Accueil » Actualité » Souvenirs d’enfance
Nuit étoilée Tu te souviens couverture

Souvenirs d’enfance

L’enfance est un instant aussi précieux que fugace, dont on se souvient avec nostalgie et que l’on chérit tout le long de notre vie d’adulte. Tu te souviens … et Nuit étoilée sont deux magnifiques albums jeunesse qui lui rendent hommage à travers des histoires d’amitiés aussi fortes que différentes.

Tu te souviens ... Zoran Drvenkar couvertureDeux grandes personnes se souviennent ensemble des moments qu’ils ont vécu quand ils étaient enfants : toutes ces folles aventures, à travers champs ou au sommet de montagnes escarpées, alors que rien ne les inquiétait et qu’ils débordaient de courage.
Par exemple, ils ont croisé la route d’un trio de chèvres jouant aux cartes, d’un gang de chiens danseurs de claquettes ou encore d’une taupe parée de pierres précieuses.

Et rien ne les a arrêtés : ni la lune, ni le soleil, ni la course effrénée d’un troupeau de vaches lancé à leurs poursuites. Le petit garçon et la petite fille ne voient que la poésie de ces instants, l’amusement et la complicité qui s’y trouve, sous chaque caillou et dans chaque brin d’herbe.

Zoran Drvenkar déverse ces souvenirs avec toute la naïveté propre à cet âge. Même s’ils sont à présent grands, les deux narrateurs se souviennent avec assurance de toutes ces péripéties abracadabrantes, sans jamais remettre en cause leur véracité. Il n’y a pas de place pour le doute et le sérieux, pour la lucidité barbante des grandes personnes et sont vraiment importantes la simplicité et l’imagination sans borne de l’enfance.

Les aquarelles de Jutta Bauer placent la nature au centre, à travers des paysages sans frontière, des ciels immenses. Ses personnages évoquant le style épuré de Sempé cabriolent au grand air, ne craignant ni la faim, ni la peur, ni la nuit.
En parallèle ils sont aussi représentés plus vieux dans de petits dessins en noir et blanc, à différents moments de leur vie (ballade, jardinage, jeux, maladie…) durant lesquels ils se remémorent la façon dont ils ont appréhendé des instants équivalents lors de leur petite enfance.

Tu te souviens… est un album tout doux pour les yeux qui mêle tendrement imaginaire et réel, passé et présent. 

Tu te souviens ... Zoran Drvenkar image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tu te souviens …

De Zoran Drvenkar, illustré par Jutta Bauer
Traduit de l’allemand par Marion Graf
40 pages
Éditions La joie de lire

Nuit étoilée Jimmy Liao couvertureUne petite fille solitaire passe beaucoup de temps en tête à tête avec l’éléphant en peluche que son grand-père lui a offert, ou bien d’autres fois encore avec le petit chat adopté par ses parents. Mais parfois, ceux-ci deviennent gigantesques, et prennent alors beaucoup de place… Un peu comme des soucis que l’on pensait petits, mais qui au final s’avèrent trop gros pour les garder en soi. 

Ses parents ne sont pas vraiment présents pour elle, car ils sont très occupés à répondre aux appels du travail ou aux rendez-vous entre amis, quand ils ne sont pas en train de se quereller entre eux.
Et puis… ses grands-parents ne sont plus là. Et c’est auprès d’eux que la petite fille à passé une partie de son enfance, dans leur maison au cœur de la montagne. C’est de là qu’elle tient ses plus doux souvenirs : les couchers de soleil ou les nuits étoilées, encore plus belles que celles du tableau éponyme de Van Gogh.

Un jour, elle croise le chemin d’un jeune garçon aussi seul qu’elle, victime des mêmes brimades et du même besoin de rêver tranquillement, loin des jeux bruyants des autres enfants. 

Ensemble, ils vont fuir la grisaille et l’incompréhension de leur quotidien pour se ressourcer au sein de la nature, sur les traces de la maison des grands-parents. Profitant des pierres chauffées par le soleil, du murmure des champs de blé et de la promesse des arcs-en-ciel, ils vont surmonter leurs douleurs, leur mal-être et finalement retrouver leur sérénité. On a envie d’être avec eux lors de leur ballade, de pousser la porte du cabanon magique et de partager leurs silences.

Nuit étoilée aborde la sortie de l’enfance vers l’adolescence, la solitude non pas comme un défaut mais comme un besoin, ainsi que l’instabilité de familles faces au deuil brusque et aux déménagements constants. C’est un ouvrage doux-amer aux illustrations tout simplement incroyables, tant elles sont lumineuses et riches. On y retrouve de nombreux clins d’œil aux œuvres de Van Gogh et de Magritte (Le fils de l’homme, Les amants, La découverte du feu), comme autant de portes entre le rêve et la certitude.  

Jimmy Liao laisse la place à l’espoir, en illustrant l’idée qu’une rencontre peut nous renforcer et éloigner les soucis qui prennent trop de place. Un livre enchanteur et un gros coup de cœur.

Nuit étoilée Jimmy Liao image

 

Nuit étoilée
De Jimmy Liao
Traduit par Chun-Liang Yeh chinois
144 pages
Éditions HongFei

À propos Caroline

Caroline
Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

ta mort à moi goudrealut philippe rey couverture

David Goudreault – Ta mort à moi

Récit éclaté, morcelé et polyphonique, Ta mort à moi est la biographie fictive d’une poétesse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money