Accueil » Articles » Japan Touch Haru

Japan Touch Haru

Samedi 12 avril : c’est fébrile que nous attendons l’ouverture des portes de la 1ère édition de la Japan Touch Haru. Ce salon, petit frère de la Japan Touch, s’installe en ce début de printemps à l’espace double mixte de Villeurbanne. Principale différence avec cette dernière, l’édition Haru est plus orientée « geek ». On y trouve de ce fait énormément de magasins de goodies dont certains ont fait le déplacement de loin (mention spéciale pour nos amis anglais de The Who Shop, magasin spécialisé en accessoires dédiés à la série The Doctor Who).

Bien sur les consommateurs de manga et friands de culture asiatique ne sont pas oubliés pour autant, la plus importante partie de la surface leur étant consacrée. Certains auteurs ont même fait le déplacement, comme ceux de « Head-Trick » par exemple !

De nombreuses animations se succèdent alternant entre concerts, démonstrations de superplays (ces joueurs qui finissent en 20 minutes sans presque regarder un jeu que vous peinez à finir en 6 heures!!) et autres présentations de jeux de société.

Le festival a décidé de laisser une place très importante à une scène Youtube que je ne soupçonnais pas si active. Le samedi soir eut donc lieu la première nuit des youtubeurs durant laquelle eut lieu une surprenante partie de « Qui est-ce » géant (à voir ici grâce à Blogecko).

Les shows s’enchaînèrent, passant des concerts aux compétitions de cosplay (à ce propos essayez de trouver les photos du Pingouin du samedi et du Buzz l’Eclair du dimanche, c’est assez bluffant). Des animations pour tous, avec une salle karaoké et des conférences aussi variées qu’enrichissantes.

Bref un très bon week-end, dans une bonne ambiance qui a su ravir les presque dix mille visiteurs qui se sont croisés au long du week-end.

Quelques remerciements me semblent de rigueur : merci à Théo et Iza pour leur gentillesse tout au long du week-end, merci à l’équipe de plus ou moins geek pour une série de discussions toutes plus enrichissantes les unes que les autres et surtout un immense merci à l’équipe d’organisation qui a assuré un immense travail tout au long du week-end tout en restant disponible.

Jérémy

À propos Jérémy

Jérémy
Chronique/Co-Fondateur

Vous aimerez aussi

Soyez dingues ! lisez du Dirty Realism

Le Dirty Realism en dix livres : Le terme sensationnaliste n’était finalement qu’un grand coup de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money