Accueil » Archives par catégories

Archives par catégories

Project Itoh & Toh EnJoe – The Empire of Corpses

The Empire of Corpses

« Project Itoh », ça ne vous dit rien ? C’est normal. « Toh EnJoe », ça ne vous parle pas non plus ? Ça ne me surprend pas vraiment. Enfin, si je voulais être totalement honnête : « honte à vous, mais vous avez des excuses ». « Honte à vous » parce que ces deux auteurs japonais sont célèbres au pays du Soleil Levant pour être parmi les plus …

Lire la suite »

Osamu Dazaï – La Déchéance d’un homme

La Déchéance d'un homme - Osamu Dazaï

Pour faire court, La Déchéance d’un homme d’Osamu DAZAÏ porte plutôt bien son nom. Ce roman d’une grosse centaine de pages montre la dégringolade d’un jeune étudiant prometteur, issu d’une famille aisée, dans les bas-fonds de Tokyo, au début du XXème siècle. C’est là que, rongé par l’alcool, la drogue et le désespoir, il achèvera son épopée décadente, en entraînant …

Lire la suite »

Les excursions de l’écureuil – Gyrdir Eliasson

Ecureuil

Premier roman de Gyrdir Eliasson, Les excursions de l’écureuil nous plonge dans une Islande où l’imaginaire côtoit le réel, et s’y mêle parfois. Ecrit en 1987, ce texte plein de poésie joue avec le caractère mystique des islandais, et nous entraine bien loin des habituels polars scandinaves. Inspiré par les contes pour la jeunesse, ce texte est publié pour la premier fois en français. L’occasion de découvrir un des auteurs majeurs de la littérature islandaise contemporaine.

Lire la suite »

Christopher Moore – Fou !

Fou de christopher Moore. Illustration d'Etienne Garnier

“Buveurs très illustres, et vous vérolés très précieux, car c’est à vous, non aux autres, que je dédie mes écrits […]” c’est ainsi qu’auraient pu commencer les premières lignes de Fou ! de Christopher Moore empruntant, pour l’occasion et de manière tout à fait exceptionnelle, non pas à Shakespeare mais à un autre illustre homme de lettres, fier représentant du …

Lire la suite »

Eric Chevillard – Ronce-Rose

Ronce-Rose d'Eric Chevillard est paru aux Editions de Minuit

Vivre de la main gauche, écrire de la main droite, c’est peut-être une question d’entraînement. Paru aux Éditions de Minuit en janvier, Ronce-Rose est le dernier-né d’Éric Chevillard, qui, pour l’occasion, nous fait découvrir le monde tel qu’il est perçu par un regard enfantin. Un roman aux airs de conte, de quête initiatique, où l’héroïne/narratrice utilise l’écriture pour transfigurer un …

Lire la suite »

Andrus Kivirähk – Le Papillon

Le théâtre Estonia dans le Papillon d'Andrus Kivirähk

Le Papillon d’Andrus Kivirähk raconte l’histoire d’August et d’une troupe du théâtre de Tallinn, témoins d’une époque au cours de laquelle l’Europe bascule et sombre dans l’horreur de la guerre. Le papillon c’est le théâtre Estonia, c’est également son incarnation humaine, Erika, l’épouse du narrateur, mais c’est surtout le roman en lui-même, cette parenthèse délicieuse et légère, pleine de grâce …

Lire la suite »

Pär Thörn – Le chronométreur

Pär Thörn - Le chronométreur

La vie est une perpétuelle distraction qui ne vous laisse même pas prendre conscience de ce dont elle distrait. Franz Kafka La distraction principale, maladive même, du personnage du roman de Pär Thörn c’est le temps, le temps qui passe et surtout qu’on peut compter. Le jour de ses sept ans, alors qu’il a une espérance de vie de soixante-treize …

Lire la suite »

Tarjei Vesaas – Les oiseaux

Tarjei Vesaas - Les Oiseaux

Et puis il y a autre chose, pensa-t-il, s’égarant aussi loin qu’il l’osait. Et alors, ça vous emporte vers le haut à travers tous les fonds. Célèbres sont les naïfs de la littérature, aux premiers rangs desquels Perceval, Candide, le prince Mychkine ou Lennie. Ils ont un point commun : leur simplicité d’esprit fait d’eux des innocents et leur permet à la fois une …

Lire la suite »

