Accueil » Littérature Américaine » Joshua Chaplinsky – Les jumeaux du paradoxe

Joshua Chaplinsky – Les jumeaux du paradoxe

Comme nous avions pu le voir récemment avec « La fonction du balai » de David Foster Wallace, notre lecture était bousculée afin de nous faire réfléchir sur ce qui définit la fiction et sa fonction. Des questionnements fascinants et vertigineux, ouvrant la voie à des chemins de traverse redoutables.

Joshua Chaplinsky, quant à lui s’attaque à la véracité du récit/témoignage, avec pour questionnement en creux, là aussi, qu’est-ce que raconte la narration de ce qu’elle rapporte et repousse à son tour le récit et sa fonction dans ses retranchements pour atteindre un but ultime, une œuvre qui dans sa diégèse tente de brouiller les pistes afin de plonger le lecteur dans les limbes du récit fiction.

« Chaque histoire a trois facettes, paraît-il : la vôtre, la mienne et la vérité »

Nous sommes avertis, ce récit veut, dans son déroulé, personnifier le rôle que doit remplir « Les jumeaux du paradoxe ». Tout d’abord il y a le point de vue Albert Langley, intitulé « Les jumeaux du paradoxe », qui incarne notre point de vue, notre lecture, la construction la plus proche du récit traditionnel et semblant donner le rythme à un récit dans sa forme la plus classique qu’il soit. Puis Vient le récit de Max Langley, le frère jumeau d’Albert, qui avec son « Petit-déjeuner avec le monolithe », est quant à lui le point de vue de l’auteur, avec ses frasques et cette tendance à l’emphase pour donner une dimension plus obsessionnelle et dramatique au récit. Enfin, nous découvrons le récit de Millicent Blackford, «  Le troisième jumeaux », qui incarne la vérité, un récit s’attachant avant tout à être descriptif et factuel.

« Mais lequel de ces récits décrit vraiment la réalité ? »

Car effectivement, il existe un quatrième récit dans le roman. Un ensemble composite d’extrait de scénarios, de documents et de notes de bas de page, venant tour à tour compléter ou faire douter des propos de chacun. Dès lors, où se situe le vrai du faux, et finalement les trois récits ne serait-il pas le souvenir commun passé à la moulinette de la perception afin de servir un narratif propre à chacun basé sur le vécu et le ressenti ? Après tout en l’absence de vérité (attestée), tout est permis, non ?

Joshua Chaplinsky, dans ce court roman, dense autant par la forme que par le fond, maîtrise son idée et son récit de bout en bout, signant un roman tiroir passionnant à lire et foisonnant de détails. Partant de la retrouvaille des deux frères jumeaux lors de l’enterrement du père, cette ombre monolithique sur leurs passés et ce lien amour/haine qui les a unis puis les a séparé, “Les jumeaux du paradoxe”, constitue un exercice de style passionnant où viennent de se confronter les récits de chacun offrant des oppositions passionnantes sur un même événement.

Le récit de Millicent agissant comme une sorte de boussole dans la confrontation des points de vue des jumeaux. Petit à petit, nous plongeons dans les méandres du récit pour toucher à la vérité première sur la fonction de ce dernier, et sur notre rôle actif en tant que lecteur dans la vie d’une œuvre de fiction.

Les jumeaux du paradoxe de Joshua Chaplinsky est une petite merveille metafictionnelle, démontrant le talent incroyable de son auteur qui déploie sous nos yeux un texte captivant et malicieux, se jouant de nous à chaque page pour finir par nous pousser à construire notre propre histoire de ce récit.

Car, comme l’auteur nous le dit en ouverture : nous sommes une des facettes du récit !

Les éditions L’Atalante osent éditer un tel texte et nous ne pouvons que saluer l’audace, ainsi que d’avoir su trouver Mikael Cabon pour délivrer une traduction impeccable.

Éditions L’Atalante,
La Dentelle Du Cygne,
Trad. Mikael Cabon
246 pages,
Ted.

À propos Ted

Fondateur, Chroniqueur

Vous aimerez aussi

Ben Lerner – L’école de Topeka

Ben Lerner est un nom à retenir. Ayant souvent été second couteau des sorties d’auteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money