Accueil » Actualité » Jacques Josse – Le manège des oubliés
Jacques Josse - Le manège des oubliés

Jacques Josse – Le manège des oubliés

Jacques Josse est un bluesman, il écrit des lamentations non pas sur sa propre condition, mais sur celles de personnages oubliés, de figures qui connaissent en silence la douleur et la chute. On retrouve ce blues dans Cloués au port paru chez Quidam Éditeur en 2011 ou dans Débarqué paru aux Éditions La contre allée en 2018, où les personnages de ces deux livres sont empêchés dans leurs rêves de grandes aventures. On peut retrouver ce blues aussi dans Marco Pantani a débranché la prise paru aux Éditions La contre allée en 2015 où Jacques Josse déploie une lamentation sur la triste vie et surtout la triste mort du coureur cycliste. Son écriture est au service de ces perdants, ces êtres rongés par l’échec et la solitude.

Cet aspect blues, on le retrouve dans sa quintessence avec Le manège des oubliés, son dernier livre. Composés de plusieurs histoires courtes, chacune sur des personnages oubliés, aux vies cabossées qu’on oublie souvent de mettre en lumière. Jacques Josse possède ce style, une écriture précise et au service des humains, avec lequel il porte ces chants tristes pour en faire une douce mélodie lancinante. Le manège des oubliés est une ode à celles et ceux qui échouent dénuée de tout cynisme ou de volonté de récupération misérabiliste.

Jacques Josse semble avoir travaillé ces courtes histoires comme on travaille sa voix, cherchant la justesse et l’harmonie. Il chante ce Manège des oubliés où l’on entend la vie des petits bleds de Bretagne ou des ports avec leurs bistrots consolateurs. Le territoire de la fiction de Jacques Josse se situe là où l’errance est plus facile, où la mélopée mélancolique se fait plus accrue. Jacques Josse glisse aussi dans ses histoires d’oubliés un hommage à la littérature. Dans Le manège des oubliés, on découvre des admirateurs de poètes et d’écrivains, des poètes eux-mêmes délaissés, comme cette vraie poète oubliée, Danielle Colobert dont il serait grand temps de republier son œuvre.

Le manège des oubliés possède toutes les facettes du travail de Jacques Josse. On y retrouve ses admirations autant littéraires qu’humaines. La grande qualité de Jacques Josse est de construire des fictions avec le plus de sincérité possible. On peut en être dérouté, de trouver cette écriture trop facile parce que dénué de caractère. C’est bien connu en littérature, s’il n’y a pas un peu de méchanceté, on n’attire pas grand monde. Mais Jacques Josse s’en fiche totalement. Il sculpte son écriture pour chanter le blues d’une humanité à part, des personnages qui ne sont ni héros ni salaud.

 

Quidam ÉditeurJacques Josse - Le manège des oubliés

124p

Adrien

À propos Adrien

Passionné de poésie contemporaine et attaché à l'écriture sous toutes ses formes, engagée ou novatrice.

Vous aimerez aussi

Elizabeth Pich Vulva Viking couverture

Elizabeth Pich – Vulva Viking

Vulva Viking en est une intrigue annexe, un hors série sans filtre à prendre comme un one-shot ultra vitaminé contenant toute l’acidité extravagante de la BD originale !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money