Accueil » Actualité » Zoé Sauvage – Les fées scientifiques
Zoé Sauvage Les fées scientifiques couverture

Zoé Sauvage – Les fées scientifiques

En 2037, ce qui reste de la biodiversité survit dans des mégaparcs coupés du monde et les villes sont plus grises et polluées que jamais. Dans ce futur situé à un battement de cil de notre époque actuelle, les hommes et des femmes ont seulement accès à une nature synthétique et virtuelle, à quelques plantes en pot et à des imprimés tropicaux. 

Évoluant dans ce quotidien terne et empoisonné, Zoa rêve de remporter l’un des stages extrêmement sélectifs au sein de la réserve d’Écotopia, afin d’y devenir chercheuse et de mettre ses talents d’informaticienne au service d’un avenir meilleur. Sans oublier que c’est un immense honneur que d’œuvrer aux côtés du célèbre Steve Work, chercheur visionnaire et créateur de ces zones protégées.
Son travail et son ambition portent leurs fruits quand Zoa est choisie, voyant enfin l’opportunité d’une vie s’offrir à elle au prix de nombreux efforts et sacrifices. Son objectif de devenir l’une des plus grandes scientifiques du XXIe siècle est tout proche !
Mais si les premiers jours passés au centre de recherche d’Écotopia sont synonymes de stimulations intellectuelles et de promesses en un avenir respectueux du vivant, la jeune étudiante sent rapidement que quelque chose cloche… Il semblerait que la voie empruntée par Steve Work soit tronquée et extrémiste, déformée par la binarité clivante que l’être humain occidental a forgée entre lui et ce qu’il appelle « la nature ». Il y a notamment cette vieille femme dont le travail et la présence même paraissent gêner et qui entraîne Zoa dans une exploration totalement interdite du parc. Elle se nomme Jane Goodall et est l’une des plus grandes éthologues et anthropologues contemporaines. C’est également la première fée que va rencontrer Zoa, qui va chambouler sa perception du monde et la pousser à repenser les ambitions qui l’habitent et la motivent.

Zoé Sauvage Les fées scientifiques image

S’égarant dans la forêt dense de la réserve, l’étudiante va croiser la route de plusieurs femmes : Monica Gagliano et Temple Grandin qui sont spécialistes en comportement animal, la microbiologiste Lynn Margulis et enfin Barbara McClintock, éminente cytogénéticienne. Bien que leurs noms soient oubliés de l’Histoire, chacune d’entre elles a marqué de façon importante et décisive les avancées scientifiques et ethnologiques du XXe siècle. En discutant avec ces Fées scientifiques, Zoa découvre toutes les ramifications d’un monde dont elle soupçonnait à peine l’existence et la complexité. Les jours deviennent des semaines, la simple échappée en forêt se transforme en un véritable voyage initiatique où le corps et l’esprit vont se dissocier, se retrouver et enfin de dissoudre dans la compréhension d’un tout. Zoa voit ses croyances de toujours bousculées et s’effriter. Elle s’aperçoit que sa vision du féminisme est régie par le patriarcat qu’elle rejette, déconstruit des acquis et des préjugés basés sur des carcans faussés et nombrilistes.
Elle prend conscience de sa place, qui est celle de tout être humain : la minuscule partie d’un tout que nous n’avons pas à contrôler, réguler, brider. Car il est bien pompeux et faux de penser que la nature et l’espèce humaine sont deux parts distinctes, ce scindement participant énormément au déséquilibre environnemental que l’on connaît.

Ayant elle-même fait des études universitaires en écologies et en éthologies, Zoé Sauvage signe avec Les Fées scientifiques une bande dessinée dense et unique, aussi riche sur la forme que sur le fond. En vulgarisant des concepts scientifiques et sociologiques pointus, elle les rend ainsi accessibles au plus grand nombre, traitant d’écologie ou de féminisme avec une franche maitrise et une approche graphique pleine de fraicheur et de peps. L’idée géniale d’inclure ces importantes figures oubliées au cœur de l’histoire, en les plaçant sur le parcours initiatique de l’héroïne comme autant d’étapes charnières, permet d’intégrer des problématiques concrètes contemporaines à une fiction aux accents à la fois dystopiques et New-Age.
De plus, si l’autrice introduit des individus réels au court de son récit, elle arrive également à créer des personnages très crédibles, auxquels l’on peut s’identifier tout en nous donnant l’impulsion de changer nos habitudes, de bousculer nos schémas de raisonnements. Car Zoa est une jeune femme très ambitieuse tout en étant rongée par des complexes et un conditionnement qu’elle déconstruit au fur et à mesure de son avancée au cœur d’une nature qui se déploie. Elle possède des forces et des faiblesses, est enserrée par une résille tissée de préjugés dont elle réussit à s’extraire, reconnaissant ses erreurs en interrogeant son appartenance à un système bridé et hors sol. 

Ce roman graphique bourré de références et de pistes de réflexion détient une incroyable richesse. La végétation s’y étend avec toute sa fantaisie, promettant ses multiples ramifications de part et d’autre du corps et de l’esprit de ses protagonistes. Zoé Sauvage parvient à y dénoncer l’étau sexiste et spéciste de notre société actuelle, rappelle l’urgence de renouer avec notre environnement, de le comprendre et d’être à son écoute sans essayer de le réguler ou de le dominer selon nos envies ou nos propres règles.

Dense, colorée et d’une incroyable richesse narrative, Les fées scientifiques est une bande dessinée écoféministe à lire et surtout à partager autour de sois. Un sacré coup de cœur qui remet les idées en place, célèbre des femmes éminentes, mais laissées dans l’ombre, tout en ouvrant sur des pistes poussant à faire un pas de côté et à agir !

Éditions Cambourakis
304 pages
Caroline

À propos Caroline

Chroniqueuse

Vous aimerez aussi

Louis Zukofsky Arise, Arise

Louis Zukofsky – Arise, Arise

Depuis plusieurs années, nous avons la chance de pouvoir (re)découvrir l’œuvre de Louis Zukofsky avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money