Accueil » Littérature Étrangère » L’ombre – Stephen Lloyd Jones

L’ombre – Stephen Lloyd Jones

Snowdonia, Pays de Galles. Hannah Wilde sait qu’elle n’a pas de temps à perdre. Elle doit mettre son mari à l’abri, lui qui gît gravement blessé sur le siège passager de son 4×4. Elle doit également assurer la sécurité de sa fille, Léah, endormie à l’arrière. Elle sait que peu de gens connaissent la ferme de Llyn Gwyr dans laquelle elle va se réfugier mais peu de gens, cela peut vouloir dire qu’il est au courant ! Il, c’est le mystérieux tueur qui les poursuit : très habile, rapide et surtout capable de prendre n’importe quelle apparence. Cette menace qu’elle fuit depuis son enfance est proche, elle le sait.

Oxford, 1979. Le professeur Charles Meredith est enseignant à l’université, chargé de conférences et anime une petite émission à la radio. Il a ses habitudes, pour ne pas dire ses manies. Aussi est-il terriblement frustré de voir sa table de bibliothèque occupée par une jeune fille qui en plus lui tient tête alors qu’il veut juste récupérer sa place ! Mais lorsqu’il essaie de se renseigner sur son compte, il découvre que celle-ci cache quelque chose, un sombre secret qui va faire basculer la vie de Charles.

Gödöllö, Hongrie. 1828. Le jeune Lukács Balázs attend une grande occasion : l’heure de son végzet approche. L’occasion pour les jeunes hommes de son milieu d’essayer de trouver une compagne et de construire leurs vies. Mais il apparaît vite qu’il ne s’agit pas uniquement d’une cérémonie de société secrète un peu particulière. Les hosszú életek sont une variété d’humains, si ce n’est qu’ils peuvent se soigner et qu’ils bénéficient d’une durée de vie accrue. Mais il ne s’agit que de quelques uns de leurs pouvoirs !

L’ombre nous raconte donc ces récits parallèlement, jusqu’à ce que certaines allusions finissent par les entremêler. Ces trois histoires se tissent telles des toiles qui vont se rejoindre sur une seule et unique fresque qui trame l’histoire d’une folie sur près de deux siècles à travers une bonne partie de l’Europe. Car l’enjeu est la santé mentale d’un homme, un homme d’autant plus dangereux qu’il se considère comme n’ayant rien à perdre et tout à gagner. Un homme qui n’aura consacré toute sa vie qu’à un seul et unique but : trouver l’amour, à n’importe quel prix et dans n’importe quelles conditions.

Stephen Lloyd Jones livre un récit parfois poignant, parfois très (trop?) violent, mais durant lequel le rythme ne retombe jamais. Les scènes d’action, nombreuses, parsèment le livre de moments forts et intenses durant lesquels l’auteur impose un sens de la mise en scène très cinématographique et nous permet de nous projeter au cœur de l’action. Il nous livre des personnages très humains, loin des caricatures manichéennes (à quelques exceptions près, n’est-ce pas M Vass?).

Un très bon thriller, paranoïaque à souhait et magistralement écrit. Les éditions Super 8 continuent ce qui constitue pour moi un quasi-sans faute dans leurs parutions.

L'ombreEditions Super 8
Traduction Pierre Szczeciner
536 pages

Jérémy

À propos Jérémy

Chronique/Co-Fondateur

Vous aimerez aussi

Fumiko Hayashi Vagabonde

Fumiko Hayashi – Vagabonde

S’articule autour d’elle et à travers elle l’ambiance du monde nocturne, des cabarets et des établissements aux nuits blanches. Entre deux services laborieux ou après une dure journée à l’usine, elle étend ses jambes, laisse aller ses larmes et fait courir ses mots. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money