Accueil » Actualité » Appel à textes – Concours de nouvelles Étonnants Voyageurs 2019

Appel à textes – Concours de nouvelles Étonnants Voyageurs 2019

En voilà une chronique bien particulière ! Pour une fois, Un Dernier Livre avant la fin du monde ne vous invite pas à lire mais bien à écrire. Et pas écrire n’importe quoi, puisqu’il s’agit d’écrire des nouvelles, le format parfait pour raconter des histoires incroyables en quelques pages.

Aujourd’hui, nous relayons l’appel à textes du Concours de Nouvelles organisé par l’association Étonnants Voyageurs. Depuis maintenant plusieurs années, ce concours récompense les meilleurs écrivains en les publiant dans une anthologie éditée par Gallimard Jeunesse à 15.000 exemplaires. Et ce ne sont pas n’importe quels écrivains qui sont concernés. Les participants de ce concours doivent obligatoirement avoir entre 11 et 18 ans. C’est là tout l’intérêt : voici le moyen de découvrir les jeunes talents de demain. Ainsi, en écrivant une nouvelle entre 2 et 4 pages, il vous faudra écrire la suite de l’un des deux incipit proposés par la marraine de la session 2019 : l’écrivaine à succès Valérie Zenatti.

Le premier des sujets proposés est donc :

Le froid me piquait la peau, c’était peut-être lui qui me mettait les larmes aux yeux, ou alors c’était le grand soleil, quelque chose de vif et d’éblouissant en tout cas, qui venait chercher quelques larmes au fond de moi, je jure pourtant que j’étais pas triste, vraiment, ce serait trop simple de dire que les larmes ne concernent que les gens tristes, mais le geste que j’ai fait pour essuyer les larmes du revers de ma main glacée, (parce que je ne mets jamais de gants, je crois que j’aime voir mes doigts rougis par le froid, ça fait des mains plus fragiles, plus vivantes), ce geste-là, donc, je m’en souviens, m’a fait du bien, c’était un geste qui avait en lui de la force, un geste qui me donnait à la fois de la rage et du courage, alors j’ai sorti mon téléphone de ma poche et j’ai enfin osé composer le numéro que je connaissais par cœur, depuis un an exactement.

Le second sujet au choix est :

Il est en train de faire la vaisselle et moi, j’observe son dos, je me dis, c’est fou quand même, on passe une vie entière sans jamais se voir de dos, je me dis aussi qu’il a un peu plus de cheveux gris sur la nuque, c’est drôle les cheveux gris, comment ça apparaît ? Un à un, la nuit ? Est-ce que je verrais une différence si je regardais sa tête chaque matin ? Bon, je sais que c’est toujours comme ça, je me fais plein de réflexions et me pose plein de questions en général, mais quand il faut parler et aller droit au but je m’en pose au moins cent fois plus, c’est un peu comme les balais dans L’apprenti sorcier : multiplication sur multiplication au carré, et tutti quanti. Ça c’est une expression de ma grand-mère qui me fait beaucoup rire et qui, je ne sais pas pourquoi, me fait penser à des fruits confits. Voilà, ça repart, je pense à tout sauf à ce que je dois dire, je m’égare.
Il doit avoir des antennes parce qu’il se tourne vers moi soudain, les mains pleines de mousse, arrêtant quelques secondes de frotter une marmite.
-Toi, tu as quelque chose à me dire.
-J’ai eu 13 en japonais.
-C’est bien !
-Oui, si on veut.
-Mais ce n’est pas ça que tu voulais me dire.
-Si, enfin, non.
J’ai regardé mes chaussures, puis un carreau de carrelage sur lequel il y avait une petite tache de sauce tomate, puis les chaussures de mon père, puis la chemise de mon père, sans aller jusqu’aux yeux, c’était plus simple de ne pas regarder ses yeux et j’ai dit :

Vous devez donc avoir entre 11 et 18 ans pour participer (jusqu’au dernier jour de votre 18ème année) ou être encore scolarisé dans l’enseignement secondaire. Vous devrez écrire la suite de l’un de ces incipit pour faire une nouvelle entre 2 et 4 pages, qui comportera sur la première page un titre bien visible et la dernière phrase de l’incipit choisi.

N’oubliez pas qu’il s’agit d’une nouvelle ! Elle doit donc mettre en scène des personnages peu nombreux, une intrigue intense mais facile à comprendre et doit comporter une chute, qui ne laisse aucune ambiguïté sur la fin de l’histoire au terme de ces quelques pages…

J’espère que vous serez nombreux à participer : les candidatures sont encore ouvertes jusqu’au 22 mars 2019 sur le site internet du concours (en cliquant ici), et les envois possibles jusqu’au 29 mars 2019, une fois inscrit, par la Poste à l’adresse suivante :

Etonnants Voyageurs
Concours de nouvelles
24 Avenue des Français-Libres
35 000 RENNES

Je vous souhaite à tous bonne chance et beaucoup d’inspiration ! À vos plumes, prêts, écrivez !

À propos Marc Perrin

Marc Perrin
Chroniqueur

Vous aimerez aussi

la transparence selon irina benjamin fogel rivages couverture

Entretien avec Benjamin FOGEL, auteur de La transparence selon Irina

Roman aussi fascinant que glaçant, La transparence selon Irina présente un monde pas si lointain …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money