Accueil » Articles » François Cau- Nanarland

François Cau- Nanarland

Alors attention, ce soir ça va envoyer du lourd. Du très très lourd. Car c’est de Nanarland tome 1 que je vais vous parler, paru chez les éditions Ankama sous l’excellent Label 619.

Nanarland, c’est avant tout un site internet tenu par des fans du genre; une petite mine 2.0 bourrée d’humour cynique et d’ironie rédigée par des plumes expertes en nanaration. Tout d’abord François Cau, alias Drexl, rédacteur fidèle au poste depuis la création du site, auquel s’ajoute une bande de joyeux drilles qui n’ont pas peur de visionner les pires films de l’histoire du 7ème art pour nous en faire des chroniques désopilantes.

nanarland robot monster

Pour ceux du fond qui n’auraient pas suivi, le Nanar est un film loupé. Un navet puissance 1000. Quelque soir son genre de base il s’est embourbé dans son script loupé, ses effets spéciaux baveux et sa clique d’acteurs plus mauvais les uns que les autres. Souvent tourné avec un budget très serré, il regorge de dialogues explosifs par leur platitude ou incohérence, ce qui en fait une merveille drôlissime malgré-lui, pour le plus grand plaisir des cinéphiles avérés comme des amateurs.

nanarland le clandestin

Le Nanar possède un éventail de style large et varié, comme l’explique ce livre où l’on peut se rendre au chapitre “Racolage Actif” pour admirer le X des bas fonds, ou encore à celui au très remarquablement bien trouvé “De petits pouvoirs impliquent de petites responsabilités”, où c’est le défilé des super-héros en slip fluos, dotés d’effets spéciaux tout moisis mais extrémement poilants.

Les chroniques sont parfaites: cyniques et drôles, elles sont écrites avec amour et passion nanaresque. On retrouve 50 films triés sur le volet, chacun illustré par leurs affiches respectives (qui valent à elles seules le coup d’oeil), des scènes agrémentées de remarques désopilantes et une explication sur le réalisateur ou un acteur emblématique. Car oui, le Nanar a ses stars!
En bonus, on peut également retrouver les mauvais-sosies de Bruce Lee, un panel de remakes en cartons et une sélection de jaquettes moches (mention spéciale à celle de la VHS du Grand voyage cosmique!), le tout saupoudrer de citations qui annoncent la couleur.

nanarland le grand voyage cosmique

Si le sujet de base peut paraître léger, Nanarland en fait un réel ouvrage de référence, vraiment plaisant à lire, à feuilleter et à ouvrir quand on a le moral un peu en berne ou bien qu’on ne sait pas quoi regarder le Dimanche soir. Bien évidement, cet ouvrage nous met en garde: il ne faut pas craindre le bidon poussé à l’extrême pour se lancer dans l’aventure.

Le gros point fort de cette adaptation des chroniques du site en version papier est son packaging juste fou et vintage à souhait: avec son boitier contenant le livre aux allures de vieille VHS, Nanarland tome 1 attire, se laisse découvrir et séduit par son grotesque élevé au rang d’Art.  Fan ou non du style nanar, je peux vous garantir que ce bouquin se révélera délicieusement chronophage et boosteur de zygomatique.

nanarland ankama

Ankama
Label 619
271 pages
Caroline

À propos Caroline

Caroline
Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

noel balen ecran noir marest editeur

Ecran Noir – Noël Balen

Chaque sujet possède sa Bible et, par extension, son encyclopédiste. Quand il s’agit d’aborder le …

Un commentaire

  1. François Cau le message suivant et pour toi.
    Dire sur France 2 que indépendance day et un nanar, tu es sur ??
    oui il existe des nanars, indépendance day est un bon film.
    Si je dit autre chose je vais me faire griller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money