Accueil » Fantasy/SF » Yannick Monget – Gaïa

Yannick Monget – Gaïa

1207-gaiaYannick Monget, président fondateur du groupe Symbiome, est plutôt du genre actif quant à l’avenir de la planète. Spécialisé dans le domaine de la bioclimatique contemporaine il a récemment sorti un ouvrage post-apocalyptique édité chez Bragelonne. Outre la couverture plutôt jolie le livre a de quoi faire parler.

“Et si un jour l’homme prédateur devenait la proie, à son tour menacée d’extinction ?

Le monde sombre dans le chaos : un phénomène nouveau et inexpliqué affecte les écosystèmes du monde entier. Le comportement des animaux est bouleversé, les espèces végétales sont frappées d’impossibles mutations alors qu’une étrange épidémie se répand, qui pourrait causer la mort de millions de personnes.
Au cœur de la forêt tropicale amazonienne, Alexandre Grant, P.-D.G d’une société de biotechnologie américaine, rencontre Anne Cendras. La célèbre biologiste française est convaincue que ce cataclysme n’a rien à voir avec le réchauffement climatique, mais qu’il menace la survie de toute l’humanité.
Aucun gouvernement ne sait comment enrayer ce phénomène et déjà le contact est rompu avec certaines régions du globe. Seuls quelques individus, que tout oppose en apparence, sont bien décidés à comprendre et à lutter.”

Le Post-Apocalyptique me passionne, véritable berceau d’univers ravageur et de pessimisme dans lequel nombre d’auteurs se plaisent à y entrer. On pourrait citer du Barjavel pour faire le fin connaisseur, du McCarthy pour éveiller la curiosité, du Verlanger pour les plus érudits d’entre nous ou encore du Ligny pour les fans de l’auteur comme moi.

Ici rien de tout ça, à part peut-être un peu de Maxime Chattam et sa série “AutreMonde“, Yannick Monget prend des risques. Alors que certains transforment leur univers à leur sauce Yannick Monget n’hésite surtout pas à s’inspirer d’une société qui en fait déjà beaucoup trop et dès les premières pages le ton est donné. Ça balance à toute allure, le récit ne tarde pas à se mettre en place et les bases d’un post-apo sont rapidement posées. Les personnages, quoique beaucoup trop stéréotypés façon blockbuster américain restent quand même touchants et sincères dans leurs démarches. Les cent premières pages s’avèrent être un véritable délice pour le lecteur, la vive allure de Yannick Monget et sa maîtrise parfaite du sujet finissent d’asseoir son livre et les chapitre s’enchainent les uns derrière les autres. Seulement il faut un bémol à tout.

La suite perd de sa superbe et l’auteur se perd dans des explications écologiques beaucoup trop moralisatrices pour un lecteur en quête d’évasion. Le sujet est grave certes mais la forme donnée est trop sérieuse. Les personnages se figent dans leurs idéaux et de véritables dialogues de sourd se mettent en place. Chacun y va de son monologue et le rythme général du livre en prend un sérieux coup. Seulement lâcher le livre en plein milieu serait une véritable erreur. Ce lent et long passage terminé l’auteur reprend du poil de la bête et les péripéties tombent comme une pluie de météorites. Repartis comme en quarante, les personnages reprennent des couleurs et la lutte pour la survie se fait sentir à chaque page. C’était long mais nous y voilà !

Même si certains peuvent regretter une fin quelque peu étrange le livre arrive quand même à se maintenir à la limite du “Lisez le !”.
Même si le milieu du bouquin semble se figer dans un continuum espace temps infaillible la suite lui remet un joli coup de cravache et le faire finir sur une note agréablement positive. Certes ce n’est pas le livre du siècle en post-apo mais les idées qu’on retrouve dans l’ouvrage sont véritablement rafraîchissantes !

453 Pages

Éditions Bragelonne

Réservez le !

Ludo

À propos Ludo

Fondateur, Webmaster

Vous aimerez aussi

Steven Erikson – Les jardins de la lune

Steven Erikson commence à bien faire parler de lui depuis que les éditions Leha ont décidé de se lancer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money