Accueil » Fantasy/SF » Tad Williams – L’arcane des épées

Tad Williams – L’arcane des épées

Tad Williams - L'Arcane des Épées
Tad Williams – L’Arcane des Épées

J’avais beaucoup entendu parler de la dark fantasy alors que je côtoyais sans relâche Terry Goodkind et sa série “L’Épée de Vérité. N’en démordant pas pendant plusieurs années j’ai finalement décidé de m’attacher un nouveau style. La dark fantasy.

Petite introduction au passage, la dark fantasy se situe bel et bien dans une veine de fantasy avec le côté “Jeune homme au pouvoir caché qui va être recruté par le meilleur magicien pour défaire le sombre méchant qui est revenu des enfers” en moins. Ici les personnages présentent un aspect quelques fois anti-héros, détachés et génèrent souvent des sombres pensées, synonyme de mal-être. Ils véhiculent une image négative autour d’eux et sont souvent rejetés de la communauté. Les auteurs voulant mettre à profit le côté plus sombre qu’à l’ordinaire n’hésitent pas à rendre leurs héros peu attrayants, méprisants et sans réel intérêt. Pourtant la magie prend et vous aimerez ce héros comme tant d’autres.

Le mal était-il vraiment aussi abject que l’on pourrait le croire ?

Le bien est-il exempt de tout reproches ?

En m’intéressant de plus près à ce style j’ai découvert “L’Arcane des Épées” qui après lecture restera dans les meilleures séries que j’ai eu le plaisir de découvrir.

Le Château d’Hayolt est en pleine effervescence, Jean Presbytère, Roi d’Osten Ard, tueur de Dragon, se meurt sur son trône. Son fils Élias assurera sa succession… oeuvrera-t-il pour le bien commun ?

Les temps changent, Ineluki, Roi de l’Orage revient plus fort que jamais et prêt à tout pour assouvir ses sombres desseins.

Vous découvrirez Simon, jeune adolescent au château, qui malgré lui se retrouvera embarqué dans une histoire extraordinaire empreinte d’un réalisme et d’une beauté à couper le souffle.

Il rencontrera le Troll Binabik qui apportera tout son savoir et sa touche d’optimisme dans un monde ou l’humanité disparaît peu à peu. Il sera lié d’une amitié hors du commun avec Haestan et apprendra à ses côtés à grandir. Il découvrira des peuples magiques que tout le monde croyait disparus, des alliés inattendus et des ennemis bien trop féroces pour lui.

Voici un des personnage qui restera le plus attachant que j’ai découvert. Exit tous les pouvoirs cachés, le courage légendaire et la fougue d’un jeune homme de son âge, Simon est torturé intérieurement, peureux, dépressif et pourtant terriblement charmant.

Tad Williams ajoute au récit une écriture alerte, solennelle, calme où les descriptions aussi réalistes que possible amèneront l’univers à un niveau digne de celui de Tolkien.

L’auteur, au cours de son œuvre, crée un univers solide où chaque personnage est travaillé en profondeur, leurs différentes personnalités contrastent parfaitement avec tout ce que vous avez pu voir jusqu’alors et l’empreinte dark fantasy vous fera suer à chaque chapitre.

L’ambiance sombre vous en fera voir de toutes les couleurs…

Je recommande ce tome à tout ceux qui ont aimé Tolkien et sa communauté car Tad Williams réussit à se hisser à une place qui mérite toute notre attention.

436 pages

Éditions Pocket

Ludo

Réservez le !

À propos Ludo

Fondateur, Webmaster

Vous aimerez aussi

Steven Erikson – Les jardins de la lune

Steven Erikson commence à bien faire parler de lui depuis que les éditions Leha ont décidé de se lancer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money