Accueil » Littérature Américaine » Tom Drury – La contrée immobile

Tom Drury – La contrée immobile

La-Contee-Immobile-couvL’intérêt en relisant un roman de Tom Drury, quelques mois après avoir fait son “top 5”, est de découvrir à quel point ses influences littéraires, et en particulier certains auteurs qu’il cite dans son classement ont pu influencer son écriture.

Prenez Chinese ghost & Love story de P’u Sung-Ling, la romance qui s’en dégage,les histoires de fantômes, mais pas fantômes à l’occidentale avec la terreur que peut incomber la vue d’un esprit, mais plutôt des fantômes cohabitant avec l’Homme comme si c’était naturel. Cette dimension fantastique “naturelle”, si je puis dire, se retrouve dans La contrée immobile.

Si nous continuons sur cette logique Jean Giono qui est très certainement une grosse influence pour “La fin du vandalisme” est aussi bien présente dans La contrée immobile. cette sensation que rien ne bouge mais que tout est en mouvement (sensation omniprésente de la première à la dernière page du “Chant du monde” de Giono) suinte à travers chaque ligne écrite par Drury.
Je citerai une dernière référence qui à mon sens est la plus criante à savoir Barry Hannah, qui, comme le disait dans son “Top 5” Tom Drury à propos de “Ray“: “Un rappel constant et fascinant sur les libertés du romancier à transcender les conventions du récit.” Car la Contrée immobile est un roman court et dense très classique dans sa construction mais magique dans sa narration et le style littéraire protéiforme. Aucune barrière ne semble perturber l’auteur et je pense même que Drury prend un malin plaisir à mélanger les styles.

Autre point intéressant, dans “La contrée immobile”, la force du destin. A partir de quel moment notre destin nous échappe-t-il? Avons-nous vraiment le pouvoir d’être maitre de notre âme et de notre corps? Ou alors une puissance supérieure chapote tout cela à sa guise?
La question apparait en filigrane tout le long du roman de Tom Drury et renforce notre attachement pour le personnage principal qui semble devenir alors spectateur de sa propre vie. Ce point est d’ailleurs renforcé par cette notion de mystère qui émane de la “contrée”, comme la série Twin Peaks du réalisateur David Lynch, une ambiance intemporelle et presque fantasmagorique qui donne toute sa splendeur à l’univers du roman.

“La contrée Immobile” a révélé un auteur au talent incroyable qui ne semble avoir aucune limite dans ses histoires. Il serait presque criminel de parler d’auteur de littérature américaine tant la finesse des dialogues, des descriptions et l’intelligence du scénario fait de lui un auteur au dessus de la littérature américaine standard. Débordant de magie, de poésie, de tendresse pour ses personnages, avec un rythme en parfaite adéquation avec l’idée que l’on se fait en voyant le titre du roman (et bien oui le rythme est lent, mais à aucun moment l’ennui ne vient). Tom Drury aura su absorber ses influences littéraires pour se créer un style unique et à l’opposé de la plupart des auteurs américains actuels. A classer parmi les très grands aux côtés de Jim Dodge et Thomas Pynchon.

Editions Cambourakis (Grand Format)
Editions Points (Poche)
224 pages

Réservez-le !

Ted

 

À propos Ted

Fondateur, Chroniqueur

Vous aimerez aussi

Tom Drury – Le Ruisseau Noir

Au rayon de la littérature américaine contemporaine, et à l’instar d’un Paul Beatty dans un registre différent, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money