Accueil » Actualité » Lucie Bryon – Voleuse
Voleuse Lucie Bryon image

Lucie Bryon – Voleuse

Après des mois et des mois de teasing insoutenable, Lucie Bryon (Hot Milk) sort enfin Voleuse, son tout premier roman graphique aux douces inspirations shōjo.

Ella est obnubilée par Madeleine, qu’elle observe de loin le cœur battant tout en tentant de grappiller le maximum d’informations à son sujet sans pour autant oser lui parler.
Elle profite d’une soirée étudiante pour finalement l’aborder, mais enchaine un peu trop les verres pour se donner de la constance et finit totalement saoule. Le lendemain, elle se réveille en gueule de bois, pour constater qu’elle a dérobé plusieurs objets précieux la veille, sans pour autant se souvenir exactement ni quand ni pourquoi ; le black-out total. De plus voilà que Madeleine toque à sa porte ! Pas question de lui avouer cette crise de kleptomanie subite, elle planque tout vissa sous son lit ! Très vite, les regards se croisent et les mains s’effleurent… Impossible de faire machine arrière pour Ella, partagée entre une culpabilité honteuse et une explosion de joie et d’amour.

image Voleuse Lucie Bryon

Lucie Bryon nous entraine dans un univers tendre et pétillant, au rythme d’une romance lesbienne bienveillante qui ne tombe jamais dans la caricature. On se plonge avec délice dans ces pages mêlant entre autres des influences mangas et cartoons, où l’autrice maîtrise l’utilisation des tramages et opte pour des bichromies harmonieuses et efficaces (en alternant des nuances de corail et de vert bleuté pour situer les scènes de jour et celles de nuit). Le résultat dégage une ambiance rétro très canon, que l’on retrouve du reste dans l’ensemble du travail vitaminé de l’artiste.
De plus, les expressions exacerbées d’Ella sont contagieuses, on se marre, on sourit et on s’émerveille avec elle. C’est d’ailleurs l’une des grandes forces de ce livre : l’attachement et la complicité qui se créent rapidement entre les lecteur·ices et les protagonistes.

Voleuse Lucie Bryon image

Porté par des rebondissements et une découpe fine et dynamique du récit, Voleuse pose une galerie de personnages hauts en couleur aux outfit de folie (on sent l’inspiration d’Ai Yazawa dans certaines des tenues des deux héroïnes), possédant des caractères hétéroclites et complémentaires, au travers desquels pointent parfois des thématiques plus graves. Si Ella est pétillante, très extravertie et à l’aise dans ses baskets, Madeleine est beaucoup plus discrète et réservée, et garde un lourd secret : celle d’une réaction en chaine incontrôlable provoquée par le harcèlement scolaire dont elle a été victime. Il y a également Leslie la meilleure amie d’Ella et son mec. Avec son air éternellement blasé et sa franchise très mature, elle apporte une facette complémentaire intéressante à la dynamique du groupe, ne faisant pas office de simple faire-valoir dans la romance de nos deux tourterelles. Toutes et tous forment un cocon réconfortant, où la différence et les difficultés sont abordées par le prisme de la bienveillance. 

Rythmé par les soirées étudiantes, les battements des cœurs amoureux et par des rebondissements bien ficelés, Voleuse est un ouvrage débordant de positivité, au style vitaminé parfaitement maitrisé. Un vrai rayon de soleil !

Voleuse Lucie Bryon

Sarbacane
208 pages
Caroline

À propos Caroline

Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

Pierre Barrault – Protag

Quand on connaît les livres de Pierre Barrault, on sait que la littérature est pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money