Accueil » Lou

Lou

Karim Kattan — Le palais des deux collines

Karim Kattan, Le palais des deux collines ,Elyzad

« La lumière du jour, impeccable, faisait frémir les ombres des amandiers qui nous entouraient. » Un village désert, quelque part en Palestine. Deux collines s’y toisent : sur la première, un restaurant panoramique attend de quitter le pays comme une soucoupe volante prête à décoller ; sur la plus haute, décrépit un palais, labyrinthe de salons et de chambres vides. Entre les deux …

Lire la suite »

Anne Carson — Norma Jeane Baker de Troie

Marilyn Monroe Norma Jean Baker de Troie

« Leçons sur l’Histoire de la guerre » : d’abord, créez une idole, une illusion d’optique, une version alternative des faits, transformez une pin-up quelconque en sex-symbol. Après l’idole, enchaînez trauma, rapt, esclavage, concubine, ruse, barbares, opportunités et trouvez un prétexte : « En période de guerre, les choses tournent mal. Blâmez la femme. » Hélène, femme de Ménélas, roi de Sparte, est enlevée …

Lire la suite »

Zinaïda Polimenova & Armelle de Sainte Marie – Vertige de l’eau

Zinaïda Polimenova - Armelle de Sainte-Marie - Vertige de l'eau

« Ce matin de décembre, elles nagent toutes les trois. La neige tombe copieusement dehors, des bouts de gaze, arrachés à un voile intérieur, déployé du côté invisible de l’atmosphère, les flocons s’envolent sans toucher la terre, tellement leur poids est éphémère et leur consistance altérable. Fil par fil, on tire sur le pansement de l’hiver. » Dans une capitale de l’est …

Lire la suite »

Tudor Ganea — La femme qui a mangé les lèvres de mon père

La Femme qui a mangé les lèvres de mon père, Tudor Ganea, Florica Courriol, Tom de Pékin, Nouvel Attila

« Le jeune homme aux yeux verts sauta du tétrapode. Ses pieds fendirent l’eau et il s’enfonça dans les profondeurs. Vidant ses poumons, il descendit dans la position d’un crucifié. Les yeux fermés, il sentait la pression de l’eau comprimer ses sinus et ses oreilles. La plante de ses pieds appuya doucement sur la couche supérieure des coquillages, puis il pressa …

Lire la suite »

La sélection des éditions de l’Ogre

Editions de l'Ogre sur Un dernier Livre

Après les éditions du Typhon, ce sont Benoit Laureau et Aurélien Blanchard des éditions de l’Ogre, dont nous avons régulièrement le plaisir de chroniquer les parutions, qui ont accepté de partager avec nous 10 lectures qui les ont marqués ces dernières années. N’hésitez pas à visiter leur antre et dévorer leur catalogue : “des livres qui, d’une manière ou d’une …

Lire la suite »

Lou – Les livres, l’univers et le reste

S’il est difficile de résumer quelques années de lecture en dix livres, au moins peut-on en extraire certains, qui hors des classiques que tout le monde connaît ou de la flamme des nouveautés (le lecteur est phalène), ont su attiser la curiosité, déplacer le regard, interroger sur l’acte d’écrire ou sur ce que l’on connaît de soi, ou tout simplement …

Lire la suite »

Amy Hempel — Le Chien du Mariage

Le chien du mariage, Amy Hempel, Cambourakis, Guillaume Vissac

Le Chien du Mariage, quatrième recueil de nouvelles de Amy Hempel, sorti en 2005 aux Etats-Unis, paraît ce mois-ci dans une traduction de Guillaume Vissac qui vient compléter la collection de ces « short stories » dont les trois premiers volumes ont déjà été publiés par les éditions Cambourakis. Proche de Gordon Lish, fameux éditeur de Raymond Carver dont elle a intégré …

Lire la suite »

Top 5 2017 — Lou

un dernier livre noel top lou

Cette liste n’énumérera pas les meilleurs livres édités en 2017. Elle ne vous sera d’aucune aide et ne sera en aucun cas : représentative exhaustive consensuelle modeste réaliste injonctive impersonnelle. Cette liste tordra des fils de fer dans le désert. Elle sera souffle, danse, imprécations & corps brûlant. Elle crachera des cailloux. Assassinera le père et brûlera le mari. Modifiera …

Lire la suite »

La mer gelée — numéro Maman

la mer gelée - numéro maman nummer mama - un dernier livre

    La mer gelée a pour « but de traiter une maladie commune : la LITTÉRATURE, contre laquelle il existe un unique remède : la LITTÉRATURE » ; elle t’explique qui est Maman. Maman est un numéro, La mer gelée est une revue. Maman est ambivalente. On l’adore/déteste/la perd. Elle nous fait honte. Elle est bête, elle ment, elle est raciste et homophobe, …

Lire la suite »

