Accueil » Littérature Américaine » Richard Ford – Canada

Richard Ford – Canada

canada-1404763-616x0« D’abord, je vais raconter le hold-up que nos parents ont commis. Ensuite les meurtres, qui se sont produit plus tard. C’est le hold-up qui compte le plus, parce qu’il a eu pour effet d’infléchir le cours de nos vies à ma sœur et moi. Rien ne serait tout à fait compréhensible si je ne le racontais pas d’abord. »

Dell Parson, 15 ans, vit à Great Falls dans le Montana. Il vit avec sa sœur jumelle et ses parents. Bev le père est un retraité de l’armée, ancien bombardier, qui cherche à se réimplanter professionnellement en essayant divers métiers. Sa mère est professeur. Ils vivent simplement et certains mois sont plus durs que d’autres. Pour palier le manque Bev décide de monter un trafic de viandes volées avec des indiens et un employé des chemins de fers, cela permet à la famille Parson d’arrondir les fins de mois jusqu’au jour où le plan tombe à l’eau. Bev se retrouve avec une dette énorme auprès des indiens qui se montrent très menaçant envers lui et sa famille. En désespoir de cause, Bev embarque sa femme dans un coup encore plus tordu : braquer une banque !
Son plan est préparé minutieusement, tout est rodé dans sa tête. Mais n’est pas braqueur qui le veut, et malgré toute son organisation ils se font rattraper par la police et sont tous les deux mis en prison. Les enfants se trouvent devant le choix de fuir la maison ou attendre que les services sociaux viennent s’occuper d’eux. La sœur de Dell partira à l’aventure un matin et lui décidera de faire confiance à une amie de sa mère et franchira la frontière pour le Canada.

Richard Ford est un grand, même un immense auteur américain, on peut le cataloguer dans les auteurs de littérature américaine traditionnelle telle que Jim Harrison, Howard Frank Mosher ou très certainement son plus proche confrère John Irving. Evoluant sur le mode du roman initiatique l’auteur dans une histoire linéaire et poignante distille une vision de l’Amérique pleine de nostalgie, mais c’est également un récit de l’abandon et du deuil, car à travers le deuil de la famille perdue de Dell Richard Ford fait le deuil d’une époque où tout était encore possible, le spectre du grand Détroit et du self made-man ne sont pas loin. Roman initiatique assez inédit car c’est par l’absence d’encadrement d’adulte que Dell avance.

Alors l’histoire n’est pas des plus joyeuse et certaines parties sont clairement poignantes, mais l’univers, la richesse des descriptions, l’ambiance globale et la subtilité des dialogues en fait très certainement un des meilleurs romans américain à avoir été publié en 2013. Pour moi un très très gros coup de cœur.

P.s : ne vous arrêtez surtout pas à la couverture du livre, cette photo quelconque et surtout qui n’a aucun rapport avec le contenu ne lui rend pas justice !

480 pages
Éditions de l’olivier

Réservez-le !

Ted

À propos Ted

Fondateur, Chroniqueur

Vous aimerez aussi

Tom Drury – Le Ruisseau Noir

Au rayon de la littérature américaine contemporaine, et à l’instar d’un Paul Beatty dans un registre différent, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money