Accueil » Littérature Américaine » Mr Monster – Dan Wells

Mr Monster – Dan Wells

ALERTE SPOILERS !!

Je viens de me rendre compte que j’allais chroniquer la suite directe de Je ne suis pas un Serial Killer, très bon livre dont je vous ai parlé la semaine dernière. Malheureusement je ne peux chroniquer cet excellent roman sans replacer le tout dans son contexte et pour cela dévoiler une partie de la fin du premier tome. Alors toi ami lecteur, toi qui as aimé ma chronique de la semaine dernière, toi qui as acheté le livre ou qui envisage sérieusement de le faire, ne lis ceci que quand tu auras terminé. Et si tu ne veux pas l’acheter mais que tu veux lire une chronique sur un très bon roman ou que tu as déjà fini le tome précédent, bienvenu !!

John Wayne Cleaver est soulagé. Il a tué le démon qui hantait les rues de Clayton. Cependant il a ainsi entrouvert la porte à Mr Monster, le monstre intérieur avec lequel il cohabite depuis des années et qui n’est autre que la somme des pulsions qu’il tente de refouler. Celui-ci ayant goûté à la violence et au sang, il en veut plus. John de plus s’est rapproché de sa voisine, la belle Brooke qui ne semble pas insensible à son charme. Mais dans le même temps de nouveaux cadavres apparaissent, conduisant la police de Clayton et John sur la piste d’un nouveau tueur en série. La question qui se pose pour notre héros, la police ignorant tout de la nature du premier tueur, est la présence ou non d’un nouveau démon en ville. Et si oui, que sait-il à propos de John ou de son prédécesseur ?
Dan Wells nous replonge dans l’univers de John, jeune garçon torturé aux prises avec son mal intérieur. Mais ce mal est plus fort et on nous le fait sentir dès le début du livre. L’écriture est plus hachée, plus sombre, et semble s’alléger quelque peu chaque fois que John semble trouver un peu de bonheur. Mais ces moments sont bien rares, le quotidien du jeune homme étant parsemé d’embûches comme ne devraient pas avoir à en croiser de jeunes sociopathes. Son attrait pour la violence nous fait redouter qu’il finisse par s’affranchir des règles qu’il s’était imposé.
Car comme dans le premier tome, l’empathie que l’on ressent pour les personnages du livre est un des points forts de l’écriture de Dan Wells. La petite cellule familiale et amicale de John est un groupe que l’on a envie d’aimer et de protéger. Et cette empathie devient même une des clés de l’histoire (mais je n’en dirai pas plus afin de ne rien vous gâcher). L’intrigue prend un tour très intéressant et nul doute que le prochain tome devrait être au moins aussi intéressant.

mr monsterEditions Sonatine
Traduction : Elodie Leplat
291 pages

Jérémy

À propos Jérémy

Chronique/Co-Fondateur

Vous aimerez aussi

sang et stupre au lycée kathy acker

Kathy Acker – Sang et stupre au lycée

On ne peut entrer dans l’œuvre de Kathy Acker en fonçant tête baissée. Ce serait …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money