Accueil » Actualité » Eduardo Berti – Demain s’annonce plus calme
Demain s'annonce plus calme Eduardo Berti

Eduardo Berti – Demain s’annonce plus calme

Eduardo Berti avait signé auparavant Un père étranger aux éditions La Contre allée, un ouvrage d’une grande profondeur qui évoquait beaucoup la vie personnelle de l’écrivain Argentin. Mais Demain s’annonce plus calme paru aux éditions do est très différent du précédent. En plus d’être écrit directement en Français, le ton semble plus léger. Un regard pessimiste pourrait en éloigner l’humour pour y percevoir une vision dystopique. Mais ce livre est tout de même très drôle et éloignera le spectre de notre sombre époque durant le temps de sa lecture.

Demain s’annonce plus calme est en fait un journal de presse. Les articles qui le composent sont tous liés entre eux et décrivent une société ahurissante. La littérature semble avoir une place particulière puisque des décisions gouvernementales veulent contrôler sa liberté. Mais dans l’autre sens, celles et ceux qui défendent la littérature sont aussi dans un excès menaçant. Par exemple, un groupuscule change l’espace urbain pour que la ville soit plus fidèle à l’univers de leur écrivain favori.

Il n’y a pas que la littérature qui soit victime d’absurdité mais l’ensemble de cette société. La météo annonce toujours un temps cataclysmique en promettant que Demain s’annonce plus calme et prévoyant des températures comprises entre 12 et 23 degrés. On se demande si finalement ce n’est pas la presse de cette société imaginaire qui est dérégulée. Eduardo Berti ne fait-il pas plutôt une satire de la presse en s’amusant de ses règles et de son style ? Quand on le lit, on l’imagine écrivant, journaux ouverts sur sa table, cherchant à décrypter la particularité de l’écriture journalistique.

Nous sommes plus face à un livre au ton léger qui se moque gentiment des poncifs néfastes de la presse plutôt qu’à une dystopie prophétique. Eduardo Berti revêt ses habits de membre de l’Oulipo pour nous proposer un livre joyeusement loufoque et loin de l’anxiété du quotidien. La presse est parfois considérée comme une forme de littérature sauf quand elle oublie de diversifier ses points de vue. Cette lancinante météorologie de Demain s’annonce plus calme le signale tout en finesse et drôlerie.

Éditions doDemain s'annonce plus calme Eduardo Berti

Illustré par Dorothée Billard

104p

Adrien

À propos Adrien

Passionné de poésie contemporaine et attaché à l'écriture sous toutes ses formes, engagée ou novatrice.

Vous aimerez aussi

Anna Haifisch Schappi couverture

Anna Haifisch – Schappi

C’est bien connu, les publicités ne disent que la stricte vérité. On sait que manger …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money