Accueil » Jeunesse » Souleymane Mbodj & Magali Attiogbé- Le caméléon qui se trouvait moche
Magali Attiogbé Souleymane Mbodj Le caméléon qui se trouvait moche couverture

Souleymane Mbodj & Magali Attiogbé- Le caméléon qui se trouvait moche

L’auteur et conteur Souleymane Mbodj allie sa parole chantante au dessin chatoyant de Magali Attiobé, illustratrice ayant notamment travaillé pour l’ouvrage Rue des Quatre-Vents. A eux deux ils racontent l’histoire du Caméléon qui se trouvait moche, un conte africain coloré et rythmé sur l’acceptation de soi.

En plein coeur de la savane africaine, là où paradent le lion majestueux, l’élégante girafe et la gracieuse gazelle, un petit caméléon complexe sur son physique. Il trouve ses yeux trop gros, ses pattes trop courtes et de surcroit son corps change sans arrêt de couleur! Qu’il regarde son reflet dans l’eau ou bien se compare aux autres animaux, il se trouve moche.

Magali Attiogbé Souleymane Mbodj illustration Le caméléon qui se trouvait moche

Ayant entendu parlé de Sadio, une puissante magicienne capable de métamorphoser les êtres vivants, il parcours des kilomètres en pleine chaleur pour remédier une bonne fois pour toute à cette apparence insatisfaisante. 

Cependant, la sorcière va lui ouvrir les yeux sur les qualités qu’il recèle et même qu’il incarne. En lui montrant tout simplement que l’esthétique n’est qu’un point de vu, elle lui démontre sa force d’adaptation, de persévérance et sa sincérité. La question se pose alors: qu’est-ce que la beauté?
En effet, ses changements de couleurs dus à l’environnement dans lequel il évolue ou les émotions qui l’habitent sont des preuves d’une harmonie intérieure et extérieur qui n’a rien à envier à la crinière du lion où la robe tachetée de la panthère! 

illustration Magali Attiogbé Souleymane Mbodj Le caméléon qui se trouvait moche

Le caméléon qui se trouvait moche traite avec humour et sensibilité de l’importance accordée aux apparences et de la comparaison incessante entre soi-même et les autres. La force majeure de cet album est qu’il n’y a aucun animal rabaissé pour permettre au petit saurien multicolore de se sentir mieux dans sa peau. Sa remise en question et l’aide que lui apporte la magicienne font partie d’un cheminement bienveillant et sain résumé par cette phrase toute simple:

Personne n’est parfait! (Mais tout le monde a des qualités.)

Le message du Caméléon qui se trouvait moche est essentiel pour les enfants comme pour les plus grands car il brise les préjugés et permet de mieux s’accepter, tout en douceur et en belles couleurs.

Magali Attiogbé illustration Souleymane Mbodj Le caméléon qui se trouvait moche

Les Éditions des éléphants
32 pages
Caroline

À propos Caroline

Caroline
Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

Couverture L’énigme de l’objet mystérieux Elodie Shanta Alexandre Fontaine-Rousseau

Élodie Shasta & Alexandre Fontaine-Rousseau- L’énigme de l’objet mystérieux

Elodie Shanta et Alexandre Fontaine-Rousseau mêlent leurs talents dans une bande-dessinée jeunesse aux accents historiques …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money