Accueil » Archives par catégories

Archives par catégories

Pierre Barrault – Catastrophes

catastrophes pierre barrault quidam couverture

Dans L’art du roman, Milan Kundera propose une définition de ce qu’il appelle la narration onirique : « l’imagination qui, libérée du contrôle de la raison, du souci de la vraisemblance, entre dans des paysages inaccessibles à la réflexion rationelle. » Eh bien, voilà une définition qui convient parfaitement à toute l’œuvre de Pierre Barrault. Définitivement, Pierre Barrault est l’écrivain …

Lire la suite »

Caroline Deyns – Trencadis

Caroline Deyns Trencadis Niki de Saint Phalle couverture

Fusil sur l’épaule, Niki de Saint Phalle tir et explose les poches de peinture cachées derrière les couches de plâtre immaculé. Éclatement de couleurs, feux d’artifice que l’on retrouve aussi dans ses célèbres Nanas, géantes, dansantes et débordantes de vie. Mais Niki de Saint Phalle c’est également la série des Mariées ou encore Accouchement rose, où le corps de la …

Lire la suite »

Stéphane Vanderhaeghe – Trésors Cachés

La « littérature américaine », comme toute littérature en traduction sans doute, n’est peut-être pas tout à fait celle qu’on croit. L’étiquette, plus qu’une appartenance culturelle, peut d’emblée susciter des images et des clichés. Comme l’idée selon laquelle la littérature américaine serait une littérature des grands espaces, de la nature, du grand ouest. Comme l’idée selon laquelle la littérature américaine serait une …

Lire la suite »

Ted – Les livres, l’univers et le reste

« Mais au moins, se perdre dans l’espace, ça vous tenait occuper » Bon, et bien ce n’est pas le cas, et ce n’est pas prêt d’arriver, n’en déplaise à Douglas Adams. Alors en attendant de pouvoir chevaucher le missile qui pourra nous mettre en orbite, vois nous faire danser une sombre polka avec un trou noir, penchons nous sur quelques pépites …

Lire la suite »

John Herdman – La Confession

Un auteur aimanté à la thématique de la dualité, un titre, “La confession”, qu’on balaie vite et à tort, oubliant la notion même de pêché à ses arrières et une introduction qui annonce dès le pas de la porte une exploration dans les souterrains de l’âme. John Herdman écrit là un roman-valise, un brin pervers et labyrinthique, jusqu’aux points de …

Lire la suite »

RAFAEL MENJÍVAR OCHOA – MA VOIX EST UN MENSONGE

Poursuivant sa campagne de réédition des œuvres de l’écrivain Salvadorien Rafael Menjivar Ochoa, Quidam éditeur reprend les choses dans l’ordre puisque au Directeur n’aime pas les cadavres (tome 4) succède Ma voix est un mensonge. Derrière ce titre se cache Les Années flétries, premier tome du cycle mexicain De certaines façons de mourir… construit autour d’un fil rouge, l’histoire et …

Lire la suite »

Éric Plamondon – Taqawan

« Au Québec, on a tous du sang indien. Si c’est pas dans les veines, c’est sur les mains. » Le 11 juin 1981, la Sûreté québécoise investit la réserve de Restigouche pour confisquer les filets de pêche au saumon de la communauté Mi’gmaq. La résistance des autochtones donne lieu à un déchaînement de violence des forces de l’ordre. Cet épisode de …

Lire la suite »

Top 5 2017 – Hédia

Pär Thörn - Le chronométreur

On remet ça donc, pour la deuxième année en ce qui me concerne, me voici invitée à jeter un coup d’œil dans le rétroviseur et à faire le point sur l’année littéraire qui vient de s’écouler. Pour ce top 5, et puisque la plus entière subjectivité est de rigueur, j’ai donc choisi des univers bien différents : de l’absurde (on …

Lire la suite »

Benoît Reiss – L’anglais volant

Magritte - Reconnaissance Infinie

Ce n’est pas une rumeur. Un drôle de roman, aussi saugrenu que délicat, est paru il y a peu chez Quidam. Il s’agit de l’Anglais volant, de Benoît Reiss. Il raconte l’arrivée dans un petit village nommé Fayolle d’un personnage étrange et haut en couleur qui, visiblement, possède la capacité de voler. Quel est ce mystère de l’Anglais volant ? Un …

Lire la suite »

Erwan Larher – Le livre que je ne voulais pas écrire

Aimer certains livres, plus que d’autres, c’est avoir envie de les défendre. C’est le cas ici. Car le livre qu’Erwan Larher ne voulait pas écrire est un livre que l’on juge. Pas seulement pour son écriture, sa construction, son ton, son rythme, mais pour son sujet même, sa démarche. Il y est en effet question des attaques terroristes du 13 …

Lire la suite »

Powered by keepvid themefull earn money