Accueil » Fantasy/SF » Les furies de Borås – Anders Fager

Les furies de Borås – Anders Fager

furiesdeborascouvrvb.jpg

Toi qui lis ces lignes, abandonne toute espérance et rejoins-nous, car ils flottent tous en bas!

Et si, pour pimenter un peu ton été, lectrice, lecteur, pour oublier le temps morose dominant écarté le temps d’un fol espoir par quelques rayons solaires, tu te plongeais dans un petit recueil de nouvelles. Mais attention, le choix est important, et qui dit grisaille dit étrangeté, bizarrerie, peur.

Un groupe de jeunes filles de Borås utilise la piste de danse de la boîte du coin pour séduire des jeunes hommes et les emmener dans la tourbière voisine pour sustenter Le Messager, figure divine démoniaque et affamé.
Un paysan norvégien du XVIIIè siècle maudit les envahisseurs suédois qui décime son village.
Un petit garçon découvre un bien étrange terrier, sûrement habité par le grand deinonychus de ses rêves, puisque la créatures lui répond, réclamant avec avidité de la bonne viande.
Une aquariophile / ichtyophile qui élève les poissons comme personne souffre d’une maladie de peau bien désagréable et a des poussées de désirs sexuels régulières, à assouvir de toute urgence, avec des conséquences particulières.
Plus d’une centaine de retraités sur retrouvent sur un pont pour un suicide collectif inexplicable.
Un couple SM s’amuse à frôler la mort, mais jusqu’à quel point?
Une jeune demoiselle de bonne famille est suivi par l’un de ces médecins qui prétendent soigner par la parole, afin de faire cesser le cauchemar récurrent qui la hante chaque nuit.
La veilleuse du groupe de Borås découvre l’histoire des différentes « sociétés » de Suède avant d’affronter une sorcière qui joue avec les limites.

Entre ici sans crainte, lectrice, lecteur à la recherche de sensations fortes et de sueurs froides. Anders Fager te les amène sur un plateau d’argent! Les différentes nouvelles qui composent ce recueil sont toutes à dévorer (à moins que ce ne soit l’inverse…). Truffées de références notamment lovecraftiennes, se référant à la mythologie et au folklore scandinave, les histoires de Fager nous emmènent dans les sous-sol du monde côtoyer des gens d’apparence banale, mais qui sont toutes finalement plus étranges et monstrueuses les unes que les autres. Entre les divinités difformes et les humaines qui les servent, chercher la bête. Avec une écriture rythmée, ciselée, sans aucune crainte d’aller trop loin dans le gore ou le dérangeant, ce recueil est une petite merveille horrifique. Composé à partir de 3 livres différents de Fager sortis en Suède, on trouve dans Les furies de Boras des morceaux choisis, mais avec une belle unité sur la totalité de l’oeuvre. Des thèmes récurrents le balisent: les jeunes adolescentes, le sexe, la marginalité, et les courtes nouvelles appelées « Fragments » qui jonchent le livre, s’intercalant de temps en temps comme une pause sans respiration, amènent un fil rouge intéressant, reprenant tantôt les jeunes filles de la première nouvelle, qui donne son titre au recueil, tantôt l’héroïne (si l’on peut dire) de « Trois semaines de bonheur » et d’autres moments, brefs et terribles, qui forcément finissent mal!

On félicite le travail éditorial, car réussir à réunir en un recueil des nouvelles issues de 3 livres différents ne doit pas être une mince affaire, et le résultat ici est plus qu’emballant! Un vrai beau recueil de nouvelles d’horreur, mélange de King, Lovecraft et Barker, fou, angoissant, drôle, à vous laisser caché sous la couette ou derrière votre coussin préféré, l’œil aux aguets et l’oreille à l’affût du moindre grincement pour le reste de vos vacances!

Editions Mirobole,
345 pages

Marcelline

À propos Marcelline

Marcelline
Chroniqueuse/Co-Fondatrice

Vous aimerez aussi

Frédéric Landragin, Jean-Sébastien Steyer & Roland Lehoucq L'art et la science dans Alien couverture

Frédéric Landragin, Jean-Sébastien Steyer & Roland Lehoucq- L’art et la science dans Alien

Il y quarante ans pile, le réalisateur Ridley Scott sortait le premier volet d’une saga …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by keepvid themefull earn money