Accueil » Fantasy/SF » Edge of Tomorrow – Hiroshi Sakurazaka

Edge of Tomorrow – Hiroshi Sakurazaka

Kenji Kiriya est une jeune recrue de l’armée japonaise. Il se prépare pour se première bataille contre un ennemi jusqu’ici invaincu: les “Mimics”. Cette race extraterrestre est en guerre depuis des années et le Japon est une des dernières nations à lui tenir tête. Lors du combat, Kenji découvre la peur, la souffrance et la mort. Celle qu’il donne à un Mimic étrange, vaguement différent mais pourtant si semblable à tous ces adversaires. Et la mort qu’il reçoit de ce même ennemi lors d’un terrible échange. Quelle n’est pas sa surprise de se réveiller le lendemain matin… Enfin le croit-il très peu de temps. Il vient de se réveiller la veille de sa mort!

Ce roman est une pure merveille!! Comment ça on analyse avant et on donne son avis après? Pas là. L’auteur nous livre le portrait d’une jeune recrue qui va découvrir l’horreur de la guerre en ne cessant de revivre la même bataille durant laquelle il meurt systématiquement! Il se verra confronté à la douleur, la colère, toutes ces émotions qui caractérisent les hommes et qui s’exacerbent sur un champ de bataille. Il va également découvrir le maniement des Combis, sorte d’exo squelette métallique, qui permet aux hommes qui les utilisent de rivaliser en force avec les envahisseurs.

La narration est vive et alerte, surtout durant les scènes de bataille durant lesquelles le rythme de l’auteur s’accélère ou se ralentit au gré de sa volonté. Les relations de Kenji et des autres soldats durant les presque 24 heures de paix qui le séparent de son réveil deviennent un enjeu des plus importants suivant les alliances et les amitiés qu’il peut nouer avant le combat.

Je ne peux pas passer sous silence le final de ce livre, sans vous le révéler bien sur, mais juste pour affirmer l’impact et la violence de cette conclusion belle et déchirante. Un grand moment, une apothéose que je n’avais pas rencontré depuis longtemps.

On ne peut s’empêcher de vouloir comparer le roman (initialement paru sous le nom de All You Need Is Kill) et son adaptation cinématographique. Je ne vais même pas essayer tant, et ce dès les premières images du film, on voit immédiatement le soin que les auteurs de l’adaptation ont pris de couper quasiment tout lien avec le livre! Pas de lien entre Kenji et ses compagnons d’unités, un final complètement différent et des relations entre personnages réduites au strict minimum. Au final ne restent donc que les combi et les aliens, plus quelques autres que je vous laisse le soin de découvrir… sur papier!

Editions Kaze
238 pages

Jérémy

À propos Jérémy

Chronique/Co-Fondateur

Vous aimerez aussi

Léo Henry – Thecel

Ayant entrepris un hommage aux genres de l’imaginaire, qu’il a nommé la trilogie des mauvais …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money