E.L. Doctorow – Dans la tête d’Andrew

EL Doctorow - Dans la tête d'Andrew

Dans la tête d’Andrew s’entremêlent les sciences cognitives, la sensation d’être le « prétendant », la peur d’être prisonnier de son propre cerveau, l’impression d’être vide, l’impossibilité de vivre sans le souvenir des disparus. Le roman se présente comme une consultation psychiatrique traditionnelle. Un dialogue entre ce qui semble être un praticien, et ce qui semble être l’ami d’Andrew. Ce qui semble. …

Lire la suite »

Sara Lövestam – Dans les eaux profondes…

Malte - Dans les eaux profondes... Sara Lövestam

Malte est un petit garçon attachant, quoiqu’un peu turbulent, qui donne parfois du fil à retordre à ses maîtresses de grande section de maternelle. Il faut dire que, du haut de ses cinq ans, il aime bien l’agitation, Malte. Il aime construire des tours pour les détruire aussitôt. Et parfois il ne s’arrête pas là. Il s’en prend aux tours …

Lire la suite »

Iain Sinclair – London Overground

Sinclair

Nous nous attachons tous à des lieux, des endroits, des espaces. La maison de notre enfance, la ville de nos études, celle de nos espoirs déchus, les contrées lointaines désertiques refuges de nos fuites, grands et petits espaces qui nous accueillent, nous recueillent parfois nous rejettent. Il n’est pas étonnant que les écrivains s’amourachent des grandes villes qui se nourrissent …

Lire la suite »

Mário de Carvalho – Le salon magenta

Le salon magenta - Mario de Carvalho

Que reste-t-il quand la fête est finie ? Quelques débris ça et là. La fin d’une époque. Ces morceaux épars d’une vie désormais lointaine, souvenirs recomposés et entêtants, Gustavo se plaît à les ranimer, avec une volupté retorse. Blessé suite à une agression, il se voit contraint de loger chez sa sœur, et passe le temps de sa convalescence à arpenter, …

Lire la suite »

James Mills – Panique à Needle Park

James Mills Panique à Needle Park

En 1965 paraît dans LIFE un reportage photo signé Bill Eppridge qui documente le quotidien d’un couple d’héroïnomanes New-Yorkais : Karen et John. Le reportage, intitulé « Two lives lost to heroin » est accompagné d’un article de James Mills et sera la base d’un roman, The Panic in Needle Park, paru un an plus tard, en janvier 1966. Il raconte la vie …

Lire la suite »

Stig Dagerman – L’enfant brûlé

Stig Dagerman

La mort d’une mère peut provoquer une éruption pareille à celle d’un volcan. Elle fait jaillir une ardente vérité et son enfant brûlé prend douloureusement conscience du vide d’abord, de la solitude, puis de la bassesse des hommes et enfin de sa propre compromission. Alma est partie à trois heures. Assise chez le boucher, malade, elle s’est brusquement effondrée. Raide …

Lire la suite »

Tarjei Vesaas – L’Incendie

Tarjei Vesaas - L'incendie, paru chez La Barque et l'Oeil d'or

Ça commence par la sonnerie d’un téléphone noir. Un appel inopportun. Prévisible, mais dérangeant. Puis cette voix qui lâche dans un souffle un message sibyllin : « ça vient de chez moi ». Cette simple phrase pousse Jon, propriétaire du téléphone en question, le nouveau venu en ville, l’étranger, à quitter sa chambre et à sortir, sans bien savoir ce …

Lire la suite »

Jonas Karlsson – La pièce

Jonas-Karlsson - La pièce

Une œuvre singulière, à la prose minimaliste et à l’absurdité kafkaïenne, vient de paraître aux éditions Actes Sud. La Pièce, le second roman de Jonas Karlsson traduit en français (après La facture en 2015) est d’une simplicité déconcertante. Pourtant, il résiste imperturbablement à toute tentative de classement. Comique ? Tragique ? On ne saurait dire. La pièce raconte l’histoire de Björn, nouveau …

Lire la suite »

Albena Dimitrova – Nous dînerons en français

Albena Dimitrova _ Nous dînerons en français

Littérature étrangère ou littérature française ? Le premier roman d’Albena Dimitrova, pensé en bulgare et écrit en français, brouille cette frontière. L’auteur parle elle-même d’une « écriture avec accent». Et oui, l’écriture est charmante, rafraichissante. Elle est colorée malgré la grisaille de la fin du régime communiste ou de l’ambiance aseptisée d’un sanatorium. C’est dans un hôpital à la fin des …

Lire la suite »

Powered by keepvid themefull earn money