Bestiaire — La moitié du fourbi n°6

la moitié du fourbi - bestiaire

« Bestiaire, n. m. — 1495, latin médiéval bestiarum. Recueil de fables, de moralités sur les bêtes. » (Le Petit Robert, 2014.) Bestiaire, qui glisse de la fable à l’inventaire. Qui devient, invité en fourbi, l’incantation, l’appel (rappel) à la vie, ici, sur papier entre les pages, le crissement, le couinement, le feulement, le grouillement, les griffures, des bêtes sauvages, …

Lire la suite »

Romain Meynier — Revoir Marceau

Revoir Marceau, Romain Meynier, Cambourakis, bandeau UDL

« Quand Marceau partit avec la voiture et les clés de la maison, j’étais sous la douche ; l’eau inondait la cabine, m’éclaboussait les yeux ; je chantais à tue-tête Pour que tu m’aimes encore, ce qui suffisait à couvrir les chevaux du moteur ; je n’ai rien entendu. Pas la porte qui claque, ni le mécanisme de la serrure m’enfermant, ni les graviers …

Lire la suite »

Juan Tomás Ávila Laurel — Sur le mont Gourougou

Sur le mont gourougou, Juan Tomas Avila Laurel, Asphalte éditions, Un dernier livre

« Et l’histoire d’un continent qui se vide pour en remplir un autre doit être racontée depuis là où elle se fait. » Au nord du Maroc, face à l’enclave espagnole de Melilla, des centaines d’hommes et de femmes noirs campent sur les pentes du mont Gourougou dans l’attente de franchir la frontière qui sépare l’Afrique de l’Europe. « Tous …

Lire la suite »

Black Village — Lutz Bassmann

black-village-lutz-bassmann-verdier-bandeau-un-dernier-livre-avant-la-fin-du-monde

« Mais ce qui était sûr, c’est qu’il avait devant lui un oiseau très blanc, un oiseau à taille humaine, à l’immobilité effrayante, qui le fixait d’un regard doré et inexpressif, et qui » « — Je n’ai pas entendu la fin de l’histoire, ai-je bougonné, après un moment. — La fin, a remarqué Myriam. Comme si ça pouvait exister …

Lire la suite »

Ouvrir la valise.

GEnove, Benoît Vincent. Litanies pour une amante funèbre, Gabrielle Wittkop. Supernormal, Robert Mayer. La Meute des honnêtes gens, Laurence Biberfeld.

Août s’achève, et dans la valise restent quelques unes des lectures de l’été…   GEnove, Benoît Vincent. « Labyrinthe ? Mais cette ville n’est pas à ce point labyrinthe. Ce qui étonne, effraye, mais fascine, ce n’est pas qu’on se retrouve prisonnier entre les murs, c’est plutôt que les murs ont un double fond. Que ces murs dissimulent des niches, des trouées, …

Lire la suite »

Pete Fromm et Valerio Varesi — l’été indolent.

été 2017 - LOU DARSAN

Prendre le temps d’emporter dans ses bagages ou sous le bras quelques livres que l’on voudrait lire à l’ombre, des livres qui nous font entrer dans un rythme autre — celui de la marche, de l’attente, le corps détendu et l’œil aux aguets. La pêche dans les barrages de castors, les filatures le long de rues sinueuses et de quais …

Lire la suite »

William Kotzwinkle — Fan man. Déambulations d’un hippie dans le Lower East Side.

Fan man, William Kotzwinkle, Cambourakis - bandeau

« Voilà ma besace, mec. Maintenant il faut que je la truffe d’articles essentiels à la survie dans la rue : partitions, ventilateur, réveil, magnétophone. Le dernier objet à ajouter à ma besace de survie est la casquette coréenne avec cache-oreilles du commandant Duchmoll, au cas où, chemin faisant, je serais amené à entendre de la musique portoricaine. Il y a des …

Lire la suite »

Sophie G. Lucas — moujik moujik, suivi de Notown.

Sophie G. Lucas — moujik moujik, suivi de Notown. Editions La Contre Allée, mars 2017.

« Le ciel est rouge derrière lui. Il ouvre une thermos. Il se verse un café (ses mains tremblent un peu). Il souffle sur le café trop chaud. Il regarde loin devant lui. Il dit qu’il n’y a pas grand chose à dire (il se brûle un peu). Il allume la radio (c’est de la musique). J’écoute plus les informations. C’est …

Lire la suite »

Charles Yu — Guide de survie pour le voyageur du temps amateur

Guide de survie pour le voyageur du temps amateur, Charles Yu, Aux Forges de Vulcain, 10x5

« Quand ça arrive, voilà ce qui arrive : je me tire dessus. Enfin, c’est-à-dire, pas sur moi à proprement parler. Sur mon futur moi. Il sort d’une machine à voyager dans le temps et se présente comme Charles Yu. Qu’est-ce que vous vouliez que je fasse ? Je le tue. Je tue mon propre avenir. » Le « Guide de survie pour le voyageur …

Lire la suite »

Powered by keepvid themefull earn money