Accueil » Littérature Américaine » Chambre 507 – J.C. Hutchins et Jordan Weisman

Chambre 507 – J.C. Hutchins et Jordan Weisman

Zachary Taylor est art-thérapeuthe au sein de l’institut psychiatrique Brinkvale. La particularité de cet endroit est qu’il est construit dans une ancienne carrière et qu’il regroupe les cas jugés trop dangereux pour la prison ou pour les sanatoriums traditionnels. Un jour arrive dans cet antichambre de l’enfer Martin Grace, aveugle accusé de 12 meurtres. La direction de l’établissement demande à Zachary de déterminer si celui-ci est mentalement apte au procès. Entre les divagations de l’homme, persuadé d’être un aiguilleur pour “l’homme sombre”, et les conflits avec son père, procureur chargé de l’affaire, Zachary Taylor va voir sa vie entière bouleversée par cette affaire un peu particulière.

Ce roman nous plonge dans les affres de la folie la plus monstrueuse, la plus violente et la plus pure. Tous les cas présentés dans le livre sont fascinants par leur horreur et par leur plausibilité. Il apparaît alors que la folie n’a plus de limite: elle traverse les cellules, touche le personnel surveillant et une partie des médecins. M. Taylor par exemple souffre de nyctophobie prononcée, qui l’oblige à garder des veilleuses dans toutes les pièces de son appartement.

Le style des auteurs est particulièrement angoissant et suffoquant, ce qui convient particulièrement bien au sujet traité. Les descriptions sont précises sans être surchargées et les diverses scènes d’action sont fluides et parfaitement claires, choses ô combien importante mais que de plus en plus d’auteurs négligent. La précision du livre devrait permettre au réalisateur qui va se charger de l’adaptation (les droits ont déjà été achetés) de bien coller au récit des auteurs.

Ce livre se place dans la lignée des ouvrages de Clive Barker, de ceux qui laissent des traces après la lecture. Vous n’avez pas peur du noir? Sans doute vous n’avez pas encore fini le livre alors.

À propos Jérémy

Chronique/Co-Fondateur

Vous aimerez aussi

Tom Drury – Le Ruisseau Noir

Au rayon de la littérature américaine contemporaine, et à l’instar d’un Paul Beatty dans un registre différent, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money