Accueil » Actualité » La baleine thébaïde – Pierre Raufast
Baleine_Raufast

La baleine thébaïde – Pierre Raufast

Avec ce troisième livre, Pierre Raufast nous embarque dans un quête digne de Melville, où baleines high-tech et monstres se côtoient. Mêlant et entremêlant les histoires, Raufast confirme son talent pour les puzzles narratifs. Entre le roman d’aventure, le thriller scientifique et le jeu littéraire, il livre une version post-moderne du Bond de Fleming.

Diplômé d’une école de commerce, mais désabusé, Richeville répond à une offre de matelot pour une expédition scientifique. Partir à la recherche de la baleine 52, celle qui chante à une fréquence unique, et ne peut donc trouver de compagne. Rapidement, menée par le mystérieux Samarito Institute, l’équipée de quatre hommes se révèle tout autre, et Richeville apprend à ses dépends que le monde n’est ni noir ni blanc. La vérité est multiple, tout comme les légendes qui s’y rattachent. Raufast crée une mythologie utopique où la science devient sans éthique. Lait de vache-araignée permettant de faire du kevlar, girafe zébrée et nuages sur demande, la nature n’est plus. Pourtant la chute viendra, et elle viendra de l’homme dans son animalité.

« Jorge Luis Borges imagine une bibliothèque infinie où seraient rangés tous les livres possibles et imaginables, écrits ou à venir. Un vaste bestiaire composé de toutes les combinaisons de lettres possibles, d’où jailliraient fortuitement des ouvrages de toute langue et de toute époque. Dans ce champ des possibles, il existe une infinité de variations autour de la baleine thébaïde. Parmi ces multiples variantes, je n’en ai écrit qu’une poignée. Et, dans ce chapelet d’histoires rédigées, une seule a été imprimée ; celle que vous venez de lire. Quel gâchis ! »

Écrivain à l’imagination foisonnante, Raufast, sous couvert d’aventure, nous amène à questionner la vérité. Ou plutôt les vérités. Ce pluriel qu’on néglige bien trop souvent de nos jours. Il met aussi en lumière notre rapport à la solitude, à la place qu’elle prend dans la société. Sans oublier les thématiques phares des dernières années, l’asservissement technologique et l’oubli de la nature. Mais tout cela, en toute finesse, sans jamais donner de leçons. Servi par une galerie de personnages toujours impeccable, La baleine thébaïde nous entraîne dans un monde fantaisiste et ironique. Un troisième roman comme un excellent présage pour les futurs Raufast à venir.

Baleine_thebaide_Raufast

Alma éditeur,
222 pages,
Aurore.

À propos Aurore

Vous aimerez aussi

Till Lukat – Dur(e)s à cuire, 50 athlètes hors du commun

Till Lukat revient dans la course avec un nouveau livre regroupant des destins extraordinaires, mêlant  …

Un commentaire

  1. Merci Aurore pour cette très belle chronique ! 🙂

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money