Accueil » Actualité » Aurélia Declercq – Rikiki
Rikiki Aurélia Declercq

Aurélia Declercq – Rikiki

Rikiki est le titre du premier livre de poésie d’Aurélia Declercq paru aux éditions de l’Attente. Durant ses études à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, cette jeune poétesse mène des réflexions sur la matérialité du langage. Et le moins que l’on puisse remarquer dans ce premier livre est l’originalité de sa langue. Pierre Alféri nous prévient dans la préface : « La voix qui nous guide est déjà reconnaissable entre toutes ». C’est un texte déjà riche d’une grande maturité poétique. Nous descendons avec la narratrice dans le jabot d’un pigeon pour y suivre ses aventures avec deux autres personnages.

Au cœur du gosier du pigeon, elles sont bercées par son roucoulement. Cet endroit est celui qui produit le son, le chant caractéristique du pigeon. En somme, c’est au cœur du langage du volatile que nous sommes placés. L’écriture qui nous guide est à la fois saccadée et volubile. Elle participe à un imaginaire débridé, cette loufoquerie de placer des êtres humains dans le jabot d’un pigeon. Mais Aurélia Declercq développe dans Rikiki moins une histoire que le murissement du langage.

Cette écriture qui nous enveloppe joue avec les sonorités et se déploie dans une oralité ludique. L’écriture est ici un jeu pour composer une mélodie. Le roucoulement imaginaire du pigeon est le parallèle fictionnel du travail poétique d’Aurélia Declercq. Rikiki devient ainsi un premier pas bien affirmé d’une jeune poétesse. S’immiscer dans ce gosier consiste à comprendre que de nouvelles voix peuvent naître chaque jour. L’art d’écrire se renouvelle sans cesse et continue à surprendre. Le travail d’Aurélia Declercq le prouve et nous incite à suivre son évolution.

 

Éditions de l’AttenteRikiki Aurélia Declercq

90p

Adrien

À propos Adrien

Passionné de poésie contemporaine et attaché à l'écriture sous toutes ses formes, engagée ou novatrice.

Vous aimerez aussi

Irma Pelatan Lettres à Cliperton couverture

Irma Pelatan – Lettres à Clipperton

Noyée dans l’immensité d’un océan au bleu profond l’encerclant de sa ligne d’horizon infinie, loin de tout et pourtant rattrapée par les horreurs et la pollution humaines, l’île se tient entre nos mains. À travers elle se devine une mise à nue portée par un livre étonnant, enveloppant et mélancoliquement beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money