Accueil » Fantasy/SF » Michel Robert – l’Agent des ombres

Michel Robert – l’Agent des ombres

Michel Robert, écrivain français, nous offre “L’Agent des Ombres” une saga qui a le mérite de déménager sec.

Attention âme sensible s’abstenir.

Cellendhyll a été trahi par la Lumière. Laissé pour mort dans un cachot il ne doit son salut qu’à Morion, énigmatique personnage du Chaos, qui fait de lui un véritable mercenaire. L’heure de la vengeance a sonné pour Cellendhyll.

La trame ne casse pourtant pas trois pattes à un canard, une histoire de vengeance et de trahison on a tous déjà vu ça.

L’histoire nous propose de suivre l’incessante guerre de trois puissances. La Lumière, les Ténèbres et le Chaos. On oublie le manichéisme à deux factions ici nous en retrouvons une troisième, Le Chaos. À travers ce sombre récit vous suivrez Cellendhyll, guerrier exemplaire, revenu d’entre les morts pour se venger.

Là ou l’auteur fait fort c’est qu’il nous propose de retourner les bases. On ne suivra plus le parfait héros au service de la Lumière, mais plutôt un sombre héros au cœur brisé prêt à tout pour assouvir sa vengeance. Le monde de Michel Robert est sauvage, sombre et tous les vices sont ici exploités afin de renforcer la profondeur du récit. La drogue, le sexe, le sang, la perversité seront présentés de manière cru et finalement vous vous laisserez prendre au jeu.

L’énorme point positif de l’œuvre réside dans la description des combats. Michel Robert ne laisse rien au hasard, chaque combat est décrit dans ses moindres détails et parfois ceux-ci peuvent tenir sur plusieurs pages. L’écriture est rythmée et sèche et convient parfaitement à ce style d’histoire.

Si vous aimez les combats, si vous voulez suivre un héros différent des autres, si vous en avez marre du côté lumineux de la force alors cette série est la vôtre. Attention toutefois, Michel Robert ne lésine pas sur les détails et certaines scènes peuvent vous retourner l’estomac.

507 Pages
Pocket
Ludo

 

À propos Ludo

Fondateur, Webmaster

Vous aimerez aussi

Frédéric Landragin, Jean-Sébastien Steyer & Roland Lehoucq L'art et la science dans Alien couverture

Frédéric Landragin, Jean-Sébastien Steyer & Roland Lehoucq- L’art et la science dans Alien

Il y quarante ans pile, le réalisateur Ridley Scott sortait le premier volet d’une saga …

Un commentaire

  1. Un goût d’inachevé aussi bien avec l’ange du chaos qu’avec Balafré. A quand la suite ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money