Accueil » Romans Noirs/Polars » Wonder Lover – Malcolm Knox

Wonder Lover – Malcolm Knox

Wonder Lover, de Malcolm Knox, est sorti le 7 janvier aux éditions Asphalte.

« Il n’y avait aucune qualité notable dans sa voix ou son apparence, aucun timbre caractéristique, aucune texture qui aurait pu l’ancrer, telle une écharde, dans la mémoire d’un inconnu. »

« Il fut tenté sur un coup de tête d’interrompre Dews pour lui exposer sa théorie sur le changement, les odeurs, la vie et la mort, l’éphémère et la permanence – ou comment en fin de compte, un homme peut-être marié trois fois consécutivement, et un autre trois fois simultanément. »

John Wonder est un homme quelconque et transparent, caractérisé par sa neutralité, sa peau incolore et inodore, ses yeux délavés, son peu de substance, l’absence de marque qu’il laisse dans les esprits de la multitude d’hommes et de femmes amenés à le croiser. Certificateur de records pour le Guiness, il collectionne les anecdotes les plus invraisemblables, bien que méticuleusement vérifiées, et les énumère pour endormir son fils Adam et sa fille Evie. Ou plutôt ses fils Adam et ses filles Evie. Qu’il a multipliés chacun par trois. Comme ses femmes Sandy, Paulina et Kim. Ses trois foyers, ses trois médecins de famille, ses trois banquiers, ses trois comptables, ses trois téléphones portables, dans trois pays différents. Trois vies bien séparées dont la compartimentation va être menacée par l’irruption d’une quatrième.

Wonder Lover explore avec une ironie subtile le néant de la vie intérieure d’un antihéros, lâche spectateur de ses vies multiples. Jeté dans les feux de l’amour, lui qui certifie l’authenticité des faits et démonte les impostures se construit autant dans la crainte d’être confondu que dans le désir impossible d’authentifier avec certitude la Femme La Plus Belle du Monde. Le leitmotiv littéraire d’un homme humilié par la femme qu’il aime se double d’un questionnement sur la véracité et l’authenticité invérifiable de l’amour, sur fond d’hôtels de seconde zone, « summum du néant » aux bars fréquentés des femmes qui gâchent leur jeunesse et gaspillent leur beauté auprès de VRP alcoolisés tandis qu’une centenaire qui n’en finit plus de ne pas mourir rend fou son acheteur en viager.

Ecrit à la première personne du pluriel, les six enfants de John Wonder incarnant ce « nous », le roman met à mal les mensonges que l’on fait à soi-même autant qu’aux autres, les petits arrangements avec sa conscience, la standardisation à l’extrême des relations, la lâcheté de certains hommes, et le vide qui habite ceux qui poursuivent les schémas reproductibles à l’infini. Wonder Lover est le cinquième roman de Malcolm Knox, journaliste et auteur australien. Après Shangrila, roman de la culture surf également publié aux éditions Asphalte, c’est son deuxième livre traduit en français.

Wonder lover - Malcolm Knox - AsphalteTraduit de l’anglais (Autralie) par Patricia Barbe-Girault

Asphalte éditions

320 p.

2015

Lou

À propos Lou

Lou

Vous aimerez aussi

affiche festival mauves en noir

Entretien avec Caroline de Benedetti, programmatrice du festival Mauves en Noir

Amateurs de roman noir, polar, thriller, livres d’énigmes, whodunit et autres réjouissances policières et/ou sociales, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money