Goudreault – Ta mort à moi

Récit éclaté, morcelé et polyphonique, Ta mort à moi est la biographie fictive d’une poétesse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money