Accueil » Fantasy/SF » Alastair Reynolds – La Millième Nuit

Alastair Reynolds – La Millième Nuit

C’est au tour d’Alastair Reynolds de faire parler de lui, après l’excellente ressorti de la « Cité des permutants » de Greg Egan, voici que l’auteur Gallois, et ancien astrophysicien débarque avec un court roman très prometteur. Alastair Reynolds fait partie de ses créateurs d’univers que seul la littérature SFFF est capable d’offrir. Nous lui devons le cycle Désinhibiteurs, les enfants de Poséïdon ou encore la trilogie Vengeresse. Bien que reconnu comme étant un auteur de Hard Sf, avec Milliène nuit, l’auteur s’éloigne des codes attendus du genre, pour proposer une enquête fonctionnant sur le modèle du huis-clos et c’est passionnant.

Fonctionnant comme un roman unique, il est aussi une introduction au roman suivant « House of suns »,millième nuit sort dans l’excellente collection « une heure lumière » des éditions du Bélial’, traduit par Laurent Queyssi.

Prenant l’évolution humaine en cours de route, à des millions d’années de notre présent, nous découvrons un univers colonisé dans certaines zones par l’humanité. Une humanité qui a évolué depuis et a su s’adapter à son environnement, devenant, in fine, de lointain cousin qui pour certains présentent peu de ressemblance avec son voisin.

Parmi elle, nous suivons les Gentianes, une culture humaine née d’un humain s’étant divisé et éparpillé aux quatre coins de l’univers. De cette souche est née cette variante humaine, quasiment immortel, et voué à l’exploration de l’univers. Fonctionnant sur un temps long, les Gentianes se retrouvent tous les deux cent mille ans, durant mille jours et nuits, pour faire part, par le biais de rêves projetés, de leurs aventures et découvertes. Un rituel singulier sacrant ainsi le meilleur rêve et permettant de cumuler des connaissances immenses.

Mais lors du dernier rassemblement, tout ne se passe pas comme prévu. Un détail ne va pas, ne coïncide pas, et pourrait bien avoir des conséquences catastrophiques.

L’enfer est dans les détails, et c’est bien ce que laisse entrevoir « La millième nuit », tout démarre par un détail, chaque étape continue ainsi, enfonçant petit à petit nos protagonistes dans un univers de doutes et de questionnements. Des questions qui remettent en perspective les croyances et les projets de la lignée Gentiane et d’autres cultures humaines éparpillé dans l’univers.

Fonctionnant comme une enquête en huit-clos, cette introduction à l’univers qui se complète avec House of suns et la nouvelle The Belladonna Nights, laisse entrevoir un potentiel monstrueux pour les deux textes à suivre. En entrant ainsi par le truchement des codes du roman d’enquête et de cette cérémonie millénaire, l’auteur,par petite touche nous dévoile la complexité de son monde et ce qui devrait advenir par la suite.

Un court roman efficace qui privilégie l’aventure, le mystère et l’ambiance, s’attachant ainsi, avant tout et assez astucieusement, à nous plonger dans un monde qui nous semble proche et étranger à la fois. Reynolds brille par petite touche, en parlant de l’architecture malléable de l’île temporaire sur laquelle la cérémonie des Gentianes a lieu, en abordant les vaisseaux que ce soit leurs tailles ou leurs architectures ou encore en se faisant audacieux dans les récits que peuvent rapporter les protagonistes. Ici l’aventure est avant tout mental, et permet de se familiariser à l’univers proposé par l’auteur, sans jamais oublier l’histoire de ce dernier tant l’enquête est bien construite et propose des rebondissements efficaces et bien rodés.

Millième nuit est une belle découverte, et promet des aventures grandioses dans son univers développé avec le roman suivant House of Suns, en en espérant qu’ils débarquera bientôt chez nous. Alastair Reynolds est passionnant dans sa création d’univers, dans les fonctionnements et enjeux qu’il place dans son récit, et propose une approche assez unique,comme une signature de son style. À découvrir impérativement.

Éditions Le Bélial’
Collection Une Heure Lumière,
Trad. Laurent Queyssi,
144 pages,
Ted.

À propos Ted

Fondateur, Chroniqueur

Vous aimerez aussi

Alex Pheby, Mordew, éditions Inculte

Alex Pheby – Mordew

L’auteur britannique Alex Pheby nous offre, avec Mordew, un petit bijou de dark fantasy. Premier …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money