Accueil » Adrien

Adrien

Passionné de poésie contemporaine et attaché à l'écriture sous toutes ses formes, engagée ou novatrice.

Pauline Peyrade – À la carabine ; suivi de Cheveux d’été

À la carabine suivi de Cheveux d'été Pauline Peyrade couverture

Ces deux nouveaux textes de théâtre de Pauline Peyrade, À la carabine ; suivi de Cheveux d’été, parus aux Solitaires Intempestifs racontent la violence subie et la vengeance qui en découle. Les mots y sont des cris de violence froide. Dans À la carabine on découvre comment une jeune adolescente devient la proie d’un garçon plus âgé. Entrelacé dans ce …

Lire la suite »

Delphine Bretesché – Marseille Festin !

Marseille Festin ! Delphine Bretesché couverture

Durant sa résidence d’avril à mai 2019 à Marseille, invitée par La marelle, Delphine Bretesché a passé chaque semaine chez des gens l’accueillant avec une grande bienveillance. Elle en fait un témoignage bouleversant dans Marseille Festin !. C’est une ode à la rencontre. Elle décrit avec tendresse chaque personne rencontrée et le livre devient un recueillement pour celles et ceux …

Lire la suite »

Guillaume Métayer – A comme Babel

A comme Babel Guillaume Métayer couverture

D’abord paru en feuilleton dans la revue Catastrophes, A comme Babel est une réjouissante série de textes abordant la traduction. Guillaume Métayer analyse sa pratique de manière décontractée. Il ne propose pas une thèse mais une multitude de petites réflexions qui démontre le plaisir de traduire la poésie. Le traducteur use d’un humour salvateur qui vient contrebalancer l’érudition incontestable du …

Lire la suite »

Mihail Sebastian – La ville aux acacias

La ville aux acacias Mihail Sebastian couv

Grâce à la traductrice Florica Courriol, les lecteurs francophones peuvent découvrir un chef-d’œuvre roumain du début 20ème. Dans La ville des acacias, Mihail Sebastian décrit avec subtilité sa vision de l’adolescence. Celle-ci est retranscrite à travers la vie d’Adriana, jeune fille issue de la bourgeoisie de D…, qui voit son corps et son tempérament changés du jour au lendemain. La …

Lire la suite »

Jérôme Gontier – Traité des verticaux

Couverture Traité des verticaux Jérôme Gontier

Avec ce Traité des verticaux, Jérôme Gontier propose un parallèle éblouissant avec notre société de classe. Il construit un monde imaginaire tout en verticalité avec des chiourmes, des petits chefs ou encore des chefs anhypothétiques. C’est toute une population que définit le poète avec précision. Si on prend un peu de distance pour concrétiser ce que nous décrit Jérôme Gontier, …

Lire la suite »

Sonia Chiambretto – Gratte ciel

Gratte-ciel Sonia Chiambretto couverture

IITout dans Gratte-ciel se construit à partir d’un fantasme architectural imaginé par Le Corbusier. L’architecte avait imaginé le plan Obus qui devait transformer durablement Alger en une cité occidentale ultra moderne. Les traces de ce fantasme sont devenues des blessures et jalonnent les récits écrits par Sonia Chiambretto. Sonia Chiambretto raconte l’histoire de l’Algérie en proposant un écrit choral. L’autrice …

Lire la suite »

Adam Ehrlich Sachs – Le ciel les yeux fermés

Le ciel les yeux fermés Adam Ehrlich Sachs couv

Le grand chambardement de la rentrée littéraire empêche malheureusement certains livres de se dégager de la mêlée pour parvenir à un lectorat plus large. Il semble que ce soit le cas du très peu évoqué Le ciel ouvert les yeux fermés d’Adam Ehrlich Sachs traduit par Claro. C’est pourtant un petit bijou labyrinthique que proposent les éditions Inculte. L’éclipse que …

Lire la suite »

Katia Bouchoueva – Doucement (!)

