Accueil » Littérature Française » Jérôme Baccelli – Encre brute

Jérôme Baccelli – Encre brute

934016929C’est l’histoire de deux amis d’enfance, d’un poète et d’un brigand. C’est l’histoire de deux enfants en Irak qui grandissent dans un monde qu’ils ne comprennent pas. Amitié pour la vie ? Non !
Le premier, son père est souffrant et il se retrouve adolescent à devoir aller forer les puits de pétrole afin de pouvoir subvenir aux besoins familiaux. L’autre va monter dans les échelons du banditisme jusqu’à son arrestation. Le premier va découvrir le pouvoir de la poésie tandis que le second va pactiser avec les services secrets américain pour pouvoir sortir de prison et gravir les rangs des hauts-fonctionnaires Irakien jusqu’à devenir, à grand coup d’assassinats, le nouveau Raïs du pays.
C’est l’histoire de deux ennemis, un poète et le Raïs, qui vivent de nos jours le conte des mille et une nuits.

Jérôme Baccelli m’avait bluffé avec « Aujourd’hui l’abîme » (Le nouvel Attila, 2014). Par curiosité et surtout par amour d’une certaine qualité dans la littérature, j’étais curieux de voir si Baccelli avait eu un coup de génie seulement sur son dernier roman ou si déjà dans ses précédents livres ce génie était présent, même en petite dose.
Première surprise autant « Aujourd’hui l’abîme » avait ce gout de roman postmoderne, avec une ambiance qui sonnait « pynchonesque » par moment. « Encre Brute » est son extrême opposé. Plus romancé, plus classique dans la forme, mais incroyablement fin dans les descriptions, les dialogues et surtout la narration. L’histoire, presque classique a une ampleur quasi mystique sous la plume de Jérôme Baccelli. L’Irak retrouve sa superbe de l’air babylonienne, le poète est sublime (et ce malgré la complète absence de poésie), la tyrannie du Raïs nous prend à la gorge et l’occident, une fois n’est pas coutume, nous agace.

Roman court, sans prétention, mais superbe roman, accessible et bien écrit. Jérôme Baccelli avec ses deux derniers livres prouve qu’il est un bon romancier, mais qu’en plus il a plusieurs cordes à son arc. Un auteur à suivre de très près.

Pierre-Guillaume de Roux éditions
230 pages

Ted

À propos Ted

Fondateur, Chroniqueur

Vous aimerez aussi

Marina de Van (extrait de "Tous comptes faits")

[Portrait] Marina de Van : aux frontières du possible

Dans le vaste panorama du cinéma et de la littérature contemporaine, rares sont les artistes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money