Accueil » Actualité » Tarmasz – Le tournoi d’Alifar
Tarmasz Le tournoi d'Alifar couverture

Tarmasz – Le tournoi d’Alifar

Fraichement débarquée dans la ville de Boiswood, Jasmine entame un nouveau départ. En parallèle de son boulot de traductrice et de la vie en coloc, elle découvre par pur hasard un sport qui va très vite la passionner : le roller skate ! Pratiquant dans un premier temps dans son coin, elle intègre par la suite une petite bande de potes qui patinent régulièrement ensemble et qui vont l’aider à peaufiner sa technique et la rassurer sur ses capacités et ses progrès. De nature plutôt réservée, l’héroïne va apprendre à gagner en confiance et à repousser ses limites, dans un univers marqué par la sororité et la bienveillance… et va devenir accro au point de rêver participer au célèbre tournoi d’Alifar, la célèbre compétition où se retrouvent les pros du milieu.

Tarmasz Le tournoi d'Alifar image

Troisième bande dessinée de Tarmasz (Voyage en République de Crabe, Alma), Le tournoi d’Alifar nous plonge dans un microcosme fictif  fourmillant et entrainant, dont l’autrice a le secret. Aux côtés de Jasmine, elle partage son propre vécu et sa passion pour le roller skate qu’elle pratique depuis environ trois ans (c’est d’ailleurs pendant une longue convalescence due à une mauvaise chute qu’elle se lance dans la réalisation de ce livre, tirant ainsi profit de ce repos forcé). 

Tarmasz parvient à retranscrire la dynamique des mouvements, la sensation de déséquilibre ou encore la puissance de l’adrénaline sans tomber dans le dessin ultra technique. Fidèle à son style, elle a toutefois expérimenté un rendu plus digital en bichromie fluo et rehaussée d’un tramage, qui change beaucoup de ses précédentes BD, aux ambiances plus sombres et mystiques. Mais si cette fois-ci l’ensemble est très contemporain et pétant, c’est toujours un vrai plaisir d’y plonger tête la première (OK, je dois avouer que je souhaite secrètement vivre dans le Tarmasz’s univers…). 

Tarmasz image Le tournoi d'Alifar

Ici, il est évidemment question de dépassement de soi et de compétition, mais dans le meilleur sens du terme. C’est-à-dire qu’il n’y a jamais d’humiliation, de rancœur ou d’obligation, et chacun·e évolue à son propre rythme, épaulé·e, guidé·e et écouté·e sans jugement. Le but est de se faire plaisir sans forcément gagner à tout prix, et ça fait du bien ! Jasmine s’entoure de personnes très ouvertes et inclusives, qui ne lui mettent jamais la pression et qui respectent toutes les personnalités et tous les besoins. Elle qui est d’un premier abord timide va intégrer une équipe puis carrément participer  au plus grand tournoi de roller skate du monde !

Tamasz agrémente son récit d’un petit lexique présentant les principaux éléments composant un patin ou un skate park, sans oublier bien sûr le nom des principales figures de ce sport. Pour finir, on retrouve même une courte autobiographie aux allures de roman-photo où elle présente son propre groupe, ses amies avec qui elle a commencé à rouler, sa cicatrice de pirate, etc. Le tournoi d’Alifar est plus qu’un bande dessinée, c’est un une véritable passion partagée !
Et je vous préviens, l’enthousiasme qui s’y trouve est terriblement contagieux et il se pourrait bien qu’une fois cette lecture terminée, vous finissiez par ne souhaiter qu’une seule chose : rider aux côtés de Jasmine !

Tarmasz Le tournoi d'Alifar

Éditions Même pas mal
144 pages
Caroline

À propos Caroline

Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

Liv Strömquist Dans le palais des miroirs

Liv Strömquist – Dans le palais des miroirs

Liv Strömquist poursuit son analyse pertinente et douce-amère de notre société, avec son dernier roman …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money