C’est sur une ritournelle bien connue que Katia Bouchoueva bâtit son recueil Doucement (!). Le refrain de la chanson Douce France de Charles Trenet démarre un recueil qui n’est pas un hommage à un pays mais plus à une multitude de croisements sur un territoire. Katia Bouchoueva raconte la France qu’elle connaît, qui n’est parfois pas si chantante. Dans une …

Lire la suite »

Entretien avec Julien d’Abrigeon autour de Coupe courte

Julien d’Abrigeon a publié Coupe courte aux éditions Lanskine. Il y propose des poèmes simples dans une mise en page surprenante. Le poète nous parle de comment est né et se crée un tel livre de poésie. Adrien Meignan : Ce qui saute aux yeux à la lecture de Coupe courte est la forme que prend le texte sur la …

Lire la suite »

Adrien Girault – Monde ouvert

Le deuxième roman d’Adrien Girault est une expérience de lecture surprenante. Il s’intitule Monde ouvert et peut renvoyer à l’univers du jeu vidéo (l’open world constitue un terrain illimité pour le joueur). Cela donne une idée de l’enjeu du texte, qui va bien au-delà d’un simple thriller. Le monde n’est pas si ouvert pour le lecteur ou la lectrice. Effectivement, …

Lire la suite »

Thomas Flahaut – Les nuits d’été

Les nuits d'été Thomas Flahaut

Thomas Flahaut signe avec Les nuits d’été un beau roman mélancolique et noctambule. Il semble s’attacher à une vie qu’il connaît bien. En effet, à la fin du livre, on trouve des remerciements adressés à des « opérateurs dont j’ai partagé les nuits dans une usine du Jura bernois qui est devenue Lacombe dans la fiction ». Il remercie aussi …

Lire la suite »

François Bon – Où finit la ville

Couveture Où finit la ville

Depuis 2016, l’association L’esprit du lieu offre à des écrivains et artistes des résidences sur le territoire du lac de Grand-Lieu situé au sud-ouest de Nantes. En plus de cela, elle permet de mettre en avant la particularité de cette zone humide qui borde une métropole et reste riche d’un écosystème à préserver. Les éditions Joca Seria collaborent avec cette …

Lire la suite »

Camille de Toledo – Thésée, sa vie nouvelle

Dès le titre du dernier livre de Camille de Toledo, on observe une rupture et un nouvel élan. Dans Thésée, sa vie nouvelle s’annonce un espoir de clarté. La lecture de ce livre est une épreuve bouleversante et nécessaire, il faut se maintenir attacher à l’espoir du titre. Le frère de l’auteur s’est suicidé en 2005, Camille de Toledo a …

Lire la suite »

Florence Pazzottu – J’aime le mot homme et sa distance

J'aime le mot homme et sa distance Florence Pazzottu Couverture

L’année 2020 n’aura pas connu que le chaos de la pandémie. Certaines années sont parfois plus riches en productions poétiques que d’autres et surtout d’œuvres majeures (comme Édith Azam par exemple). J’aime le mot homme et sa distance de Florence Pazzottu est l’un de ces livres qui redonne conscience de la particularité si nécessaire de la poésie. Cet art est …

Lire la suite »

Benoît Toqué – Entartête

Entartete benoit toqué

À la fin des remerciements du livre Entartête, performances, Benoît Toqué « remercie enfin tous les idiots et toutes les idiotes d’hier, aujourd’hui et demain, mais pas les imbéciles, qu’il salue néanmoins ». La différence entre imbécile et idiot est subtile et l’auteur s’explique dans l’entretien qu’il m’a réservé. Ce livre est un éloge vibrant et inventif à l’idiotie divagant …

Lire la suite »

Entretien avec Benoît Toqué

Entretien avec le poète et performeur Benoît Toqué. Artiste protéiforme, il nous raconte comment il construit son œuvre. Naviguant entre les arts, il a publié gloire gouaille gosier puis Entartête, performances. On attend avec impatience Contrariétés et Habiter outre à paraitre en fin d’année. Avant la publication de vos deux premiers ouvrages, gloire gouaille gosier (Supernova) puis Entartête (éditions extensibles), …

Lire la suite »

Constance Chlore – Alpha Bêta Sarah

Alpha Bêta Sarah Constance Chlore

Le nouveau roman de Constance Chlore, paru le 19 juin 2020 au Nouvel Attila, est l’un de ces ovnis qui se glissent dans les piles à lire et qui dynamitent le train-train des lectures habituelles. L’autrice prouve que la littérature est bel et bien un art vivant. Avec son écriture, elle tisse une histoire sur la violence des rapports humains. …

Lire la suite »

John Ashbery – Autoportrait dans un miroir convexe

La collection américaine des éditions Joca Seria existe depuis 15 ans. A l’occasion de cet anniversaire, une traduction inédite d’un livre phare de John Ashbery a été publiée. Autoportrait dans un miroir convexe est ici traduit par Marc Chénetier, Olivier Brossard et Pierre Alferi. Il pourrait y avoir quelque chose d’impressionnant à ouvrir un tel livre. Il fut encensé par …

Lire la suite »

Powered by keepvid themefull earn money