Accueil » Le top 5 de ... » Jérôme Noirez
(c) Patrick Imbert

Jérôme Noirez

Auteur notamment de la fabuleuse et incroyable trilogie Féerie pour les ténèbres, qui m’a accompagnée et hantée ces derniers mois, Jérôme Noirez partage avec nous son Top 5, un grand merci à lui !

“Je picore cinq titres parmi tous les livres qui comptent pour moi, mais auxquels je ne saurais imposer un quelconque classement.”

  • Céline, D’un Château l’autre. Céline au sommet de son art. Cette fanfare de mots tonitruante est tellement audacieuse. On sort de ce livre la tête fracassée, les dents prêtes à se déchausser. La démesure et le lyrisme sourdent à chaque page. Céline, c’est l’écriture du chahut, de l’effondrement, du désastre. Quand je le lis, je pense souvent aux films de Buster Keaton. Son style est celui du slapstick, cet humour hystérique et violent qu’on apprécie peu en France. D’un Château l’autre en est, avec Normance, le plus bel exemple.
  • Rick Bass, Le Livre de Yaak. J’ai intensément aimé ce petit livre publié par Gallmeister, pur produit du nature writting, dont je me sens souvent proche, non clairement comme auteur, mais simplement comme être humain. Dans ce livre, Rick partage avec une profonde et sincère générosité sa vallée du Montana menacée par la bêtise et l’avidité. On a envie de l’y rejoindre. L’invitation d’un homme qui a compris qu’habiter n’est pas posséder, qu’arpenter n’est pas galvauder. Il ne s’agit même pas d’écologie, juste de la conscience qu’il existe un « hors-soi » mystérieux, magnifique et fragile.
  • Joao Guimaraes Rosa, Diadorim. Un « roman-monstre », picaresque et fiévreux, d’une puissance littéraire comparable à celle d’Ulysse de Joyce. Je connais mal la littérature sud-américaine, encore moins la littérature brésilienne. Mais quoi qu’il en soit, ce roman est une singularité à laquelle tout lecteur aguerri par les ans et les mots devrait se confronter. J’ai une pensée pour la traductrice, Maryvonne Lapouge-Pettorelli ; son travail est héroïque.
  • Le Roman de Renart. Quel épouvantable sort fait-on encore subir à cette œuvre écrite sur plusieurs siècles par divers auteurs restés, pour la plupart, anonymes. Châtrée, lénifiée, infantilisée, on en a oublié qu’elle constitue un incroyable répertoire des vices, qu’elle est d’une âpreté redoutable et d’une liberté salutaire. Il faut lire Le Roman de Renart en édition bilingue. Ne pas se contenter d’une traduction en français moderne. Il faut le lire dans la langue qui a donné son nom au genre. Le roman, la langue vulgaire, la langue du peuple, inventive, baignée d’oralité, affranchie des contingences avec lesquelles nous avons pris l’habitude de composer bon gré mal gré.
  • William Burroughs, Le Ticket qui explosa. Un roman expérimental, utilisant la technique du cut-up, que certains trouveront illisible. Il explore pourtant des thèmes fascinants telle la nature virale du langage, instrument de contrôle au même titre que la drogue, le sexe ou la médecine, ce langage que l’on peut cependant retourner contre nos maîtres en maniant les mêmes outils dont ils usent contre nous. Il y a de la fumisterie chez Burroughs, mais il s’agit d’une fumisterie passionnante, légitimement alarmiste, foncièrement ludique et toujours aussi moderne. William Burroughs a ouvert les portes d’un espace qui reste encore à explorer. Bien peu s’y risqueront.

Le site de Jérôme Noirez c’est par ici
Son blog plutôt par là

Photo à la Une: (c) Patrick Imbert

À propos Marcelline

Marcelline
Chroniqueuse/Co-Fondatrice

Vous aimerez aussi

Emma Goldman

Top 5 2018 – Paco

Difficiles de classer toutes ces belles lectures faites en l’espace d’un an. Difficile aussi d’en …

Un commentaire

  1. J’adore cet auteur et en plus il cite un livre de chez Gallmeister (maison que j’adore aussi) : vive Jérôme Noirez !! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money